Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités

  • NOT AFRAID

    Ne pas céder à la peur.

    Ne pas céder aux amalgames.

    Comprendre que la république est ébranlée mais qu'elle sortira plus forte.

    Rester solidaire.

    Aimer ses Musulmans de France.

    Accepter l'autre.

    Combattre TOUS les extrémismes.

    Ne pas céder à la facilité.

    Oser dire ce que l'on pense et défendre ses idées.

    Eduquer les enfants dans la tolérance.

     

    Je vis à Paris, et je n'ai PAS PEUR.

     

    10378252_10204239768087156_655809489945522039_n.jpg

  • Kinder, le Secours Populaire et moi

    Je ne suis pas quelqu'un qui accepte les opérations blogueurs. Nous sommes pas mal solicités (vous le voyez bien sur les blogs) et j'avoue que souvent cela ne m'intéresse pas forcément d'en parler.

    Et puis parfois il y a des emails qui accrochent plus que d'autres et vous rappelle vos jeunes années.

    Avant d'avoir les enfants, j'ai été bénévole au Secours Populaire. Je faisais les maraudes. Visite le soir aux personnes dans la rue pour leur apporter un réconfort matériel (café, couvertures, nourriture parfois) mais aussi humain en discutant avec eux lorsqu'ils l'acceptaient ( généralement nous mettions un certain temps avant de pouvoir réellement créer une relation). Je donnais aussi des cours de soutien scolaire le samedi matin dans le quartier de Belleville.

    Là je fréquentais ses enfants ou adolescents qui n'ont pas l'aide de leurs parents pour les devoirs ou la motivation nécessaire.

    C'était bien.

    Parce que être altruiste c'est avant tout être égoiste.

    Parce qu'on se valorise à aider l'autre.

    J'ai du arrêté mais je compte bien reprendre quand les enfants seront plus grands (et donc quand je serais plus disponible)

     

    Bref....

    Ce fameux email me proposait de venir un matin avec mes enfants participer à la matinée "Noël magique sur la patinoire du Grand Palais" avec le Secours Populaire et Kinder.

     TEX_6559.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Kinder s'engage depuis quelques années auprès du Secours Populaire dans le cadre du programme "Kinder s'engage pour l'enfance". Cette matinée venait cloturer la collecte nationale de 50 000 jouets (grâce à la générosité du grand public, des collectivités mais aussi des employés Kinder) (dont certains étaient présents bénévolement sur la patinoire pour aider les novices à patiner) (pas moi je vous assure, je suis une pro du patinage) (ah ah ah)

     

    Effectivement cette matinée était magique.

    Pour les enfants du Secours Populaire (900 je crois) d'abord et leurs familles qui ont profité de ce moment incroyable, dans cet endroit juste superbe.

     

     

    TEX_6656.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais aussi pour les miens, qui ont non seulement appris à patiner, manger des tas de produits Kinder, mais aussi compris le but de cette matinée et l'importance qu'elle pouvait avoir pour ces enfants qui eux n'avaient pas la chance de fêter Noël comme nous (oui je sais je suis chiante, faut toujours que je fasse maîtresse d'école dans ce genre de situation)

    La conclusion de cette longue note c'est que grâce à cette collecte (via la page Facebook de Kinder, via les partenaires de Kinder et les collaborateurs de Kinder engagés en mécénat de compétences), 50 000 cadeaux vont être distribués aux enfants défavorisés le soir de Noël.

     

     

    TEX_6563.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et ça quoi qu'on en dise, c'est bien....

     

    (Photos © Paul Allain)

  • Même pas peur du Gruffalo!

    Quand j'en ai parlé autour de moi, tout le monde connaissait le Gruffalo...

    Je dois être la seule maman au monde a ne pas avoir lu ce livre à mes enfants...

     

    Heureusement que l'on m'a proposée de m'envoyer le dessin animé qui vient de sortir en DVD pour rattraper tout cela.

     

    Quand j'ai dit à une amie que je l'avais reçu et que j'allais le faire regarder à mes enfants, elle m'a dit que mes grandes étaient trop grandes et n'allaient pas aimer.

    Pourtant nous nous sommes installés vendredi soir, nous l'avons regardé une première fois (c'est assez court 40mn je crois) et nous l'avons regardé une deuxième fois.... Et nous avons adoré.

    Ma grande de 7 1/2 ans comme mon petit de 2 ans 1/2!

     

    Le dessin est beau. L'histoire est rigolote et éducative.

    Et puis à la fin ma fleur qui en ce moment est sujette aux cauchemards a conclu en me disant "pfffff même pas peur du Gruffalo"

     

    OUF!

     

    LFDP_gru_affiche.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Un dragon, un monstre ou un loup, vous connaissez... mais un Gruffalo? Il a des oreilles toutes crochues, une affreuse verrue sur le bout du nez, des griffes acérées et des dents aiguisées dans une mâchoire d'acier! Effrayant non? C'est pourtant avec lui qu'a rendez-vous la petite souris! Vous la suivez? Véritable phénomène Outre Manche, cette adaptation d'un immense succès de librairie a été nominée aux Oscars 2011 et primée au festival d'Annecy 2010

     

    (merci à Sixtine de m'avoir envoyée ce gentil petit cadeau)

     

    *****

    Il y a un an, j'avais des angoisses de mort

    Il y a deux ans, je vous parlais de ma famille nombreuse et je vous parlais de mes angoisses de précarité

    Il y a trois ans je vous montrais l'univers photographique de ma puce

    Il y a quatre ans, je m'étonnais de la ressemblance entre les Sarkozy père et fils et j'avais envie d'être orpheline

    Il y a cinq ans, j'étais de retour du ski et je vous parlais de la difficulté de couple d'une amie

     

     

     

     

     

  • Made in France

    Je me souviens de vacances petite avec mes parents et mes grand-parents où nous avions passé une après-midi entière à chercher des espadrilles made in France.

    Nous étions dans les années 80, mes parents étaient des nouveaux riches, l'argent coulait à flot et on commençait à acheter asiatique et mes parents ne comprennaient pas cette lubie de mon grand-père.

    Je me souviens de lui nous disant que nous savions le faire alors pourquoi acheter à l'étranger.

    Je me souviens des réflexions de mon père qui me disait que mon grand-père était juste quelqu'un de super têtu.

     

    Je me souviens de mon grand-père dans sa maison de campagne, qui est devenu à sa retraite leur maison principale, s'occupant de son potager. Il nous montrait comment planter les graines, quand couper les salades, comment retirer les haricots verts des branches sans les abimer.

    Il était fier de pouvoir manger sa production malgré le temps et les efforts que cela lui demandait.

    Je me souviens que avant de vendre cette maison pour s'installer en ville, il regrettait que mon père et nous ne puissons prendre en charge le potager. Il n'avait plus l'énergie pour le faire et moi ado je m'en foutais complètement.

     

     

    On parle beaucoup de made in France en ce moment.

    Mon grand-père avait raison. Il y a 20 ans, on est rentré dans un monde qui nous bouffe aujourd'hui.

     

    Je regrette de devoir acheter mon lait au supermarché quand je suis à la campagne. Je ne comprends pas que en France il n'existe pas une société qui livre du lait (Milk man en Angleterre il me semble) tous les matins avec une production locale.

    J'essaie d'acheter une alimentation française mais c'est souvent compliqué.

    Je vous parle pas des vêtements où c'est mission impossible! Ah si l'autre jour chez DPAM les chaussons des filles étaient made in France. Je me suis jettée sur eux.

     

    Je ne suis pas nostalgique du temps d'avant, mais sérieusement on va droit dans le mur non?

     

    TR006994.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    *****

    Il y a un an, gros débat sur mes raisons de partir à la campagne tous les we

    Il y a deux ans, je trouvais pire ailleurs

    Il y a trois ans, ma libido de grossesse...

    Il y a quatre ans, Pâques était déjà dans les magasins!

    Il y a cinq ans, je vous parlais du sandwiche de la séparation et je me voyais jeune, très jeune

    Il y a six ans, je soutenais la Saint Valentin

     

     

     

     

     

  • Indignez vous!

    Bon moi je m'indigne même plus.

    J'ai 36 ans,presque 37, et je comprends maintenant mes parents qui, lorsque quand je leur parlais de révolution, de changer le monde, de faire de l'humanitaire et de ne pas vivre comme une sale bourgeoise, me regardaient en souriant.

    Je suis partie trois mois en Afrique donner des cours de rattrapage scolaire, j'ai été bénévole au Secours Populaire en faisant des maraudes et en aidant le week-end les enfants pour leurs devoirs.... Et puis j'ai rencontré chéri, fais des enfants et ma fibre humanitaire a disparu.

    Lorsque je vois ce mouvement des indignés de Wall Street, je suis pleine d'espoir.

    Pleine d'espoir que ce monde qui ne fonctionne pas puisse changer.

    Cela me donne envie de les rejoindre. Virtuellement en tout cas.

    Parce que je suis finalement assez proche d'eux. Marre de cette surconsommation, marre que mon petit argent soit utilisé pour créer de la pauvreté ailleurs dans des spéculations improbables.

    Alors je m'indigne à ma façon. En passant pour une communiste rétrograde auprés de ma belle famille. En passant pour une écolo bobo auprès de mes amis.

    Je fais comme je peux mais j'espère que eux (les plus jeunes) ils vont faire éclater ce système.

    images.jpg

     

     

     

    (et encore quelqu'un de moins de 60 ans, mort d'un cancer prématurement) (mais non bien sûr tout est normal rien de grave) (on va vivre très vieux même!)

    ****

    Il y a un an, nous avions une soirée de filles avec mes filles!

    Il y a deux ans, mon ange se réveillait trop tôt....

    Il y a trois ans, j'étais speed mais motivée

    Il y a quatre ans, j'étais crevée mais je partais en voyage

    Il y a cinq ans, chéri était malade à la maison

    Il y a 6 ans, j'étais à 7 jours de publier ma première note :-)

     

     

  • On n'apprends jamais de ses erreurs

    actu_8441_vignette.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Le Japon procure 1/3 de son énergie grâce au nucléaire.

    La France aussi.

     

    Nous sommes horrifiées par les dégats humains actuelles, mais parlerons nous des morts qui suiviendront dans quelques mois après le passage des différents nuages radioactifs au Japon mais aussi ailleurs?

    Allons nous remettre en cause notre politique énergétique?

    Allons nous prendre conscience du gâchis et du besoin de moins consommer?

    Allons nous dépenser les 300 milliards nécessaires à la construction d'une centrale à d'autres développements énergétiques?

     

    Je suis dégoutée aujourd'hui.

     

     

     

    ****

    Il y a un an, je me demandais pourquoi je reproduisais le schéma familial, j'angoissais de la précarité, et j'avais passé un bon we à la campagne

    Il y a deux ans, ma fille s'amusait à prendre des photos

    Il y a trois ans, cela bougeait au niveau du boulot et je rêvais d'être orpheline

    Il y a quatre ans, l'amour était hard

    Il y a cinq ans, je répondais à un tag

     

     

  • Au ski

    Pour une semaine....

     

    103397074.jpg

  • No shopping month

    3765304997.jpg


     

     

     

     

     

     

     

    Je ne sais pas qui a lancé l'idée mais j'ai lu cela dans le blog de Manu et franchement je trouve que l'idée est géniale.

    Je me joins à la troupe de femmes avides de shopping et je m'y mets aussi.

    Les régles sont simples:

    Renoncer donc à tout ce qui est superflu : vêtements, cosmétiques, gadgets, déco, meubles, électroménager, appareils hi-fi et high tech pendant un mois.

    Ne comptent pas évidemment dans ce défi :

    • l'alimentation,
    • l'hygiène et la santé,
    • l'entretien,
    • le remplacement des cosmétiques d'usage courant (crême de jour habituelle terminée, mascara desséché),
    • et la catastrophe technologique imprévue : télé, frigo ou SURTOUT ordi qui lâche. Mais on peut se passer de TV...

     

    Finalement ce sera assez simple pour moi. Moi qui suis une adepte déjà de la non surconsommation...

    Je serais même plus dure que cela et je renoncerais (mais c'est déjà fait) à l'achat de produits d'entretien (et les faire soi même).

     

    Renoncer à acheter des conneries dont je n'ai pas besoin, c'est simple et cela allège le porte monnaie... Et croyez moi j'en ai besoin.

     

    Par contre pas sûre de renoncer à mes déjeuners le midi au resto avec les copines!

     

    Et vous vous me suivez?

     

    ****

    Il y a un an, ma fleur faisait pipi dans sa culotte sur mes conseils

    Il y a deux ans, j'avais envie de quitter mon mari, il avait neigé à Paris, et je me posais des questions sur l'arrivée de ce troisième enfant

    Il y a trois ans, je râlais contre les terrasses chauffées pour les fumeurs et je vous parlais de Cauet

    Il y a quatre ans, j'avais recommencé à bosser après mon congé maternité pour ma fleur et je vous parlais de la chandeleur

    Il y a cinq ans, je me prenais une grosse claque professionnelle, la matinée commençait par une enguelade mais j'avais le droit à des excuses





  • Une nouvelle année qui commence

    Tout d'abord meilleurs voeux à vous tous.

    Moi j'espère que cette année 2011 sera douce. Pas de disputes, pas de cris, pas de stress, pas d'angoisse, pas de malheur, pas de doute.

    Je veux que cette année 2011 coule.

     

    Les quinze jours souvent redoutés de cette période de Noël se sont relativement bien passés.

    Les Noëls en famille n'ont pas été cauchemardesques.

    La semaine de vacances de chéri a mal commencé mais c'est bien fini.

    Mal commencée parce que la cohabitation n'est pas toujours simple. Surtout quand nous restons à Paris.

    Heureusement nous sommes partis très vite à la campagne.

    Et heureusement quelques amis et leurs enfants nous ont rejoint aussi très vite pour passer un réveillon comme je les aime (we entre pôtes, bons dîners, bonne ambiance)

    (bon je suis crevée quand même car j'ai préparé tous les repas pour 12 pendant 4 jours...)

    (j'aime pas que l'on approche de ma cuisine)

     

    Une nouvelle année qui commence donc.

    Pas de résolutions.

    Comme je vous le dis, je veux de la douceur.

    103499974.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et vous?

     

    *****

    Il y a un an, je vous parlais de ma semaine de vacances en Bretagne

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, je commencais cette nouvelle année en petite forme

    Il y a quatre ans, rien

    Il y a cinq ans, j'avais passé un très bon réveillon  et j'étais pleine d'énergie :-)

     

     

  • Parfois je sais être aussi une (très) mauvaise mère

    Avec le jeudi férié mouvementé que nous avons eu, j'avoue que je ne suis pas mécontente que l'école et la crèche n'aient pas fait le pont.

    C'était limite jouissif ce matin de laisser tout le monde.

    Bon comme je suis trop conne, je viens de passer ma matinée à nettoyer un appart qui en avait bien besoin (en même temps je suis le genre de nana qui kiffe ensuite d'avoir un appart propre).

    Mouvementé ce jeudi avec un temps de merde qui empêchait la moindre sortie et mon ange qui tombe et s'explose l'arcade sourcillière.

    (tout va bien, tout va bien) (parraît que c'est beau un homme avec des cicatrices)

     

    Moi aussi je peux être une mauvaise mère.

    En mettant mon enfant à la crèche avec ses straps et une marque énorme sur le front.

    En étant à la bourre sur les invitations pour l'anniversaire des filles prévu théoriquement samedi prochain.

    En leur disant qu'il ne reste plus de flan pour le manger en cachette une fois qu'elles sont couchées.

    En criant inutilement juste parce que leur père m'a énervée et que cela retombe sur eux.

     

     

     

     Mercredi on en a vu une belle de mauvaise mère. Et on s'est bien marré avec les filles!

    Toujours peur d'être déçue et comme souvent le nouveau disney est excellent.

    Je pensais voir quelquechose de cul cul la praline et ben en fait pas du tout.

    Evidemment les filles ont adoré et depuis mercredi nous avons même notre blague commune sur une réplique du jeune homme.

     

    Non sérieux RAIPONCE ce n'est pas une histoire tirée par les cheveux (ah ah ah)

    affiche_raiponce.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    (par contre pour moi la 3D n'a aucun intérêt)

     

    ****

    Il y a un an, je vous parlais de mon moment de décompression de la journée

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, j'étais bien

    Il y a quatre ans, je pensais que ma fleur ne sortirait jamais de mon ventre

    Il y a cinq ans, je vous expliquais pourquoi j'écrivais ce blog