Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour répondre à une lectrice (de la fidélité)

Ma dernière note sur Chéri a interpellé une de mes lectrices. En la relisant, je suis toujours d'accord avec ce que j'ai écrit mais il manque un petit quelquechose pour comprendre ma pensée et surtout mon point de vue sur la vie commune et sa durée...

Alors voilà, je ne crois pas à la fidélité. En tout cas pas dans le contexte d'un couple de plus de 15 ans. J'espère que je finirais ma vie avec mon mari. J'espère que nous verrons grandir ensemble nos enfants et que nous partagerons la joie de voir nos petits enfants. J'espère aussi que chez lui et chez moi il n'y aura pas d'infidélité. Mais je ne compte pas dessus. Parfois je me dis même que cela pourra être indispensable pour réussir cette relation.

J'en ai déjà parlé avec Chéri qui n'est pas du tout d'accord avec moi. Il a une éducation plus classique et ses parents sont toujours ensemble (les miens non). Il ne supporterait pas que je le trompe. Et il considère que me tromper veut dire qu'il ne m'aime plus.  Pour lui c'est une raison de rupture. Et c'est là où nos points de vue divergent:

- Moi non plus je ne supporterais pas de me savoir tromper. Et justement là est tout le point: je ne veux pas le savoir si un jour cela arrive

- Et je ne pense pas que tromper quelqu'un (pas une relation suivie bien sûr) soit une preuve que l'on aime plus quelqu'un. Je crois plutôt que c'est une soupape de sécurité...

Pour l'instant après 5 ans de vie commune, rien. Je n'en ressens pas le besoin et tant mieux... Mais pour sauver mon couple, je suis prête à aller jusque là.

Commentaires

  • Oui c'est pas toujours facile la vie en couple, je connais mon homme depuis l'âge de 16 ans, on s'est connu en vacances, on habitais a + de 1000km l'un de l'autre, personne n'aurait parié sur notre couple, ni moi d'ailleurs. Mais l'amour est parfois coquin, au 1ère vacances scolaire il est monté chez moi, en train, puis on ne s'est plus quitté.
    Il a fait son armé en Allemagne, ça nous rapproché et le we il dormait chez moi (chez mes parents). J'ai arreté mes études pour le suivre dans son sud, on fête nos 20 ans en avril 2006 (on s'est marié le 26/04/86 le jour de l'explosion de tdhernobyl...)
    Il me dit "si un jour je te trompe, je te le dirais" je lui répond : "à moins que cela soit sérieux, je ne veux pas le savoir"
    Bref il est mon Homme, mon frère, mon ami, mon tout (comme disait l'autre)
    Quand on me parle de concession, je hurle!! Pas de concessions, sinon frustrations garanties !! par contre il faut savoir laisser respirer l'autre, chez nous c'est fusion.
    Et quandle matin je me reveille, l'oeil glauque et l'haleine fétide, et qu'il me dit : "que tu es belle laurette ce matin" ma journée commence bien!!
    Bises et beaucoup de bonheur Aurélie
    Laurette

  • Merci Laurette pour ce très gentil message. La vie de couple est une découverte chaque jour. J'en suis loin, puisque j'accumule que très difficilement 5 ans de vie commune. Mais j'y crois et comme je dis souvent: "le divorce n'est pas une option". Je veux continuer quoiqu'il. Trouver les solutions pour que cela marche et ne pas tomber dans la facilité en se séparant. J'y crois et j'espère que cela durera. Je suis d'accord avec toi sur les concessions. Ce qu'il faut c'est de l'amour et un zest de jardin secret!

  • Merci , c'est gai, c'est amusant, c'est léger, c'est sincère, c'est sentimental....
    Mais je trouve que votre point de vue sur la fidélité esr assez ambigu ? Vrament, vraiment, si vous trompait au vu et au su de tout le monde, cela ne vous ferait rien ?
    Nous, nous allons fêter dans quelques jours le 48me anniversaire de mariage....ça, c'est un vrai bail... pas vrai ? Je crois vraiment que la fidélité ça doit être sans faille, absolu, sinon ça déraille, cela veut pas dire que l'on met le partenaire en prison, non, il faut faire une totale confiance, il n'y a que comme ça que l'on peut avoir l'esprit libre et essayer d'être heureux....
    Je vais continuer à suivre les péripéties conjugales, familiales et extra familiales avec plaisir.

    Je vous invite à une petite ballade: www.tarn-rando.com

  • Je me suis peut être mal exprimée. Je ne supporterais pas d'être trompée et que tout le monde le sache.
    Par contre, je peux comprendre que cela arrive. Et je ne jugerais quiconque le faisait si cela peut aider à passer un cap difficile.
    J'ai toujours dit à Chéri que je pourrais l'accepter dans l'absolu mais que je ne veux jamais le savoir. Lui me dit que si je ou il me trompe c'est que l'amour n'existe plus. Et c'est là dessus que nos opinions divergent.
    Mais honnêtement je souhaite être comme vous: 50 ans sans faille cela fait rêver. Surtout si le bonheur est toujours là!
    Merci pour la balade dans le Tarn. Je crois que le bonheur se trouve exactement là. Et parfois je me mets à rêver que nous quittions Paris pour ce genre de quiétude. J'espère dans quelques années...

Les commentaires sont fermés.