Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La violence verbale est elle moins forte que la violence physique?

C'est une question que je me pose régulièrement par rapport à mon couple et encore plus lorsque j'ai le droit à des scènes comme ce matin.

Dispute ce matin pour une connerie. Et puis surtout parce que c'est le matin et que le matin c'est dur pour tout le monde. Rien de grave sauf que Chéri monte tout de suite de ton et j'ai le droit à des "t'es qu'une pauvre conne/ connasse ou autre"...

C'est violent. Surtout le matin. Surtout devant ma famille (une fois, ce qui explique que ma famille est un peu de mal avec lui). Surtout devant notre puce.

Aprés j'ai toujours droit à des excuses. Classique non?

C'est pour cela que je me pose la question de la limite. Où elle est sa limite?

Commentaires

  • La violence verbale ne me semble pas moins pire que la violence physique.
    Au contraire. Elle est plus banalisée, c'est ce qui la rend plus difficilement supportable.

  • Je suis d'accord avec HL, la violence verbale, moi j'appelle ça de la violence morale...
    Laurette

  • Je crois que l'homme n'est pas fait pour argumenter. Avant, à court de mots, il frappait. Maintenant que cela est (j'espère) plus facilement sanctionné, il gifle verbalement. Tout ça, c'est la même démarche, la même impuissance. Je le sais, je suis un homme et les quelques engueulades avec ma femme je les vois comme un combat. Il faut un vainqueur et moi, je perds tout le temps parce que je n'est pas la "tchatche" de ma femme. Ceci dit, il ne me viendrais jamais à l'idée de l'insulter, l'humilier ou la frapper, mais ce sentiment d'impuissance (face à tant de mauvaise foi ;-)), je le ressens souvent.
    PS: en tout cas, si je traitais ma femme de conne, je n'aurais plus qu'à faire mes valises !

  • Merci de ton point de vue qui est assez intéressant. Je comprends mieux ce sentiment d'impuissance mais j'avoue que j'ai quand même du mal à accepter les insultes. On en parle et il s'excuse à chaque fois.
    Pour lui c'est impulsif et je crois qu'il y travaille. Espérons que cela soit avant que je décide de partir :-)

    PS. Il n'y a pas d'injustice, les hommes ne comprennent tout simplement pas que nous avons toujours raison :-)

  • je trouve ke laltéérité de la force oscure est égale a la propriété dun epinard farci

  • tout à fait jean claudine!

Les commentaires sont fermés.