Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et ben non...

    Bêtement j'ai fait un test qui s'avère négatif...

    Fausse joie donc. mais en même temps, bizarrement je me suis sentie soulagée.
    Bizarre, car je le veux ce deuxième enfant...

    Bon en tout cas ma prochaine résolution c'est de ne pas faire de test de grossesse avant au moins 1 semaine de retard.

    Les vacances continuent et c'est bien cool, alors ce n'est pas cela qui va me miner le moral!!

  • 2 jours de retard...

    Faut pas que j'espère trop non plus. Un one shot ce serait bizarre mais je me mets à rêver...

  • Mon dieu! mon noël était bien...

    Quel soulagement! Un noël en famille sans histoire. Sans maman qui se plaint du départ de papa, sans chéri qui s'engueule avec mes frères et avec moi.

    Un noël simple, bonne ambiance, bonne bouffe et pleins de cadeaux...

    Je suis contente...
    Continuez à passer de bonnes fêtes, je suis toujours en vacances et je compte en profiter :-)

  • Je suis bientôt en vacances

    Et je ne suis pas la seule.

    C'est mort au bureau. Tout le monde est parti ou en course ou je ne sais où. C'est la trêve.

    Comme si on était tous d'accord pour dire que la veille de noël c'était pour se retrouver en famille et faire les choses que l'on ne fait jamais.

    Finalement je trouve cela bien.

    Dans 2h, je cours rejoindre Chéri qui ne bosse pas aujourd'hui et s'occupe de la puce.

    Demain j'essaye de profiter de ma famille

    Aprés demain j'essaye de supporter ma belle famille

    Et toute la semaine, j'essaye de profiter de mon chéri. On en profitera aussi pour aménager notre appart, acheter ce qu'il manque et faire ce que l'on a jamais le temps de faire....

    Joyeuses fêtes à vous tous!!!

  • Où se situe la limite de l'intimité?

    Hier dîner avec de amis.

    La discussion dérive sur la fille de celle qui nous recevait (4 ans) qui dormait dans le lit de sa grand mère (celle ci était sorti, et mon amie recevait chez ses parents car elle vit à l'étranger).

    J'ai osé dire que j'étais choquée et cela a provoqué une discussion hardue.

    Je trouvais cela gênant qu'une petite fille de 4 ans dorme dans le même lit que sa grand- mère. Au début je n'ai pas compris pourquoi les gens étaient choqués que je pense une chose pareille. Ils me disaient que je ramenais cela à une connotation sexuelle alors que moi pas du tout. Je me dis juste que chaque chose à sa place et que nous devons respecter des limites.

    Je suis troublée car leurs réflexions m'ont interpellée. Pourquoi est ce que je trouve cela choquant au fond?

    Est ce que parce que mes parents ont toujours été froids avec nous et que nous devions avoir des relations avec eux et mes grand-parents sans trop d'effusion de sentiments?

    Je ne crois pas. Je pense que l'enfant doit aussi avoir une intimité. Le lit est un espace intime. Et pour moi il doit le rester. Et c'est sûrement là où finalement on touche un point sensible.

    Je me souviens de vacances chez ma grand-mère. Moi dans sa chambre dans un petit lit à coté du sien. Son mari (2ème, qui n'est donc pas mon grand-père) dans la chambre en face. Moi couchée, lui venant me dire bonsoir avec ses mains balladeuses, moi terrifiée n'osant rien dire.

    Alors voilà, je crois que j'ai transposé. Je me suis rappellée cela et j'ai extrapolée en m'imaginant que cette petite fille vivait la même chose que moi. Mais c'est j'ai pas su leur expliquer sur le moment et je ne suis pas prêt à en parler.

    Mais dans le doute, ma puce et mes autres enfants devront avoir cette intimité que personne même parents ou grand-parents ne devra transgresser. Même si tout le monde ne comprend pas.

  • Merci Colette

    Je l'ai trouvé ce ipod en rupture de stock!!!

    Dans un magasin bien bobo, bien parisien, bien blindé mais avec un vendeur bien mignon et bien sympa de me l'avoir gardé aprés mon appel...

  • Plus un seul...

    iPod nano comparison

    C'est la rupture de stock totale... Chéri va être content de pas avoir son cadeau à noël...

     

  • Noël

    Un vrai débat cette période. Il y a ceux qui adooooorent et ceux qui deviennent dépressif rien que d'y penser.

    Il y a aussi le coté fashion (c'est trendy ou pas d'aimer noël?), la période de notre vie (enfant on adore, ado on déteste, adulte on sait pas trop) et puis le politiquement correct (comment pouvons nous aimer cette période alors que le monde va mal et que Jésus n'est même pas né en décembre...)

    Je n'ai pas  souvenir de grand noël de mon enfance.

    Lorsque j'ai grandi, j'ai détesté noël car elle me montrait la mésentente de mes parents.

    Depuis que je suis avec chéri, je ne l'apprécie pas plus non plus. C'est la course pour caser en 2 jours des dîners avec nos familles respectives.

    Avec ma puce on verra bien.

    Mais j'espère que dans quelques années, je ferais le noël de mes rêves: ma famille et celle de chéri autours d'un bon dîner, nos enfants et neveux qui courent partout, des lumières, un feu qui crépite et un énorme sapin....

    C'est un peu cliché mais cela reste encore l'image du bonheur pour moi.

  • Il a essayé de m'appeller toute la journée

     

    J'ai pas répondu. Je me demande comment va se passer la soirée ce soir....

     

  • Bilan du we...

    Comme dirais Laurette, je ne suis pas rancunière...

    Je rajouterais à cela que je suis vraiment très sympa, voir complètement aveugle...

    Pas très en forme donc. C'est bête car cela faisait plusieurs semaines que nous étions sur un bon mood tous les deux.

    L'épisode de vendredi m'avait un peu refroidie mais je voulais commencer ce we sur de bonnes bases.

    Vendredi soir, au téléphone avec mon frère pour essayer d'organiser un noël avec mon père. Chéri gueule derrière moi pour me dire qu'il ne compte pas y aller le 23 au soir car timing trop serré. C'est exactement ce que je suis en train d'expliquer à mon frère mais lui il est sur son idée alors il continue de gueuler... Je raccroche et gueule à mon tour pour lui dire que plutôt que d'hurler lorsque je suis au téléphone, il ferait mieux de me faire confiance, blabla bla bla. Lui cela ne lui plait pas trop. Apparemment j'ai des airs d'institutrice lorsque je lui parle et ça il n'aime pas! Et puis j'ai aussi le droit à "ton frère ne m'apprécie pas....". Un vrai calimero. Moi trop bonne, trop conne, je prends le partie de calmer le jeu pour passer une bonne soirée tout en lui signalant que le brouhaha derrière moi lorsque je suis au téléphone, n'arrange en aucun cas sa côte de popularité... Diner calme, NCIS à la TV et dodo.

    Comme chéri me fait une petite réflexion sur le fait que nous n'avons pas vu grand monde depuis un certain temps (c'est vrai que nous sommes en pleine hibernation), je décide de booker une baby sitter pour le soir. Et je lui laisse le soin d'organiser cette petite soirée.

    Samedi dans la journée cela recommence à chauffer. On s'engueule pour des conneries. Mais la tension redescend car faut faire les courses de Noël et chacun le fait de son coté pour les familles respectives. Chéri ne sait toujours pas ce que l'on va faire le soir... Il passe des coups de fil, mais personne ne semble disposer à sortir... Finalement on décide d'annuler le baby sitting et il me prépare à dîner. C'est cool. Soirée sans souci

    Dimanche matin, nous sommes encore sous tension. La moindre petite remarque est mal prise. C'est pas gagné pour la fin du we... Déjeuner chez sa soeur. Notre puce est fatiguée, pleure, ne veut pas dormir dans un grand lit, fais des bêtises... Chéri devient désagréable, me balance des reflexions à deux balles pendant le déjeuner, et finalement parce que je lui demande de ne pas donner du gateau à notre puce (tiramitsu aprés une gastro c'est pas top) commence à me hurler dessus en me disant que je le faisais vraiment chier. Point. Je quitte la table. Dis à tout le monde que je rentre coucher la puce et pars les larmes aux yeux.

    2h aprés il ose se pointer avec un bouquet de fleurs. Je ne dis rien, m'habille et lui dit que je vais prendre l'air. Je reviens 2h après toujours pas calmer. Avec cette boule qui ne pars pas, celle qui me dit que je me suis faite humilier en public et que personne n'a bronchée.

    Je ne lui ai pas adressé la parole de la soirée.

    Ce matin non plus. J'ai eu le droit à un pauvre email d'excuses . Je lui ai répondu qu'il fallait qu'il me laisse tranquille pour que je puisse digérer tout cela.

    J'en ai marre. Je n'aime pas le conflit. Cette situation me souale.