Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je suis gavée là!

Depuis cet été, j'avais une vie professionnelle (presque) parfaite.

Je bosse depuis 5 ans pour une grosse boite d'entertainement, au service marketing, à un bon poste.

Depuis cet été, je reportais directement à ma directrice marketing car notre chef de groupe avait été évincé par les 4 chefs de produits (dont moi) qui avaient fait la révolution en voulant couper quelques têtes.

J'ai des horaires flexibles. J'arrive et je pars quand je veux. Ma directrice n'est pas regardante.

Pour cette année 2006, j'avais réussi à faire un partage de notre catalogue produit plutôt à mon avantage. Que des produits totalement nouveaux et complètement différents de ce que je faisais d'habitude.

Et puis une équipe sympa! Les 3 (4) mousquetaires! Pas de rivalités, une entente même en dehors du bureau. Chacun respectant les priorités des autres.

...

Mais je suis trop naïve. Beaucoup trop.

J'ai vu venir mais ma gentillesse me disait que cela ne me porterait pas préjudice.

Je me suis bien PLANTEE!!!

J'ai oublié que le boulot c'est la jungle et qu'il suffit qu'un poste se libère (en l'occurence celui de chef de groupe) pour que les ambitions de certaines personnes surgissent.

1ère mise au point il y a un mois. Je suis quelqu'un de franc alors je lui annonce clairement la couleur :" Tu ne marches pas sur mes plates-bandes, chacun ses produits et tu n'interviens pas sur les miens". J'ai eu le droit à des Ne t'inquiètes pas, c'est pas le but de te by passer..." Je n'étais pas dûpe mais au moins j'avais dit les choses.

La semaine dernière cela s'accèlère. Il est invité à des réunions par notre DG limite en tant que responsable. Je lui fait la remarque mais il fait celui qui ne comprend pas.

Hier énervée, je suis allée voir ma boss. Et là j'ai halluciné!!!

- Je suis qu'une pondeuse aux yeux du DG.

- Je suis forcément moins dispo

- Et donc un leader naturel se profile!!!!

J'étais,excusez moi l'expression, sur le cul!!! Je suis partie 3 mois pour ma puce. Je n'ai jamais été arrêté. Et je bossais parfois de la maison....

Je suis dégoutée. Je suis dans un placard et cela me rend triste.

Le problème c'est que vu que l'on lance le deuxième, je suis bloquée pour changer de boulot...

Je suis obligée d'attendre et cela me rend folle.

Je suis une mummy active!!! C'est à dire que j'aime ma famille et j'aime aussi mon boulot. Il n'est pas accessoire c'est un vrai désir de vie...

 

 

Commentaires

  • Ben voui, bienvenue au pays ou l'homme est roi parcequ'il n'a pas d'utérus, c'est grave, mais on y peut quoi ? les réunions à 19h quand on a des momes c'est difficilement gérable, et même si ça nous pose pas de problème sur le coup on est une mauvaise mère à leurs yeux. Donc quoi qu'on fasse on le fait mal, mauvaise mère ou mauvaise au boulot, à nous les boulots de standardiste à eux les postes de chefs.....

  • Te mettre dans cette situation est scandaleux mais, hélas, tellement fréquent. C'est sûr qu'il ne faut pas lâcher. Le jour où je retravaillerai (il n'est pas si loin...j'espère), j'ai bien l'intention de ne pas me faire écraser. C'est quand même la moindre des choses de la part de ta hiérarchie de reconnaître que tu arrives très bien à conciler les deux vies, sans être tout le temps absente.

  • Si tu savais Future Mum comme je pensais que cela ne m'arriverait jamais. Moi la working girl! Et puis on commence par te dimunuer ton bonus, puis on te fait comprendre que tu as moins de valeur, ect... Alors que quelques mois avant, tu étais l'avenir de la boite.... C'est dure mais cela donne encore plus envie de leur prouver le contraire!!!!

Les commentaires sont fermés.