Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bon faut que je vous avoue

Je crois que je suis dans un grand moment de déprime.

Le même que j'avais eu sur ma puce lorsqu'elle était encore dans mon ventre. Cette déprime qui me tient et me fait regretter...

Je dois vous avouer. Cet enfant je l'ai voulu. Mais maintenant qu'il est dans mon ventre, j'ai l'impression de ne plus en vouloir. Il va changer notre vie, va la compliquer et cela m'angoisse. C'est dur avec la puce en ce moment, elle fait des caprices, refusent de manger certains trucs, elle forge sa personnalité. Et moi j'ai peur de ce qu'il va arriver lorsque le bébé sera là.

Je dois vous avouer aussi que je sais que cela va être passagé. J'avais ces angoisses pour la puce et elles se sont effacées aprés son arrivée. Mais bon parfois je me tape des bons coups de flippe.

Est ce que nous avons fait le bon choix?

Commentaires

  • walala mais cool tout ira bien, il faut être vigilant-e avec 2 ou + enfants, bien sûr, ne pas laisser faire n'importe quoi, de la surveillance évidemment et la prudence de base, et tout ira bien ! :o)

    ma puce était pas vieille quand le 2e est arrivé, je bossais aussi etc. Un truc de base avec les gens et qui marche pareil avec les enfants : dans toute situation, si tu veux que quelqu'un-e soit content-e, il faut que cette personne y trouve avantage, ça on a remarqué.

    Donc, pour ta puce, il faut pour que ça se passe bien, qu'elle y trouve avantage aussi. Dans ma valise de maternité, j'avais glissé un joli cadeau pour 'ma puce'. Quand elle est venue me voir, ben... je lui ai donné le cadeau et je lui ai dit que c'est le bébé qui lui offrait.

    J'avais demandé aux gens que je connais bien et que j'estime d'apporter une bricole pour la puce aussi (puisqu'ils me demandaient : Do, qu'est ce qui te ferait plaisir pour le bébé... je répondais : oubliez pas la puce surtout !)
    "t'en as de la chance d'avoir un petit frère(ou une petite soeur si tu as une fille)". ET toi le bébé, tu en as de la chance d'avoir une grande puce pour soeur... etc

    Bon je vais pas tout te raconter. Mais un dernier truc : Le vocabulaire c'est hyper important pour les gamins, ils captent tout. Alors pour lui montrer qu'elle pouvait toujours venir sous mes ailes (ou celles de son père), il y avait le "bébé petit" le nouveau-né quoi, et elle la puce était le "bébé grand", comme ça ils étaient d'emblée sur un pied d'égalité face à nous et elle sentait que la tendresse n'était pas à partager mais à multiplier...

  • il n'y a pas de "bons" choix : seulement des choix "assumés"

  • Moi aussi, je me rappelle faire des crise d'angoisses: et comment je vais faire ceci ou cela...Mes enfants ont 25 mois d'écart et je me demandais constament si tout allait bien se passer. Qu'est=ce que je me pris la tête quand j'y repense.
    Le deuxième s'est adapté à notre routine, alors pour l'ainée nous nous sommes cherchés quelques mois avant de retomber sur nos pieds. cela a facilité les choses.

    Quant à ma fille qui etait dans sa periode "j'affirme ma personnalité à coups de caprices", elle a changé en une semaine: elle est devenue propre, son language etait beaucoup plus articulé: elle a tres vite assume son role de grande soeur.

    elle a aussi eu un cadeau à la maternité de la part de son frère: un pygama (parce qu'il voulait que sa grande soeur fasse de beaux reves!!!!). Elle l'a adoré et l'adore encore!

    Bon courage.

  • merci pour vos conseils. C'est pas facile en ce moment mais disons que ce sont les hormones... :-)

  • Oh comme je comprends bien ce sentiment ! Je suis passée par là plusieurs fois l'an dernier quand j'attendais mon 2ème coco et même après sa naissance, j'ai eu des moments d'angoisse sur ma capacité àgérer tout et être une "bonne mère" en tout cas être la maman que je voudrais être pour mes bibous. Ils ont 14 mois d'écart, c'est donc très peu et je mentirais si je disais que ça a pas été facile au départ mais on s'est adapté et aujourd'hui, je ne regrette rien, je suis très bien avec mes 2 cocos, je me sens épanouie. C'est pas évident tous les jours mais le bonheur qu'on ressent quand on voit rire ses enfants efface tous les petits tracas du quotidien et les difficultés sont loin derrière le plaisir de les serrer dans ses bras.
    Courage ! Il n'y a pas un instinct maternel inné mais un amour de maman pour chacun de ses bébés qui grandit au jour le jour.

  • mummy, je t'écris juste pour un conseil (tu n'as pas d'email?)
    il faut que je fasse un blog de famille, pour partager nos photos avec des potes. tu ferais quoi? j'en fais un sur hautetfort, ou je choisis un autre hébergeur? je n'en trouve aucun d'aussi bien, mais tu crois qu'en me mettant sr hautetfort "ils" peuvent tomber sur le mien à moi de LOutre?
    merci mummy

  • J'ai mon adresse perso et pro mais comme je ne veux pas divulguer mon identité...
    Honnêtement je ne sais pas. Mais je ne pense pas qu'ils peuvent tomber sur le tien si tu ne donnes pas les coordonnées ou ton identité

  • merci mummy
    ;-) tu aurais pu te créer une adresse mummyactive@yahoo.fr
    juste pour moi quoi ;-D

    bonne journée petite miss !

Les commentaires sont fermés.