Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mais pourquoi tout est dur et compliqué en ce moment?

J'ai honte de devoir écrire ce genre de note.

Je devrais être heureuse, épanouie et pourtant je ne le suis pas.

Chaque contrariété devient une épreuve insurmontable. Tout me semble difficile. Je suis vraiment en déprime.

Hier...

Coup de fil du père de chéri. Il garde sa toute nouvelle petite fille dans l'aprés-midi et veut aussi récupérer ma puce. Ceux qui lisent mon blog savent que je ne laisse jamais ma fille à mes beaux parents. Au début parce qu'elle était petite et que les quelques fois où je l'ai laissé une aprés-midi cela a été une catastrophe (bib pas donné, sieste pas faite) et puis maintenant parce qu'il veut la prendre des we entiers ou ils veulent toujours l'emmener faire des trucs absurdes (alors qu'elle n'a que 19 mois!) comme faire du shopping ou aller manger au bistrot... 19 mois je vous dit.

Et puis pour eux c'est un jouet ou un trophée que l'on trimbale. Dés que cela devient compliqué, ils ne veulent plus gérer.

Bref boule au ventre pendant ce coup de fil de beau papa. Je lui explique que sa cousine n'a que deux semaines et que cela risque d'être compliqué à gérer deux enfants. Il argumente, je contre argumente et je finis par lui dire que je vais y réfléchir et le rappeller.

Lui dire non ne me pose plus aucun problème. C'est la gestion avec chéri qui me stresse. Et ce sentiment de culpabilité.

Alors hier quand il est rentré tard, crevé de sa journée de boulot et d'humeur massacrante, il a fallu que je lui explique ma conversation avec son père et ce que j'en pensais.

Seulement cela a été un flot de larme et des explications foireuses. Mes hormones me jouent des tours et je n'arrive à rien relativiser.

Lui il m'a écoutée, ne m'a rien dit et a appellé son père pour lui expliquer que c'était trop compliqué deux enfants et mieux fallait remettre cela à la prochaine fois. Il a été parfait et pourtant cette boule je l'ai encore.

Cette épreuve mineure me rend malade. Je ne sais plus où j'en suis avec moi. J'ai peur que cette pression systématique de sa famille pèse sur notre couple.

Bref je suis perdue.

Commentaires

  • attend là c'est pas une épreuve mineure ! c'est confier la chair de ta / votre chair, ce que tu / vous avez de plus précieux. Si tu n'as pas suffisamment confiance, c'est normal que tu ne la confies pas. La confiance cela se mérite. Pourquoi doutes-tu de ton jugement ? Parfois la vie nous a fait perdre toute raison de faire confiance, parfois aussi des gens même "de la famille" ne sont pas dignes de confiance à ce point, au point de confier un enfant. Ce n'est pas parce que c'est "la famille" que l'on doit automatiquement donner la confiance au point de laisser son enfant. Des abus se déroulent en famille aussi, parfois. Je ne dis pas bien sûr que c'est le cas !! Mais famille = confiance totale et absolue, ben je n'y crois pas perso, la vie me l'a appris. Et puis c'est vrai que certaines personnes ont parfois des motifs bizarres et exhibent plus les enfants qu'il ne s'en occupent. Tu as raison d'avancer doucement sur ce sujet avec ton Chéri, je ne connais pas ses relations avec sa famille, mais mieux vaut parfois ne pas "mettre les pieds dans le plat" avec un grand splash... mais faire en douceur. Courage !

  • tu serais pas enceinte par hasard ? arf... c'est chiant les hormones, tout devient montagne, en même temps, c'est pas non plus petit caillou la belle famille-qui-veut-bien-faire. Suis ton instinct, c'est ta fille ! et en plus tu as un chéri compréhensif my god quelle veine, profite... La mienne de fille est plus grande, je me sers d'elle pour dire non à ma BM (je suis désolée elle ne veut pas passer le mercredi avec vous) c'est moche mais m'en fous elle a qu'a pas laisser ses lexomils trainer partout et la petite, ben elle est trop petite c'est bête hein (26 mois)
    Allez courage !

  • tu as une chance énorme: ton zom dit la même chose que toi. Alors vire la petite boule de stress, j'ai la même parfois. sans raison. sans que je sache pourquoi, une petite boule de culpabilité. et puis hop! je me souviens, et c'est toujours un détail mineur... C'est trop bête...

  • Allez allez, ne t'inquiète plus avec ça...
    Je pense que :
    De 1) les hormones ça nous chamboule et donc pense que peut-être à un autre moment tu aurais pris les choses autrement
    De 2) je vis un peu pareil avec ma belle-famille, je n'aime pas trop laisser mes bibous avec mes bps, après qqs expériences qui n'ont pas été catastrophiques mais pas non plus idéales (1 change de la journée, fesses rouges, siestes pas faites, laisser pleurer - ma bm me l'avoue en plus !,...) c'est ma solution de dernier recours, mais je ne mets jamais mes bibous là-bas sans raison, pour leur faire plaisir c'est non !
    De 3) Ne culpabilise pas, tu as le droit de dire non, c'est TA fille et c'est toi qui sent ce qui est le mieux pour elle et si tu n'as pas envie c'est ton droit
    De 4) Je sais combien ce n'est pas évident de s'occuper de 2 bibous aussi petits puisque mon grand coco a 20 mois et son frère 6 mois alors pour qq qui n'a pas l'habitude, je pense qu'il vaut mieux éviter ! J'aurais sûrement dit non aussi !
    De 5) Ton chéri est d'accord avec toi :-) Voilà bien un soutien important ! C'est même lui qui a dit non à son père ! Encore une raison supplémentaire de virer ta boule de stress !

    Allez hop, on inspire - on expire ... et on se détend !
    Courage
    Bidzouille

  • Merci à tous de vos témoignagnes! Je suis super étonnée car je pensais sincèrement que j'allais avoir le droit aux conseils opposés: "Tu dois lâcher du mou, tu es trop mère poule, ect..."
    Et oui c'est vrai que j'ai de la chance d'avoir un mari compréhensif et sur la même longueur d'onde que moi. Je pense que lui non plus ne fais pas confiance à ses parents. Un soir où j'étais pas là et ma fille un peu fievreuse, il a appellé MA mère pour demander conseil... l'hallu :-)

  • Je comprends parfaitement que tu ne souhaites pas laisser ta petite fille chez tes beaux parents qui ont l'air assez spéciaux. D'ailleurs, j'ai bien rigolé quand pour ta phrase "l'emmener faire des trucs absurdes...". Moi, c'est le contraire. Curieusement, c'est ma mère qui me fait parfois un peu flipper avec ces préceptes débiles du genre "il faut laisser pleurer les enfants". Je fais beaucoup plus confiance à la mère de mon compagnon...

Les commentaires sont fermés.