Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'accouchement

Il y a deux ans enceinte de ma puce et alors que j'avais dépassé le terme (J+5... Un beau bébé de 3kg850), je me disais que je n'allais jamais accouché. 

Je ne me voyais pas sans mon bidon, et je n'imaginais pas que ce bébé puisse sortir de mon ventre.

 

Aujourd'hui à J-7 de mon terme... Je me dis la même chose. Je n'arrive pas à imaginer que ce bébé va sortir :-) Pourtant cette fois ci je l'ai déjà vécu. Et ben non! Je n'arrive pas à visualiser ce moment où je vais aller à la maternité, les heures à attendre (j'ai mis 24H la dernière fois) et à souffrir (dont 16H avant d'avoir la péridurale) puis à pousser avant qu'il soit là.

J'ai l'impression que ce bébé il va jamais sortir... Pourtant je suis sûre d'une chose: dans 15 jours il sera forcément là :-)

Et 15 jours, c'est vraiment dans pas longtemps...

medium_200013053-001.jpg

Commentaires

  • C'est marrant, hier j'y pensais à l'accouchement, en me disant "tiens c'est bizarre, elle en est si proche et elle n'en parle pas" ;o) et puis voilà ta note ! Il n'y a pas que l'enfant qui naît lors de l'accouchement ! Ta puce était une "belle puce" dis donc ! Les 2 miens pesaient dans les 3,5 kg.

    Moi c'était l'inverse, je visualisais bien (trop ?) l'accouchement, j'avais fait une préparation sophrologie, un peu de yoga, etc. et c'est le jeu, précisément, de visualiser chaque étape mentalement. Et pourtant le moment venu : impression de basculer dans l'inconnu, et de me découvrir moi-même, de le découvrir aussi, lui (comme père).

    Mon mari anti-péridurale... (il avait peur que ce soit dangereux !) a carrément changé total d'avis en entrant avec moi dans la salle de naissance "mais si, prend-la sinon tu vas souffrir" pourtant tout allait bien. Les grands mères et copines m'avaient raconté des trucs tellement abominables de douleur, que je m'étais conditionnée au pire ! ;o) Du coup j'ai estimé que je souffrais très peu, et ça s'est vraiment passé tout doucement sur 16 h, avec une légère péridurale demandée, c'est un très beau souvenir.

    La 2e fois c'est pas forcément pareil, c'était de nuit (je voulais pas programmer...) bien + rapide ^^ (trop pour moi) enfin n'exagérons pas, mais ce qui est bien, c'est que la part d'inconnu total est enlevée concernant le pouponage, même si chaque enfant est différent, on connait un peu tout pour le bébé, le bain, les soins, comment allaiter ou biberonner, et ça tu verras c'est hyper bien, hyper reposant. Parce que l'acct c'est un truc, mais après quand t'es fatiguée (normal, vu l'effort !) ben c'est appréciable d'être détendue pour s'occuper de bb2 !

  • hum, oui, n'imagine rien... parce que j'ai attendu 16h petiteloutre, et que miniloutre est née en 25 minutes.
    25 minutes entre la première contraction douloureuse" et son premier cri, hein ?
    heureusement qu'on n'habitait pas si loin de la maternité !

    ça y est, tout est prêt ? valise, prénom(s), faire-part, (parrain/marraine) ?
    tu as pris un petit livre à la bibli pour expliquer un peu à PetitePuce ? juste un vague truc (je sais, elle est petite mais quand même) qui raconte une petite fille qui prépare deux trois trucs avec sa maman et un bébé qui arrive et qui reste avec eux ?

  • Pour ma fille, je m'étais habituée à mon gros bidon et me disais " ben voilà c'est moi maintenant", je n'imaginais pas du tout accoucher ou même avoir un bébé malgré les nombreuses lectures, le petit lit, les vetements et les gens qui n'arretaient pas de me demander "c'est pour quand?". J'ai arrêté de travailler une semaine avant l'accouchement. Ma seule semaine à la maison fut une horreur: je m'ennuyais à mourir. C'est lors d'une sortie au resau que j'ai perdu les eaux et même là je n'ai pas complètement réalisé que ma vie allait changer. c'est seulement quand on m'a emmené d'urgence dans la salle d'accouchement après 4 heures de travail que j'ai enfin été lucide.

    Pour le deuxième, même sensation, le bébé était lourd et je m'étais résolu à vivre telle une baleine. De plus je m'étais mise dans la tête que le bébé allait être en retard. Pas de panique, jusqu'au moment où j'ai perdu les eaux chez moi alors que j'avais des invités pour mon anniversaire. la conversation était du style " t'as ton sac de prêt", ben non leur disais-je. Une fois à l'hopital ( après que mes invités soient partis), cela aura pris 1 heure de travail pur que bébé arrive.

  • Moi, comme j'attendais des jumelles, j'ai accouché avant terme, et cela m'a frustrée de quelque chose... ces jours que je n'ai pas eus...
    Même si ce sont de "vieux" souvenirs, ils restent très présents à mon esprit, même 20 ans après ! :)

Les commentaires sont fermés.