Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chéri semble m'avoir écoutée (mais pour combien de temps?)

Chéri boit. Enfin comme tout le monde mais comme moi je bois vraiment peu j'ai toujours l'impression que lui le fait beaucoup. J'ai du mal à situer la limite. Tout ce que je sais c'est que depuis quelques mois c'était systématiquement quelques verres de vins et/ou apéro le soir à la maison alors que nous dînons seul.

Il y a deux jours il a dîné avec un pôte... Et est rentré ivre mort au point de vomir...

Je lui ai envoyé un email hier lui expliquant qu'il fallait peut être qu'il ralentisse, qu'il réfléchisse un peu plus, ect...

Hier soir pour la 1ère fois depuis un long moment, il n'a pas débouché de bouteille.

Je me suis sentie soulagée.

 

Commentaires

  • Je te comprends tellement bien. Je bois moi aussi très peu. La 1e fois que j'étais saoule (pas au point de vomir ni de ne plus me souvenir de rien), j'avais 22 ans et la dernière fois que j'ai bu un peu, j'ai été vraiment malade (enceinte d'une semaine sans le savoir) et depuis, je trempe à peine mes lèvres dans mon verre. L'alcool ne me manque pas et ca a plutôt tendance à m'angoisser de voir les gens boire. Mon ex-mari ne buvait pas du tout non plus, donc c'était plus simple mais j'ai du mal à supporter les gens saouls, meme mes amis/famille, cela m'énerve prodigieusement. Je suis contente pour toi que Chéri ait mis la pédale douce et je comprends que cela t'angoisse.

  • Je ne bois pas: je n'aime pas le vin, ni le champagne, ni aucun alcool en général, il n'y a que le malibu très dilué dont j'arrive à boire 1 verre. Et je n'en éprouve aucune satisfaction particulière. Je suis donc dans ta situation. Mon homme ne bois pas en général si ce n'est 1 bierre en guise d'apéro ou pour se désaltérer quand il fait chaud donc parfaitement anodin.
    Mes seuls exemples de consommation quotidienne de vin régulière sans plonger dans l'alcoolisme sont mes grands parents. Au vu de leurs consommations je dirais qu'1 apéro et 2 verres de vin sont une bonne limite pour 1 repas en sachant que c'est déjà largement excessif pour conduire j'estime qu'au delà ça commence à l'être également pour le corps et le comportement.
    Si ça lui reprends il faudrait peut-être s'interroger sur ce qui lui donne besoin de ce réconford là.

  • Moi de même. Je me joins aux deux autres commentaires.
    Je ne bois pas (le matin) et la dernière fois où j'étais ivre, j'étais pas bien.
    Je dis stop à l'alcoolisme (mondain)!
    :-)))))))))))))))
    (désolé............)

  • @Brav: tu vois au fond ce sujet te touche, tu ironises pour oublier que tu es décadant!!! ;-)
    (sérieux tu dois te dire que je dois être bien relou comme nana, surtout avec mon mec!)

  • Je ne me permettrais pas de porter de jugement sur toi...
    Mais j'ai une consommation similaire à la sienne... Je bois une bière en guise d'apéro et généralement un ou deux verres de vin en mangeant... Et lorsqu'il y a un OB, je fais de très grosses chouilles (mais sans vomir!!!)---
    Alors ca fait probablement de moi un alcoolique mondain mais je ne cherche pas dans ma conduite à fuir ou oublier quelque chose...

  • et ouais t'es bien relou avec ton mec!!!
    laisse le s'amuser un peu!!!
    :-)))))))))))

  • Ouais t'es un alcoolique comme mon mec quoi!!! ;-)

Les commentaires sont fermés.