Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'arrivée d'un bébé...

Hier soir discussion au téléphone avec une très bonne amie qui vient d'avoir un bébé (1 mois).

Les hormones, la fatigue et son chéri faisaient qu'elle voyait tout en noir. Problème d'ajustement, nouvelle équilibre à trouver à 3, emploi du temps et activités fondamentalement changés... Rien de grave mais tout à reconstruire.

Cela m'a rappelée moi il y a bientôt 3 ans après la naissance de ma puce. L'arrivée de celle ci avait demandé quelques ajustements: le papa qui ne trouve pas sa place, la difficulté de communiquer ses angoisses de maman et puis bien sûr la remise en route du couple.

Je me souviens d'une enguelade mémorable avec chéri chez ma mère le jour de Noël en présence de toute ma famille. J'ai cru qu'il allait me foutre une baffe devant tout le monde. Cela a fini en pleurs dans la chambre où dormait ma puce. Le retour à table avait été rude, et chéri a encore du mal à faire oublier cette histoire à mes frères. La raison? Aucune idée. Il était irritable et une de mes réflexions ne lui avait pas plu. Chéri a toujours été violent verbalement mais là il avait vraiment dépassé les limites. Rien n'est excusable bien sûr mais la naissance de ma puce y était pour beaucoup. Cela avait beaucoup perturbé notre vie et notre couple.

L'arrivée de ma fleur s'est fait dans un calme relatif...

Tout cela pour dire que l'arrivée d'un bébé se n'est pas anodin. Je comprends lorsque l'on dit que cela détruit un couple. La mort d'un enfant aussi d'ailleurs. Et je me dis souvent , mais Dieu nous en préserve, que le mien ne survivra pas à cela. Parfois je me dis que nous sommes un couple en sursis.

(parfois seulement car pour moi le divorce n'est pas une option, et je ferais tout pour que nous soyons sur un contrat longue durée)

Afficher les informations sur l'image

Commentaires

  • J'ai du mal à lire "le divorce n'est pas une option", tu crois sincèrement que pour des gens comme moi, c'en était une?! (J'avais tout juste 24 ans, maman depuis quelques mois et honnêtement, le divorce n'était pas une "option" chez moi, je suis la 1e de toute ma famille à divorcer. Enfant, je rêvais d'autre chose que d'être divorcée et maman solo à 26 ans.)

  • "Le divorce n'est pas une option", c'est un peu la méthode coué pour moi... Histoire de me motiver et de me dire qu'il faut que je fasse tout pour que cela n'arrive pas.

    Life is a bitch je le sais mieux que personne. Et je sais bien que personne ne mérite cela et ne le souhaite.
    Désolé que tu l'ais mal pris, ce n'était pas mon but évidemment! ;-)

  • Je comprends. C'est simplement que la façon dont tu le dis est très blessante. Je ne suis certainement pas la seule de tes lectrices/lecteurs à être divorcée. C'est effectivement qqch que je ne souhaite à personne, tout comme les petites phrases assassines que j'entends souvent "de nos jours, on divorce tellement facilement"... Le divorce, c'est tout SAUF facile.

  • Cette fois-ci, ton vocabulaire "option" jure un peu. Il semblerait vraiment que tu ferais tout pour que ton mariage dure à vie. Alors qu'en fait, je suppose que tu ferais seulement ton maximum, par exemple tu ne supporterais peut-être pas la violence physique ou un désintérêt total de sa part,...(après chacun ses limites)

  • On t'a sonné, toi?

  • c'est drôle moi je me raccroche à cette "option" justement, j'aime à penser que si l'on est encore ensemble, c'est par choix et pas parceque "le divorce n'est pas une option". ça me rassure même beaucoup, de savoir que c'est une option... étrange !

  • @petitemaman: Si tu lis mon blog depuis un moment tu sais que je sais que le divorce c'est tout sauf facile. Mon expérience (mes parents entre autre) font que je me dis que justement je ne veux pas divorcer pour ne pas avoir à vivre cela. Et que donc je ferais tout pour que cela marche...

    @jid: oui c'est vrai. J'ai bien compris que "option" ne plaisait pas. je me suis peut être mal exprimée

    @?: On reste poli et on ne se met pas en anonyme. merci!

    @opio: Tu as raison, je n'y avais jamais pensé dans ce sens là :-)

  • Je te lis depuis un moment donc je le sais. C'est simplement que tes mots n'étaient pas forcément bien choisi et pouvaient blesser. Ce qui a été mon cas, même si je te lis depuis longtemps.

    Après, on ne va pas se "fâcher" pour ça, puisqu'on est d'accord.

  • Chacun s'exprime à sa façon, parfois pour se convaincre soit même, mais aussi pour mieux résister à la pression sociale, familiale, ou au petit diablotin qu'on a tous dans la tête et qui vous pousse à la facilité.

    Quand je lis ce genre de propos dans ta bouche Mummy je l'entends dans le sens que même si c'est parfois dur pour toi tu penses que ça mérite encore largement de faire quelques efforts. et pour parer à toute proposition incidieuse ou parole de soutien malvenue du genre"vraiment tu n'as pas de chance, il ne te mérite pas, tu ne devrais pas te laisser faire, etc... " qui m'ont parfois fait bien plus de mal que de bien.

  • Oui c'est pas faux. Et dieu sait si chéri est souvent critiqué! (comme tous les hommes hors norme)

  • Dreling dreling!

  • lol je crois que tu as un troll chez toi ;-)
    le fameux: ?
    si tu ne peux pas interdire les com de personnes non identifié la meilleure solution c'est de l'ignorer totalement même quand ses remarques sont pouries et ça vaut aussi pour nous tes commentateurs.
    si non faut passer passer en mode commentaires modérés mais c'est plus lourd.

  • oui! ignorons le

Les commentaires sont fermés.