Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les grèves...

Bon je suis obligée d'en parler.

Même si je ne vais pas faire de politique.

Même si je n'ai pas tous les tenants et aboutissants de l'histoire.

Même si je ne suis pas docteur es économie.

 

J'imagine qu'ils pensent avoir une bonne raison,

J'imagine que cela doit pas être facile quand on pensait travailler jusqu'à 50 ans qu'on doive rempiler 10 ans de plus,

J'imagine aussi qu'ils savent que de toute façon si cela continue, ils n'auront pas de retraite du tout,

J'imagine aussi qu'ils savent qu'ils nous foutent vraiment dans la merde...

Parce que moi demain, je suis une priviligiée, habitant Paris, je peux au pire marcher...

Mais si cela continue, si l'école et la crèche ferment, faute de personnel (ou à cause d'une grève des fonctionnaires tiens), ben je pourrais pas aller bosser.

Et là j'ai 2 solutions soit faire du sans solde soit poser un jour de vacances... (autant dire que si cela dure jusqu'au 20 novembre je me grille 5 jours de vacances)

Et moi qui soi disant suis une privilégiée en travaillant dans le privé, donc en gagnant soit disant plus (pour rappel cette année j'ai eu 0.8% d'augmentation, moins que le coût de la vie), mais en ayant seulement 8 jours de RTT (donc 3 pris tous les ans quand nous partons en séminaire parce je pars bosser mais comme c'est dans un bel hôtel, dans un bel endroit, on considère que c'est des vacances- bravo les délégués qui ont négociés cela!!!) et en bossant parfois le we et très souvent le soir... Bref moi qui suis une privilégiée, je vais devoir poser des jours et donc prendre moins de vacances cet été.

Alors désolé mais moi j'adhère pas à cette grève. Et vous aurez beau me donner tous les arguments possibles, je vais faire comme les grèvistes et penser perso et pas global: cette grève elle ne va m'apporter que des emmerdes....

(bon courage en tout cas pour demain et les jours qui vont suivre)

Afficher les informations sur l'image

Commentaires

  • D'accord avec toi .

  • Pareil! pour ma part je suis dégouté car ils font grèves parcequ'ils savent qu'ils ont un poids considérable. Je suis d'accord avec le droit de grève mais je ne trouve pas que les grévistes de la SNCF sont plus méritant que les grévistes-licenciés dans mon usine il y a 2 ans et qui n'ont strictement rien obtenus.

  • @sandralaure: merci madame (court mais efficace :-)

    @cleanette: oui mais cela on en parle pas car cela gène qui à part la région?

  • Je suis d'accord avec toi.
    Je ne suis pas concernée par la grève, étant donné que j'habite à la campagne et que je me déplace que par voiture, mais je trouve égoiste que la SNCF bloque tout un pays (car elle connait son pouvoir), et donc toute une économie car cela affecte tous ceux qui se déplacent chaque jour pour aller travailler, ou étudier, ou autre. Bref, je suis favorable à un service minimum.
    Je comprends qu'ils aient des revendications par rapport à certains de leurs acquis, mais ils ont quand même des privilèges que beaucoup d'autres employés n'ont pas.

    A lire aussi: http://www.lemonde.fr/web/panorama/0,11-0@2-3224,32-953995@51-973287@1-8070,0.html

    De plus, ça relance le débat sur le covoiturage, le vélo ou autres moyens de déplacement. Le bon côté des choses est que ceux qui le peuvent réaliseront peut être les avantages de ces modes de transport.

  • Bon, je suis en Suisse donc faire un commentaire c'est très facile parce que :
    1. je ne suis pas impacté
    2. chez nous le droit de grève c'est un peu l'Arlésienne :D

    Mais quand tu dis "je vais faire comme les grèvistes et penser perso et pas global: cette grève elle ne va m'apporter que des emmerdes...." il me semble quand même y voir deux choses :
    1. les grévistes, si ma mémoire est bonne, ne sont pas payé pendant la grève donc ils perdent aussi de l'argent, n'est-ce pas ? (ou du moins la loi prévoit que leur patron puissent retenir une part de leur salaire correspondant au nombre de journées non-travaillées)
    2. tu ne penses pas comme les grévistes, eux se battent pour un problème qui aura pour eux un impact à long terme sur toute la branche professionnelle alors que les gens qui se plaignent d'être des "otages de la grève" n'ont qu'une vision de désagréments organisationnels dont l'impact est à court terme... bien plus égo-centré comme vision finalement non ? ;)

    Après, loin de moi l'idée de prendre position pour ou contre cette grève etc, ou de juger qui que ce soit, je n'en sais pas assez... C'était juste pour relever deux point qui me semble-t-il sont un peu mis sous silence par tout un chacun dans cette histoire.

  • @Cha: heureusement le service minimum arrive en janvier. D'ailleurs ils le savent bien et c'est aussi pour cela qu'ils veulent réussir avant la fin de l'année.

    @burningHat: Même si tu es suisse, tu as le droit d'avoir ton avis :-)
    1- Théoriquement oui mais finalement à la fin de la grève dans les négociations avec les syndicats, ils obtiennent toujours d'être payés...
    2- Quels impacts sur la branche professionnelle? Mis à part de très négatifs (J'ai lu que la SNCF Fret a encore perdu des clients qui sont allés à la concurrence à cause des grèves trop fréquentes) puisque dangereux pour la pérénité de l'entreprise et donc la possibilité de garder leurs jobs, je ne vois pas ce que le fait de se battre pour sa retraite n'est pas perso. L'article de Cha dans son commentaire est très intéressant car il montre dans un tableau récapitulatif qu'ils sont vraiment privilégiés (dans le temps de travail mais surtout dans le calcul de la retraite). Si cela pouvait marcher, je dirais "good for them" mais le problème c'est qu'ils n'y a plus assez de cotisants et que nous allons devoir payer pour que eux gardent leurs privilèges... Alors là je dis non! Chacun doit faire des efforts

    D'ailleurs ma dernière phrase s'adresse aussi aux administrations diverses, car finalement les élus ont eux aussi des régimes spéciaux...

  • Tout d'abord merci d'accueillir si gentiment le commentateur suisse, c'est cool :D

    1. ok, ça justement j'en sais rien du "qu'est-ce qui se passe à postériori quand ils 'gagnent'" et s'ils sont dédommagés... clair que s'ils se retrouvent payé à faire grève, c'est un peu "étrange" (je rappelle aux lecteurs: en Suisse le droit de grève n'existe pas au niveau étatique -certains cantons le "reconnaissent" cependant - et même vaudrait mieux pas trop vouloir s'en servir :p)

    2. euh je sais pas si c'est un bug ou quoi mais le lien de Cha, il ne mène à rien chez moi :s

    Mais, d'accord on peut discuter sur le fond du débat et tout, je voulais juste soulever le fait qu'en *général* des grévistes se battent pour défendre ou acquérir des intérêts à longs termes et que les gens importunés par les grèves le sont en général à court terme. Rien de plus en fait :D

    Loin de moi l'idée de débattre sur le fond et le bien-fondé de cette grève-là en particulier en fait, j'ai beau suivre un peu l'actualité française par la télé et tout je ne me suis pas encore taillé une opinion me situant "dans un camp ou l'autre" sur l'histoire des régimes spéciaux (je suis un peu étonné qu'on ne remette pas en cause les régimes spéciaux des militaires alors que celui des pompiers le seraient d'après une info que j'avais vu mais bref, c'est pas la question)

    Sinon bon courage pour les déplacements, parce que c'est clair que par ce temps, ça doit pas être jouasse tous les jours :s

  • Le bon lien est celui là:
    http://www.lemonde.fr/web/panorama/0,11-0@2-3224,32-953995@51-973287,0.html

  • @burningHat:
    1- Je te confirme que pour des grèves éclairs (1 jour) ils ne le sont pas, mais pour de longues grèves c'est négocié par les syndicats...

    2- Tu as raison c'est bien compliqué tout cela, mais il n'y a pas que des intérêts particuliers à râler contre cette grève, des sociétés sont paralysées, elles perdent des contrats, risquent de mettre la clé sur la porte!

    @Cha: merci pour le lien , moi cela marchait la 1ère fois

  • Je suis complètement d'accord avec toi, n'ayons pas honte de penser "marre des grèves" (ohlala ça fait un peu syndicaliste mon truc hihi) et quand je te vois jongler entre ton boulot, la crèche, les velib' et les soupes bledina je suis admirative ! j'ai écris un billet sur les grèves si tu as le temps de passer ;-) à bientôt !

Les commentaires sont fermés.