Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Débat!

(oui oui je lance un véritable débat sur ce grand site qu'est mon blog...)

(bon peut être que certains d'entre vous en ont déjà parlé, j'ai trop de retard dans mes lectures)

Bref, je ne sais pas si vous avez lu le ELLE de cette semaine avec l'interview du pédopsychiatre Ado Naouri. Moi je me suis précipitée dessus, surtout quand ce moment c'est dur avec mes puces alors je suis très friande de conseils...

Mais j'avoue que ce matin cette interview m'a carrément choquée! (et je crois que c'était le but). Je n'ai pas compris que ELLE semble être d'accord avec lui.

Ce que vous savez je pense déjà c'est que je suis dure avec mes filles. Dure mais juste et aimante. Je veux qu'elles soient bien élevées parce que l'éducation c'est primordiale pour réussir dans la vie. Mais là j'avoue que ces méthodes sont un gros retour en arrière et j'au du mal à y adhérer...

Extraits (avec mes commentaires):

ELLE. Alors, commençons à la base. Quand un enfant de 2 ans refuse de manger, doit-on le forcer ?
A.N. Jamais. Pour une raison simple : cela correspondrait à introduire de force quelque chose dans son corps. Or, l’intégrité du corps de l’enfant doit être toujours respectée.

Bon là j'ai tout faux, car ma puce refusant de manger des légumes, je la force tous les soirs. J'ai essayé de faire la méthode 'tu goutes et si tu n'aimes pas tu laisses' mais vu qu'elle disait que c'était pas bon systématiquement, j'ai pas eu le choix que de la forcer...

ELLE. Vous dites : « Un ordre, c’est un ordre. Point. On ne l’explique pas. » Mais c’est l’armée !
A.N. Et alors ! Le système militaire n’est pas que négatif. En quoi il consiste ? A faire marcher des individus dans le même sens quand il est question de défendre un territoire. Pour ce faire, on a besoin d’ordres intangibles.

Ah bon??? Super nanny (et j'adore super nanny) dit qu'il faut toujours expliqué ces décisions. C'est ce que je fais d'ailleurs et cela marche assez bien...

ELLE. Donc, on n’explique pas à un enfant pourquoi on lui demande quelque chose, et on ne s’excuse pas si on a été injuste ?
A.N. Jamais ! Ou trois mois plus tard.

Alors là c'est n'importe quoi!!! Dans 3 mois, parce que un enfant va se souvenir de ce genre de chose peut être???

ELLE. Et avec un enfant qui se masturbe ?
A.N. La première fois, on fait comme si on n’avait rien vu. Après, on intervient.

ELLE. Est-ce qu’on lui dit que c’est une activité qui se pratique dans l’intimité de sa chambre ?
A.N. Se masturber, c’est véritablement être soi avec soi, l’autre n’existant pas. Lui demander d’aller dans sa chambre, c’est l’encourager à être « toi avec toi hors du monde ». Donc, on dit : « Je t’interdis de faire ce genre de choses. »

ELLE. C’est un retour au passé !
A.N. Je récuse ces termes. Ils contiennent quelque chose de régressif qui serait de l’ordre de la nostalgie. Ce qui n’est pas mon propos. Le bon sens n’est pas nostalgique.

ELLE. Mais là, avec l’interdit de la masturbation, on est à la limite de la morale…
A.N. Ce n’est pas un problème de morale mais d’éducation. Il s’agit de donner à l’enfant conscience de l’existence des autres. Sinon, vous le confortez dans sa tentative d’être tout-puissant et vous le renforcez dans son sentiment de solitude extrême. Il s’agit de lui dire que l’autre existe et qu’il devra vivre avec. Quand il aura 18 ans et qu’il sera bombardé par les hormones, il fera ce qu’il veut !

Que dire... Je suis affligée... La masturbation est un plaisir que je souhaite à mes enfants. Je ne l'ai jamais interdit à ma puce, je lui ai juste expliqué qu'il ne fallait pas qu'elle le fasse devant tout le monde, que c'était quelquechose de privé d'intime... Je ne vois pas en quoi la masturbation est un rejet de l'autre...Ce mec est complètement débile!!! (surtout quand il dit qu'à 18 ans il sera bombardé par les hormones!!! mais c'est bien avant mon cher monsieur)

ELLE. Est-ce bien de dire souvent à son enfant qu’on l’aime ?
A.N. C’est une importation regrettable des feuilletons américains. Trop de « Je t’aime » tue le « Je t’aime ».

La mienne ne me l'a jamais dit alors pas de 'Je t'aime' cela peut détruire aussi.

ELLE. Le biberon, le matin, c’est fini à quel âge ?
A.N. A 2 ans et demi, terminé ! Il vaut mieux qu’il ne boive pas de lait du tout que de prendre un biberon.

ELLE. Pourquoi ?
A.N. D’abord, parce que ça freine le développement du mécanisme de la déglutition – et cela a une énorme importance pour la prononciation, les articulations dentaires et la durée de la dentition. Ensuite, parce que ça maintient l’enfant à un stade qui ne correspond plus à son âge. Une fois encore, on encourage ainsi sa non-volonté à évoluer.

Ma pédiatre dit la même chose, et j'avoue que je suis d'accord. Je suis toujours choquée quand je vois un "grand" bébé avec un biberon dans la bouche. C'est une solution de facilité c'est vrai souvent mais je suis assez contente d'y avoir remédié...

Et vous alors vous en pensez quoi de tout cela?

(les réactions des personnes sans enfant m'intéressent aussi fortement)

Societe_frustrez_vos_enfants_societe_astro_candidat.jpg (l'interview en entier est ici)

Commentaires

  • C'est un canular? Je ne connais pas bien Ado Naouri, mais j'avais trouvé intéressant son interview précédent dans Elle (d'ailleurs).
    A part pour le biberon (je suis d'accord même si ma grande vient juste d'abandonner le biberon à 4 ans et demie!) et le repas (je n'ai jamais forcé mes filles, parfois j'ai l'impression qu'elles ne mangent quasiment pas mais pas de problème de croissance, ni de poids), je trouve ses opinions complètement dépassées! Effectivement c'est un véritable retour en arrière. En ce qui concerne l'autorité, je crois que Claude Halmos a un avis plus nuancé et plus intéressant...Je n'arrive pas à croire qu'il a pû tenir de tels propos sur la masturbation non plus. Franchement, c'est une blague de ELLE??

    une question: Ta fille a dormi ce matin?

  • Pas du tout d'accord, avec quasiment tout. Sauf le fait de ne pas forcer pour la nourriture. Un enfant ne se laisse pas mourrir de faim donc je ne force pas mon fils.

    Pour la masturbation, no comment, c'est tellement idiot que cela se passe de commentaire. Le jour où fiston chéri le fera, je lui dirai ce que tu as dit à ta fleur. C'est qqch de très personnel, que tu ne dois pas faire devant tout le monde mais tu as le droit.

    Pour le bib, fiston a deux ans et demi et bois le bib le matin dans mon lit (il en est ravi) et le soir avant de se coucher. Oui, ca fait bébé mais je ne crois pas qu'il soit prêt à lâcher cela. Et pourtant, il est tout à fait capable de dire quand il en a assez: c'est lui qui a demandé à ne plus avoir de gigoteuse, a boire dans une tasse normale (sans bec), à enlever les barreaux de son lit. Donc pour le lait au bib, quand il voudra passer à autre chose, il le dira, j'en suis certaine. Et en plus, comme en ce moment, nous sommes sur le chemin de la propreté, je ne pense pas que ce soit le bon moment pour le bib. Etape par etape et à son rythme.
    Tu sais, ma soeur a eu un bib de lait jusqu'à 7 ans (oui, c'est hyper tard) et à 34 ans, elle déglutit très bien, parle normalement... Elle a eu un appareil dentaire mais du au fait qu'elle a sucé son puce longtemps (et surtout quand moi, je suis née).
    Je suis absolument contre rendre les enfants grands trop vite (enlever le pot et les réducteurs super vite parce que c'est pénible pour nous), ils ont le droit d'être enfant et un enfant exprime quand il veut passer à autre chose et qu'est-ce qu'il est fier alors parce que c'est venu de lui et qu'il se sent prêt. Enfin, le mien exprime et cela se passe bien. Evidemment, il y a des limites, tout est dans la nuance, le but n'est pas d'en faire un bébé à vie.

  • Et pour le je t'aime, je lui dis très souvent (au moins 1 fois par jour, surtout le soir) et je n'ai JAMAIS eu l'impression que cela amoindrissait cela. Pour moi, c'est comme les bisous et les câlins, il faudrait ne pas en faire trop pour qu'ils gardent leur "vraie valeur". Ben non, chez nous, les câlins et bisous, c'est à volonté, quand fiston chéri a envie (j'essaye de ne pas trop imposer les miens). Mais je ne l'oblige pas à en faire aux inconnus. Samedi, alors qu'on faisait des courses, c'est lui qui est allé (de lui-même) faire un bisou à une mamie avec qui j'ai papoté 2 minutes. J'étais bluffée, elle aussi et j'ai trouvé cela tellement beau. Je l'ai félicité en lui disant que c'était vraiment très gentil et que cela avait fait très plaisir à cette dame.
    Bon j'arrête de squatter ton blog, c'est juste que lire des âneries pareil m'énerve à un point fou.

  • @MereIndigne2: Quand elles ne veulent pas manger tu leur dis ok et passe au dessert? Moi j'ai encore vachement de mal à faire cela... Et puis je me dis qu'elles vont y prendre goûts forcément. Mais bon le pb ne se pose qu'avec la grande (3 ans) et depuis seulement 1 an. La plus petite (1 an) elle mange encore de tout...(et je crois que ELLE va se faire harceler, d'ailleurs ils en parlaient ce matin dans le 20 mn). Et pour répondre à ta question, réveil 6h50 ce matin... Franchement cela me souale grave!!!

    @Ségolène: Toi aussi tu restes zen pour la nourriture... Mais moi elle refuse systématiquement dés que c'est des légumes (soit 90% du temps) donc je ne me vois pas ne pas la forcer... (bon faut peut être que je change ma méthode)
    Je suis assez d'accord avec le fait que l'enfant doit grandir à son rythme. Mais je suis assez heureuse que ma puce ait arrêté le biberon assez tôt parce que comme je le disais cela me fait bizarre à partir d'un certain âge... mais chaque cas et enfant est différent bien sûr.
    Quant au fait de dire "Je t'aime", tellement d'accord avec toi...

    (et tu ne squattes pas mon blog, le but de cette note, c'était évidemment l'échange) (c'est toujours un plaisir)

  • Cela fait déjà un moment que je m'étais fait ma mauvaise opinion sur le personnage, là c'est le pompom.
    Ce qui m'inquiète le plus c'est qu'alors que sur les blogs j'avais vraiment eu l'impression que de plus en plus de parents allaient vraiment dans le sens du respect de l'enfant(amour + écoute + apprentissage des régles). Je lis ces derniers temps de plus en plus de pseudo-pédopsy sortent des horreurs dans des journaux à large diffusion. ça me déprime.

    1- Refus de la nourriture:
    Même si ça m'inquiète régulièrement quand mes enfants font trop l'impasse sur certains aliments, je n'ai jamais forcé à manger ça me semble stupide barbare et effectivement je considère ça comme une violence terrible. Ma règle: je veux qu'ils goutent ou prennent 1 bouchée histoire de... parcequ'un jour ça serra cuisiné un peu différement ou que leur gout aura changé et qu'alors ils aimeront. Mais pas plus : mes enfants malgrés leurs impasse alimentaires à l'un et à l'autre sont en bonne santé et grandissent bien.

    2- Un ordre? je ne donne pas d'ordre à mes enfants!?!
    Une interdiction ça s'explique et on la fait comprendre à l'enfant autant que possible: ça reste le meilleur moyen qu'elle soit respectée. Ensuite bien évidement on reste ferme.
    Une demande à laquelle on espère fortement une réponse positive sa s'explique aussi en insistant sur les conséquences négatives si ils ne répondent pas.
    evidement on ne passe pas 3h à expliquer à chaque fois, un petit rappel de temps en temps devrais suffire.
    Je n'élève ni des soldats et encore moins de moutons de panurge je veux que mes enfants sachent pourquoi ils font les choses et qu'ils apprennent à faire leurs propres choix.

    3- Masturbation
    Interdite!?! Quand tout les sexologues recommandent aux femmes de le faire pour apprendre à mieux se connaitre... Quand il est également reconnu par tous que c'est un des meilleurs moyen d'évacuer les tensions.
    Il est hors de question de l'interdire chez nous.
    Son argument me déplait particulièrement je trouve important que mes enfants aient aussi une vie intérieure: leur monde rien qu'à eux, petit refuge qui permet justement d'avoir une porte de sortie, un havre de paix lorsque les autres sont trop dur.

    4- Tout dépend du souvent: dire "je t'aime" à tout bout de champs sans finalement vraiment le penser ça ne rime plus à grand chose. Moi non plus je ne l'ai pas entendu beaucoup, et j'essaye de faire mieux mais je ne dois déjà plus le dire plus d'1 fois par mois à mon fils et je trouve que c'est peu. Et puis il y a les calins et l'écoute qui comptent aussi énormément.

    5- Le bib a été aussi stopé très vite chez nous: à partir du moment ou ils savent boire au verre ou à la tasse il n'a plus lieux d'être, ne pas supprimer pour autant la tétine. Je pense que le besoin de succion doit être respecté.

  • Et si tu mélangeais légumes et féculents? Un gratin de pates+légumes, une purée colorée, du riz coloré aussi? Moi, c'est sur les fruits que Monsieur rechigne. Je propose, de temps en temps, il accepte (par phase), j'y vais cool. Les prises de tête, crise de larmes et d'autorité au diner, très peu pour moi. C'est un moment de partage qui doit rester agréable et zen. Un peu de légumes, un peu de féculents (pas de viande le soir chez moi), et hop. Il trie, c'est son problème, il finira par se lasser. Et il a droit à un laitage ou une compote quand même. Ca n'a rien à voir. Cela évite aussi de "sacraliser" les desserts. Il nous arrive aussi de ne plus avoir faim pour le plat mais d'avoir envie d'un yaourt ou d'un morceau de fromage.
    Fiston chéri ne se laissera pas mourrir de faim, tes filles non plus donc essaye d'être zen (je sais, c'est facile à dire).

  • Alors, alors.

    Les repas: Nous avons de la chance, M'zelle A. mange de tout donc nous je ne la force jamais. Avec les horaires de repas britanniques, elle fait déjà un vrai repas vers 4 heures donc le soir, elle mange un peu, des fois bcp avec nous. Mais j'ai remarqué que son appétit varie bcp de jour en jour donc au pire des cas elle va au lit avec seulement un petit filous dans le ventre (mais si elle ne veut pas du plat que je lui propose je ne recuisine rien!)

    Les ordres: j'explique toujours (ou presque hein personne n'est parfait!) ce que je demande à ma fille et je lui dit 's'il te plait'. Et je m'excuse si j'ai fait une erreur. Et cela depuis qu'elle est toute petite. Les enfants apprennent par l'exemple.

    La masturbation: tout comme toi.

    Les Je t'aime: je ne le dit pas souvent à M'zelle A. en ces termes précis mais je lui montre tous les jours.

    Le biberon: M'zelle A. prend un biberon tous les matins sur mes genoux. Aussi elle boit dans une tasse à bec et quelquefois, losrqu'elle le souhaite dans une tasse normale. Ma mère se souvient avoir eu un biberon lorsqu'elle rentrait de l'école et elle parle bien et déglutit bien!!!

    Il a des enfants ce pédopsychiatre?

  • Bof, tout simplement qu'il y a la théorie et la pratique: en bref, on fait comme on peut (disponibilité, caractère des enfants).

    Le trucs qu'il faut éviter par dessus tout, c'est la culpabilisation des parents qui auraient l'impression d'être de mauvais parents!!!

  • Finalement, ce qui divise le plus c'est la nourriture. De mon côté, je reste zen. Si il n'aime pas tant pis.De toutes façons je n'aimais rien et maintenant je mange de tout donc si il est comme moi, on ne va pas se battre c'est stupide, et perdu d'avance. En fait, il mange surtout dans l'ordre qu'il veut: compote au debut puis morceaux depuis 8 jours. Il mange pas beaucoup mais pete la forme, alors. Et j'ai pas non plus envie d'un petit gros :). Comme on dit, on n'a jamais vu un bébé se laisser mourir de faim !

  • @Cleanette: Je crois que j'ai compris le message sur la nourriture vu vos commentaires... Je vais essayer cette méthode.

    @Ségolène: En ce moment je fais beaucoup de flans de légume et cela passe. Mais j'aime pas trop car y'a des oeufs et je voudrais pas leur en donner trop... Et j'utilise peu les féculents (de peur qu'elles grossissent) mais bon c'est ridicule je vais en mettre plus

    @Carolette: Je sais pas s'il en a mais les pauvres cela n'a pas du être facile

    @perrine: oui mais je voudrais qu'elle mange équilibrer. Et puis ce n'est plus un bébé, elle a plus de 3 ans! ;-)

  • oulàlà j'avais oublié mon seul commentaire masculin!!!!

    Merci pour ce point de vue encore... très masculin :-)
    (on croirait entendre mon mari)

  • ben ça alors ! autant je suis OK sur certains points autant vers la fin ça me fait bondir :-o

    - pour les repas : je force à gouter, mais quand ce sont des trucs nouveaux et que vraiment y a une grimace de dégout, je laisse tomber, quand c'est des légumes qu'elle a déjà mangé de bon coeur là, je "force" à manger la moitié, c'est à dire que si elle ne mange pas, elle n'a pas la suite : fromage ni dessert. En général elle se met à manger ! et sinon ben tant pis, elle mangera mieux au prochain coup, mais c'est vraiment rare.

    Un ordre c'est un ordre, j'adhère à mort. J'ai passé beaucoup trop de temps à expliquer avec l'ainée, pour un résultat nul, je devenais dingue tout prenait 3 plombes il fallait tout négocier. maintenant c'est comme ça EPICETOU. Et ça roule plutôt drôlement mieux. Plus personne ne va chez le psy :-D

    ELLE. Donc, on n’explique pas à un enfant pourquoi on lui demande quelque chose, et on ne s’excuse pas si on a été injuste ?
    A.N. Jamais ! Ou trois mois plus tard.
    Alors là je suis sur le cul ! quand je me trompe, je m'excuse TOUJOURS ! j'hallucine :-o

    Pour la masturbation, je suis ATTEREE autant que toi. dingue. Je lui explique qu'elle n'a pas à le faire en public mais qu'elle fait ce qu'elle veut dans sa chambre, c'est son intimité...

    Je leur dit SOUVENT que je les aime, je trouve ça archi important, mais je ne le dis pas à tort et à travers non plus, m'enfin je leur dis au moins une fois par jour !

    Pour le biberon.... uhuh... mon ainée et la cadette en ont encore un le matin. Elle vont avoir 7 et 4 ans. C'est comme ça EPICETOU :-D
    Je prefere qu'elle boive du lait, ET ne pas avoir à passer l'éponge sur la table du petit déj. Ouhhhh pas bien :-D

  • Pour les féculents, fiston chéri en a assez souvent le soir. Il mange à la crèche à midi donc il a de toute façon de la viande et des légumes et le w-end, c'est poisson (il adore et on habite vraiment pas loin donc il est pas cher et hyper frais) + légumes (et des féculents de temps en temps). Le soir, c'est légumes et/ou féculents, ça dépend + du lait. Et il a deux ans 1/2, pèse 14kg et mesure environ 90 cm (donc en haut des courbes pour la taille et en bas pour le poids). Par contre, j'essaie d'alterner les féculents: pates, riz, blé, semoule, épautre... il mange des pâtes complètes aussi. Il faut arrêter avec les "féculents", ça fait grossir. Idem pour le pain. Le problème, c'est les trucs en sauce, le gras, les trucs hyper sucrés, les trucs tout prêts, et les quantités avalées.

  • Pour les ordres, il y a des choses qui se discutent et d'autres non. Interdire de toucher aux plaques électriques, c'est non et basta. J'explique pourquoi (dangereux..) mais pas de négociation possible. Pour d'autres trucs, je lui laisse un choix (restreint, hein sinon on y est encore demain), si je lui demande de ranger (par ex.) et qu'il dit non, soit on le fait ensemble (ca marche quasiment à chaque fois et il range rarement seul, à 2.5 ans, c'est pas motivant), soit je le motive en lui parlant de ce qu'on va faire ensuite (de plus sympa). La règle, c'est on range 1 activité avant d'en commencer une autre et il le sait. Quand il refuse tout, je quitte la pièce en fermant la lumière derrière moi (sinon, ca ne marche pas) et je vais faire autre chose. Dans les 2min, il est venu vers moi et est nettement plus décidé. Cela m'évite de m'énerver, même si c'est fatiguant quand même.
    Je suis contre la fessée mais il m'est arrivé d'en donner, à bout de nerfs et j'ai présenté des excuses car il me parait illogique de lui dire de ne pas taper et de moi le faire. Les excuses, c'est sur le moment et pas dans 6 mois. Sa mémoire ne va pas jusque là!

  • @opio: mère indigne va (c'est mon avis EPICETOU) ;-)

    @Ségolène: Tu as raison sur les féculents, mais bon comme je suis un peu ronde, je crois que je fait un transfert sur mes filles...

  • De mon côté, je n'ai pas d'enfants mais 80 ados à gérer au lycée... et pour cela, je me suis payé pas mal de livres d'éducation lire à l'IUFM !

    - l'ordre : c'est clair, s'il fallait à chaque fois expliquer tout, et en détail, on ne serait pas couchés ! Savoir faire la part des choses ; il y a des choses, c'est non, un point c'est tout, et d'autres où l'on peut expliquer.

    - la masturbation : bon ben là, si le gamin ne peut pas connaitre son corps, il est mal barré... pas devant tout le monde, certes, mais dans l'intimité, évidemment !

    - les "je t'aime" : mes parents ne me l'ont jamais dit, et pourtant, ils m'aiment, m'adorent même. Je le sens, c'est tout... de mon côté, je ne sais pas le dire non plus, mais je sais le montrer.

    - le biberon du matin : là, désolée, peut pas donner mon avis... connais pas !


    Ta note était très intéressante ! Merci Mummy Active !

  • Je ne suis pas maman. J'ai garde des enfants. Mon mari fait un travail de type éducateur. Il travaille avec des enfants qui ont besoin d'être recadres pour pouvoir vivre en societe (il y a des problemes medicaux de type deficit de l'attention, hyperactivite, Asperger, mais aussi ceux qui n'ont pas ete assez cadres et donc un probleme d'attitude).
    Leur systeme c'est pour des jeunes de 11 a 18 ans environ, places en internat au milieu des bois dans des habitations plutot rustique. Ils reaprennent beaucoup de choses. Au niveau fonctionnement c'est apprendre les consequences (positives et negatives en fonction), a communiquer avec les camarades en cas de problemes, etc.

    Du coup quand je lis les conneries de Mr le pedo-psychiatre ben je ne suis pas d'accord.
    Je pense deja que la facon d'eduquer s'adapte a l'enfant car tous n'ont pas la meme facon d'integrer les notions que nous leurs donnons. Donc les regles de conduite c'est bien beau mais ce n'est pas toujours applicable.

    Cote alimentation, je ne sais pas car je n'y suis pas confrontee. J'ai le souvenir d'avoir ete forcee de finir ma viande froide et franchement ben pas top le truc.
    Je pense qu'il est important de gouter. Apres par contre...
    Pour tes enfants vis a vis des legumes j'ai lu des trucs qui pourraient t'interesser:
    Il sembleraient que les enfants soient moins faches avec les legumes si ils sont investis dedans. Comment faire?
    1)leur faire faire pousser des legumes (graines, petits poids, etc).
    2)les faire participer a la cuisine. En general un enfant aime manger ce qu'il a prepare/aide a preparer.

    Ma maman est dieteticienne, on a toujours eu des feculents au repas. Il faut manger de tout mais equilibre. Les feculents c'est l'essence du corps, c'est les sucres lent qui permettent d'etre actif toute la journee, d'eviter le coup de barre, etc.
    Ce qui fait grossir c'est de manger trop et de ne pas depenser l'energie (sport, activites ou on bouge). Alors oust la culpabilite.

    Un ordre c'est un ordre... La ca depends. Il y a des moments ou un ne peux pas expliquer tout. Je pense que certaines choses doivent etre expliquees dans la mesure du possible. Car les enfants sont des etre pensants, et meme si ils ne memorisent pas tout de suite, avec une comprehension du pourquoi et donc avoir acces au libre arbitre est pour moi essentiel.
    Et puis on explique dans l'immediat (dans la journee), et oui si il y a une erreur on explique aussi si ca peux aider l'enfant a mieux comprendre.

    Il est malade le type? Il a du etre prive de masturbation a mon avis.
    Ben oui on explique ce que c'est, que c'est intime et que c'est quelque chose qu'on fait avec soi.
    il ne faut pas que ca deviene quelque chose que l'enfant fait au lieu d'autre chose (la il faut peut etre poser des limites) mais je pense que c'est rare.

    Je ne sais pas si mes parents nous disaient souvent ou pas qu'ils nous aiment. Je sais que j'ai du mal a dire 'je t'aime en francais", en anglais j'ai moins de problemes. Aux USA, dans la famille de mon mari il y a beaucoup de demonstration d'affection, que ce soit entre adultes ou avec les enfants. Ici on ne se fait pas la bise quand on se connait, on fait un hug (on se prends dans les bras) alors il y a le hug poli pour ce que tu connais un peu, et puis il y a le hug des proches qui est un vrai calin. Et tout le monde s'en porte fort bien et moi j'aime ca na! Alors je pense que je ferrais comme je fais avec mon mari: quand j'ai envie de lui dire que je l'aime je lui dis, et quand j'ai envie d'un calin ou d'un bisou je le fait. Il ne faut a mon avis ni se forcer ni se retenir (a condition de pas etouffer le pitchou hein.)

    Pour le biberon je n'ai pas d'avis. On entends dire maintenant que quand on peu c'est bien de donner le sein a l'enfant longtemps. Alors le biberon...
    Je pense qu'il faut laisser la possibilite de faire comme les grands car ils aiment apprendre tout en leur laissant la marge qui les autorise a etre des enfants.

    Apres hein, on fait comme on peu en fonction du temps, des caracteres, etc.
    Il faut donner des limites a l'enfant, il faut qu'il sache que l'adulte est le guide qu'il faut ecouter. Il faut savoir etre ferme. Etre laxiste et laisser tout passer non, je vois les gamins que ca fait au travail de mon mari alors non merci.
    C'est un equilibre a trouve et qui je pense demande beaucoup de travail.

  • @Nath: Je fais tout pour que mes enfants ne deviennent pas comme certains de tes élèves en tout cas! :-)

    @Cecy: merci pour ce commentaire très intéressant. Je ne rentre pas dans le détail mais ton témoignage m'a parru pertinant sur plein de choses. En tout cas maintenant plus de culpabilité à donner des féculents (merci)

  • Je donne mon avis d'ancienne enfant (qui a plutôt bien tourné, je dirais)

    1. Forcer à manger
    Je pense que ma mère me forçait à manger de tout, et très tôt puisque je n'ai maintenant aucun blocage (je pourrais me nourrir que de légumes, je mange de tout etc.). Il parait que le goût se développe très tôt.
    Je me rappelle de la voisine qui ne forçait pas sa fille à manger de tout, et quand elle a voulu essayer, il était trop tard. Bilan: une alimentation très très spécifique.

    2. Les ordres
    C'est sûrement une bonne chose d'expliquer ses ordres, même si cela paraît injuste.

    3. Masturbation
    Je ne me rappelle pas ma mère m'en parler, donc je ne sais pas sil elle me l'avait interdit.

    4. "Je t'aime".
    Pas à la mode dans la famille, je ne l'ai jamais dit à ma mère. (A m'entendre, on dirait Cendrillon). Parfois, le dire n'a pas de sens, mais les gestes en ont.

    5. Le biberon
    La dernière fois que j'ai bu du lait, c'était au biberon, vers 5 ans. Biberon au réveil, ça évite d'en mettre partout non?
    Après, j'ai peut être eu des problèmes de prononciation, et des problèmes dentaires, mais je ne sais pas si c'est lié.

  • j'espère que tu ne les forces plus;o)

Les commentaires sont fermés.