Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le temps passe et rien ne change non?

Il y a deux ans j'écrivais ça

L'année dernière ça

 

Ce qui est drôle c'est que rien (ou presque) n'a changé.

J'aurais pu écrire la même chose ce matin sur les métros blindés par le retour de vacances (sauf que je ne suis plus enceinte, et dieu sait si j'aimerais que tout roule avec chéri pour en faire un troisième)

J'aurais aussi pu écrire la même chose sur mon boulot. (le vide total, l'ennui). Sauf que j'ai changé de job, que je suis super bien payée, que je suis dans une nouvelle industrie (donc plein de challenge), sauf que je n'ai rien à foutre....

Parfois je culpabilise. Parfois je me dis qu'il faut que j'en profite.

Seulement si je m'habitue à ne rien faire et à être grassement payée, comment vais je faire le jour où je vais devoir VRAIMENT bosser?

sb10070124l-001.jpg

 

 

Commentaires

  • c'est ce que je me dis depuis bientôt 5 ans et 3 postes différents. Franchement je suis perplexe. Comment ça se fait ? On est tous payés à rien foutre ou quoi ? Enfin c'est surtout : où est donc partie ma conscience professionnelle ? avec l'eau du bain je crois... :-/ Profiter... de quoi ! d'etre assisse à rien faire derrière ton bureau ! ARGH
    bon y a pas des sites de bataille navale en réseau ? la premiere qui trouve maile l'autre...

  • Profites !
    Je bosse 55 heures semaine pour des clopinettes (j'ose même pas te dire tellement c'est honteux)

    (on échange ?)
    :)

    Aller, les choses changent… Avec des mal pour des bien… et beaucoup de bien au final.

  • Je comprends. L'été à été super creux au boulot, et donc j'ai été payée à presque ne rien faire. Psychologiquement, c'est pas évident.

  • Tout pareil ... y compris l'angoisse ...

Les commentaires sont fermés.