Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La lettre

Cela fait déjà quelques jours que je dois la faire. Que je l'écris et réécris dans ma tête.

Le but est le même. La forme change.

 

Je dois écrire à mon père pour lui dire que je ne veux plus le voir (les 3 fois par an où cela arrivait), ni lui parler au téléphone, ni recevoir ces mails.

J'ai 34 ans et aujourd'hui je crois que j'ai la force de me passer de lui et de son image.

Jusqu'à présent, je lui disais que je ne voulais pas prendre partie dans la bataille qui se livre avec ma mère. C'était faux. Mon opinion sur lui, sur elle, sur leur façon de gérer la chose, je l'ai toujours eu. Mais je ne voulais y penser pour ne pas perdre mon père (ou l'image que je me faisais des relations familiales). Alors j'ai lutté. Pour qu'il vienne à mon mariage, aux baptèmes des filles, et pour qu'il fasse partie de ma vie (en tant que père et en tant que grand-père).

Au final il y a très peu participé à cette vie (j'ai écrit quelques notes à ce sujet), mais au moins je me sentais rassurée de l'avoir fait.

Seulement aujourd'hui il est allé trop loin. Le divorce est prononcé. La liquidation du ménage pas tout à fait certes.

Et voilà ce qu'il fait:

- Il ne paye plus ses amendes et ma mère reçoit des courriers d'huissier

- Il ne paye plus ses prêts et ma mère reçoit des courriers de la banque

- Il lui dit qu'il n'a jamais payé son ursaff et qu'il va se dénoncer

...

- Il lui envoie des emails ou lui laisse des messages en disant qu'il en a plus rien à foutre, que c'est elle qui va payer maintenant.

Et ça je ne peux le supporter. Je ne peux plus faire semblant.

Alors voilà il faut que j'écrive cette lettre, mais je n'y arrive pas. Je n'ai pas le courage.

 

Mais il le faut. Oui il le faut.

 

sb10068599z-001.jpg

 

Commentaires

  • hum… courage ma belle :(

  • Les relations toxiques, c'est souvent une amie, parfois une belle-mère voir une mère, tu me prouve que ça peut aussi être un père. Il ne t'empoisonne pas directement mais il te fais mal au travers de ta mère et ce n'est guère mieux. Sans rentrer dans les conflits des autres, il y a des choses qui ne se font pas, qui ne sont pas correcte et on ne peut pas fermer les yeux dessus.
    Je ne sais pas par contre si il faut à tout prix en passer par une lettre. Moi qui écrit beaucoup pour moi, j'ai du mal à écrire aux autres surtout quand c'est important car de simples mots peuvent être interprétés, mal compris alors qu'il est plus simple de corriger, de se reprendre, de vérifier que l'autre à vraiment entendu ce qu'on avait à lui dire à l'oral.
    L'autre option bien plus simple c'est tout simplement de ne plus répondre.

  • C'est TOUJOURS le premier pas qui coûte!!!!
    Alors, arme-toi de courage, respire un bon coup, et ENVOIE-LA cette lettre!!!
    P.S. Je pourrai être ta mère.... et, j'ai déjà subi, ce qu'elle subit;
    les hommes (certains) sont plus lâches que nous et, quelquefois il vaut mieux pas de père plutôt que ce genre père.

  • bon courage alors...

  • :-/ bon courage...

  • Décision extrêment difficile, mais j'imagine que tu as déjà pesé le pour et le contre, alors fais ce que ton coeur commande ....

  • Décision extrêment difficile, mais j'imagine que tu as déjà pesé le pour et le contre, alors fais ce que ton coeur commande ....

  • Très douloureux, comment un parent peut-il être aussi lamentable en déversant sa rancœur vis à vis de son épouse, la mère de son enfant (toi) en faisant souffrir cet enfant. Même adulte nous sommes toujours les enfants de nos parents mais si ce parent ne se comporte pas honorablement il convient de couper les ponts, de se protéger d'un être malfaisant. Dommage pour cet personne il serait temps qu'il devienne un adulte responsable et mature. Fais ton chemin en regardant devant toi et ne culpabilise pas tu as le droit à la paix. Bonne continuation.

Les commentaires sont fermés.