Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Parfois je me demande

Ce que je fais ici avec lui.

Et puis parfois pas.

Hier justement j'étais heureuse. Les filles étaient avec ma mère et nous étions tous les deux à acheter une cuisine (et à négocier fort) sur la même longueur d'ondes.

Aujourd'hui j'ai juste envie de tout plaquer. Parce qu'il ne fout rien. Mais vraiment rien. Qu'il est depuis 4h devant la PS3. Que je me suis tapée le rangement de l'appart, le bain des filles, la préparation du dîner et des crèpes à emmener demain à l'école.

Au déjeuner j'ai pêté un cable. Comme d'hab il ne se levait pas pour aller chercher les trucs. J'ai attendu au moment du fromage et ben non il a pas bougé. Quand j'ai gueulé, il m'a répondue qu'il fallait que je lui demande... Mais c'est justement cela!!!! Je ne devrais pas avoir à lui demander de m'aider à faire les choses.

Je me suis cassée du coup. Me faire une séance de cinéma. Comme ça pas prévu.

Et j'ai vu Twilight.

Pendant 2h, sans enfants, sans mari, j'ai cru que j'avais 17 ans. Et que je retrouvais mes émois d'adolescente (que je suis toujours).

(j'ai quand même hâte de voir la suite au cinéma, parce que les bouquins sont de mieux en mieux)

Alors voilà, y'a des jours comme aujourd'hui j'ai envie de le plaquer et de ne pas avoir ce troisième enfant dans mon ventre qui m'oblige à rester (ou pas)

(et puis demain je serais de nouveau amoureuse) (enfin j'espère)

 

En bonus mes belles crèpes à la farine de chataigne bio pour l'école de ma puce.

Tout est bio dedans évidemment. Et j'ai un petit pincement au coeur de me dire que malgré tout elle risque de ne pas manger les miennes mais celles d'autres mamans qui attachent moins d'importance à ce qu'elles donnent à leurs enfants.

photo(13).jpg

Commentaires

  • Je suis en train de lire le livre. Et tu as bien fait de ne pas le lire mais seulement de voir le film parcequ'être pendant plusieurs jours avec cette tension nerveuse des prémices d'une relation amoureuse, c'est assez fort et quand en plus on ne vit plus tellement ça au quotidien, c'est limite dangereux.
    Aujourd'hui il n'a rien fait parcequ'il n'était pas là, mais depuis notre crise, il fait au quotidien régulièrement ou quand il ne fait rien il m'incite à ne pas en faire de trop ou sait être vraiment reconnaissant quand j'ai fait quand même. Bref je me sens vraiment comprise et ça change tout.

  • je vais finir par le lire aussi ce fameux bouquin c'est impressionnant de vous voir toutes complètement accros :-o

    vous avez survécu à l'achat de la cuisine sans vous prendre la tête, franchement je pense que vous allez pouvoir survivre à la flemmingite aigue du week end... COURAGE

  • je vais finir par le lire aussi ce fameux bouquin c'est impressionnant de vous voir toutes complètement accros :-o

    vous avez survécu à l'achat de la cuisine sans vous prendre la tête, franchement je pense que vous allez pouvoir survivre à la flemmingite aigue du week end... COURAGE

  • Bonus:
    Est-ce que tu (ou mieux "vous")as déjà lu au moins un bouquin sur la communication homme-femme? Je pense qu'il y a beaucoup de chose qui ne sont pas inné chez l'homme et dont il ne prendra jamais l'initiative de lui-même si on ne lui demande pas (à chaque fois) si il n'a pas été éduqué dans ce sens. Parfois on gagne beaucoup à être explicite sur la montagne de tache qu'on a à réaliser et pour lequelle on apprécierait vraiment un coup de main, autre que de surveiller d'un oeuil distrait les enfants.
    ça ne sert à rien de s'épuiser à tout faire et à peter un cable seulement une fois que la coupe est pleine, car l'homme n'en retiendra juste que sa femme fait de petite crises d'histéries injustifié de temps en temps. Injustifiées: parceque tu te pleins de façon soudaine et innatendue de choses que tu sembles faire la majeur partie du temps sans rechigner le moins du monde.

  • Les hauts et les bas c'est normal!
    Puis la séance de ciné pour oublier c'est pas mal...
    Enfin tout dépend de la fréquence des crises bien sûr, mais tes hormones doivent aussi te jouer des tours en ce moment, non?
    Elles me plaisent tes crèpes!

  • Humm, elles font envie ces crêpes.
    Enceinte, j'avais tjs envie de lui balancer des grandes tartes dans la tronche, qu'il m'aide ou pas !
    Courage.

  • Mouais, que se passe t-il quand il est debout dans la cuisine en train d'aider les enfants à manger?
    réponse: mais assis-toi, tu me gênes!

  • Bonjour M.A.

    Je lis ton blog régulièrement (je pense que j'ai déjà commenté il y a environ deux ans) et j'aime bien lire tes petits tracas et ton ton de bourgeoise décomplexée.
    N'empêche que j'ai un peu de mal avec la dernière phrase de ton post.
    A te lire, c'est presque de la maltraitance de ne pas avoir les moyens de nourrir ses enfants au bio. Puis-je te suggérer de sortir un peu de ta bulle dorée?

  • lol Pokou, dans son quartier, sauf rare exception, le bio n'est certainement pas affaire de moyen financier.
    Moi j'ai d'avantage lu la dernière phrase dans le sens ou Mummy s'implique beaucoup pour le bien-être et la santé de ses enfants mais que ce n'est pas le cas d'un certain nombre et que c'est usant de faire des efforts quand on sait qu'il n'auront pas servi à grand chose et qu'il ne seront pas apprécié à leur juste valeur.

  • @Cleanette: j'ai déjà lu tous les bouquins et cela devient de mieux en mieux. C'est pour cela que j'ai hâte de voir la suite au cinéma.

    @opio: oui c'est pas faux, l'achat d'une cuisine est une vraie épreuve pour un couple!

    @Léocadie: oui les hormones jouent à fond c'est clair. Je supporte moins de choses, et je m'énerve plus facilement

    @Cléa: :-)))

    @jid:je ne sais pas cela n'arrive jamais... (bon ok je suis de mauvaise foi)

    @Pokou: Dans mon quartier on a théoriquement pas ce pb. Et puis je maintiens que manger bio n'est pas inaccessible au petits budgets. Un exemple: entre une soupe toute prête et une soupe faîte maison avec des produits bios, à ton avis, quel est le moins cher?

    @Cleanette: C'est vrai que je fais gaffe et j'aimerais que l'école puisse faire de même en instaurant des cantines où tout est fait sur place par exemple

  • Un petit tour au ciné: Noces Rebelles. C'est le sujet: le couple, pourquoi on se met avec quelqu'un, ce que ce couple devient avec le temps, etc...
    Je me demande si on nous a pas envoyé un nuage de "discorde": moi aussi je me suis disputée avec mon Homme, ce qui est finalement assez rare (dans ces cas-là, il prononce vite le mot divorce et moi dans ma ête je lui donne de jolis noms d'oiseau :-)!)
    Après je me dis, que ce serait trop beau et peut-être même "malsain" d'être toujours d'accord, toujours sur la même longueur d'ondes. Et ce qui compte, c'est d'avoir toujours en commun des projets, des rêves, des conduites de vie...
    Si vous avez réussi le challenge cuisine, c'est sûrement que l'essentiel est là! Mais je suis d'accord, le quotidien, c'est ce qui pèse le plus et c'est souvent pour ça qu'on pète les plombs!
    Courage!

  • Parfois ça m'inquiète de me dire que mon mec roule sur cette mauvaise pente là, peut etre parce que j'ai donné l'habitude de ranger, nettoyer etc. chez lui (alors que ce n'est pas chez moi). Ca se retournera contre moi!

  • @mereIndigne2: Les noces rebelles me fait trop flipper comme film, je suis sûre qu'ensuite je serais encore plus déprimée!

    @Cha: oulàlà, grave erreur!!! ;-)

  • Un enfant "qui m'oblige à rester"... Phrase terrible...

  • une chose est sûre, quand on reste, c'est toujours pour soi, jamais pour les enfants;o)
    ...aussi, jamais fait de crêpes à la farine de châtaigne bio ou crêpes bio tout court et pourtant, je t'assure, comme beaucoup d'autres, j'attache de l'importance à ce que je donne à mes Puces;o)))))))))))

Les commentaires sont fermés.