Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Brêves de week end

J'ai récupéré mes puces et chéri de leur semaine de vacances.

Alors que nous avions passé une semaine idyllique avec chéri, loin des yeux, près du coeur (avec des longues conversations téléphoniques, des mots gentils échangés), le retour à la réalité a été comme d'habitude: très difficile.

Cela faisait à peine une demi heure que j'étais arrivée que je me faisais insultée (parce que je me permettais de lui faire une réflexion sur les filles).

Pathétique vraiment!

Ensuite évidemment il a voulu rattraper cela en étant gentil.

Oui vraiment n'importe quoi...

Les filles ont pris de mauvaises habitudes en mon absence. Pas à cause de leur père mais de leur cousine. Celle ci faisant comédie sur comédie et obtenant (presque) toujours ce qu'elle veut, mes filles ont du se dire que cela devait aussi fonctionner avec moi.

J'ai eu le droit à des non lorsque je leur demandais quelquechose et bien sûr à des comédies. Je passe les moments où elles ont cru pouvoir aussi me répondre en me parlant mal!

Cela m'a pris deux jours pour remettre tout cela en place. Et leur expliquer aussi que ce que leur cousine faisait avec sa maman marchait peut être avec elle, mais cela n'arriverait jamais avec moi.

J'ai pas eu l'impression qu'elles regrettaient que je sois revenue.

(moi un peu parce que le calme a vraiment été suivi par la tempête)

 

Réveil en speed ce matin. Je me revois encore hier soir retarder le réveil d'une heure. Et pourtant ce matin il était à 8h...

(comprends pas, j'ai du me réveiller cette nuit et le changer inconsciemment)

85205735.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

*********

Il y a un an, je n'écrivais pas

Il y a deux ans, ma puce me faisait bien rire!

Il y a trois ans, j'étais à Londres (cela me manque un peu ces voyages pro)

 


Commentaires

  • Ca doit marcher, loin des yeux près du coeur.
    Parce que: près des yeux égale pas près du coeur, chez moi: y me gave.
    bref.
    te lire est rassurant, en fait!

  • on peut aussi lire autrement : moins d'une demi heure après ton arrivée, tu lui faisais déjà une reflexion ...

    t'es pas un peu chiante ? :-D

    (comme moi)

Les commentaires sont fermés.