Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Parfois je me demande

    comment avec une voix d'ange comme celle là il a pu aussi (ou pas, on ne saura jamais mais y'a pas de fumée sans feu) faire des atrocités à des enfants (et à lui même d'ailleurs vu son apparence)

     



    (et j'adore ce clip)

     

    ***

    Il y a un an, je faisais une pause

    Il y a deux ans, j'étais fatiguée

    Il y a trois ans, j'étais dans le sud

     

     

  • Ma mère et moi

    Comme je vous le disais je suis en pleine relecture de mes cahiers d'adolescente.

    Actuellement j'en suis dans les années lycée- prépa...

    Que du bonheur! (de les relire hein parce que j'étais pas la fille la plus heureuse du monde à l'époque). Quel coeur d'artichaud j'étais. Je m'emballais pour un mec et quelques semaines après je parlais d'un autre... (on est un peu bête à cet âge quand même)

    J'ai toujours gardé en mémoire de cette période mes rapports très conflictuels avec ma mère.

    Depuis quelques années (et encore plus avec la naissance de mes filles), je relativisais et me disais que j'avais du être une adolescente très difficile et que au fond ma mère avait bien agi avec moi.

    Et ben j'avais tout faux.

    Parce que en me relisant, j'ai vu ce qu'il se passait quotidiennement chez moi. J'ai vu le harcélement et dénigrement de ma mère à mon égard. L'injustice aussi par rapport à mes frères.

    Alors certes c'est une jeune fille de 15 ans, à fleur de peau, qui écrit mais relire mes écrits m'ont remémorée des souvenirs et les faits sont là.

    Je comprends aussi maintenant certains de ses comportements (vu ce qu'elle vivait avec mon père) mais cela ne peut justifier le peu d'amour qu'elle m'a donnée.

    J'ai toujours ce pincement au coeur quand je la vois avec mes filles: si aimante et si communicative. Je suis heureuse pour elle et pour elles aussi. Mais je ne peux m'empêcher de me dire que moi je n'y ai pas eu le droit.

    Pourvu que je ne sois pas comme cela avec mes enfants. Oui pourvu que le quotidien ne me happe pas au point de devenir une mère dure et intransigeante.

    87450521.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    *********

    Il y a un an, la violence à l'école

    Il y a deux ans, en voyage d'affaire (et ce n'était malheureusement pas moi sur la photo)

    Il y a trois ans, le foot me saoulait!

     

     

  • Non mais franchement...

    Vous croyez que l'on a suffisamment de mugs?

    photo(45).jpg

     

     

     

     

     

     

    Non parce que on est 4 à la maison et par jour on utilise 6 mugs maximum... De temps en temps on reçoit pour le thé et là on utilise des tasses à thé plus conventionnelles.

    Donc les différentes sortes de mugs venant de tous les horizons (voyages, disneyland, ect...) ils ne servent à rien...

    C'est fou ce que l'on achète pour rien.

    Enfin, maintenant je me suis vachement calmée sur les achats compulsifs. D'abord, je me suis désinscrite de toutes les newsletters des ventes privées (plus de tentation) et puis maintenant avant d'acheter un truc que à la base je ne devais pas acheter j'y réfléchis à deux fois.

    Ce n'est pas grâce à moi que la consommation des ménages continuent mais au moins je ne gâche plus (ou presque pas)

     

    *******

    Il y a un an, je me posais plein de question sur mon nouveau job. Mais maintenant cela va!

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, rien

  • Comme mon chat au soleil

    photo(43).jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Je glande depuis deux jours (enfin malade, un peu, pas la force de prendre le métro) à la maison.

    Je bosse (un peu) devant ma fenêtre et je regarde ce qui se passe dans la rue.

    C'est cool de bosser de chez soi... Vivement mon congé maternité!

     

    *******

    Il y a un an, on rigolait parfois

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, rien

     

     

  • En apnée

    Depuis quelques jours.

    J'ai vidé des cartons qui étaient dans ma cave depuis le dernier déménagement (5 ans) et que je n'avais pas ouvert depuis le départ de chez mes parents (15 ans)...

    Tous mes cahiers. Depuis que j'ai 11 ans.

    Alors je suis en train de les relire et du coup je suis en apnée. Sur ce que j'étais, ce que j'ai pu écrire. C'est drôle, terriblement ridicule, souvent émouvant, parfois très réaliste et très triste...

    J'en rêve la nuit. Je retrouve des noms, des visages.

    Whaouh! Quelle claque quand même.

    La petite fille que j'étais n'a pas changé. J'ai mûri mais je suis toujours la même complexée et si peu sûre de moi.

    Bon c'est vrai que j'ai "réussi": un bon job, un mari, une famille. Tout ce dont je rêvais (enfin ce que j'écrivais)

    Finalement je m'en sors pas trop mal. Et si la femme de 35 ans pouvait parler à l'adolescente de 15 ans, je lui dirais: "ok c'est pas facile, ta famille te bouffe, tu es mal dans ta peau, tu as l'impression de ne pas réussir, mais continue tu es (presque) sur la bonne voie. Et oui je te confirme, tu commenceras à vivre ta vie le jour où tu quitteras tes parents"

    84910167.jpg

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, je me rendais compte que j'étais une dame

    Il y a deux ans, il ne faisait pas beau non plus et j'apprenais une bonne nouvelle

    Il y a trois ans, je ne gérais pas les demandes absurdes de ma belle famille

     

     

  • Vis ma vie (de Bree)

    Ou plutôt de glandeuse.

    Hier parce que j'avais un RV parce qu'il faisait chaud parce que j'en avais marre, je suis partie à 16h30 du bureau. Comme j'étais chez moi à 17h, que mes filles étaient au parc avec la nounou, je me suis trouvée bien désemparée sur ce que j'allais faire jusqu'à leur retour.

    Et la Bree qui sommeille en moi s'est réveillée!

     

    Je suis passée chez le primeur acheté quelques fruits parce qu'il faisait beau et ça cela me donne envie de manger des fruits:

    photonote5.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite je me suis lancée dans une grande préparation de muffins noix de coco au coeur de chocolat...

    photonote8.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    photonote6.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Sans oublier de lancer une fournée de yahourt fait maison...

    photonote4.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Et de faire une salade composée pour ce soir (tomates, avocat, pousse de soja et salade coupée en tout petits morceaux)

    photonote3.jpg

     

     

     

     

     

    photonote2.jpg

     

     

     

     

     

    photonote.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    C'était mes premiers muffins et je suis pas mécontente (même si j'ai foirée la première fournée)

    D'ailleurs vous m'avez convaincue sur la machine à pain... Je vais vraiment me pencher sur le sujet.

     

    *******

    Il y a un an, j'avais la poisse de bijoux

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, rien

     

  • Mes lunettes de soleil et moi

    Au premier (petit) rayon de soleil je sors mes lunettes. Pas par coquetterie. Je ne supporte pas le soleil c'est tout.

    C'est souvent ridicule je m'en rends compte mais j'assume plutôt bien. Ma famille en avait même fait son thème pour le (magnifique, émouvant, cucu) diaporama lors de mon mariage. Moi sur toutes les coutures depuis gamine avec des lunettes de soleil sur le nez (parfois pas les plus belles d'ailleurs!)

    Evidemment depuis qu'elles sont nées, mes filles ont leurs lunettes de soleil. Que je leur mets systématiquement au moindre rayon. Elles se sont tellement habituées à cela que maintenant ce sont elles qui me les réclament... (ma puce fait d'ailleurs une fixation sur le soleil et me demande dés qu'il fait beau si elle va attraper des coups de soleil) (voilà ça y est je l'ai rendu parano comme moi)

    Tout ça pour dire que systématiquement (et encore ce matin) les gens dans la rue font des commentaires lorsqu'ils voient mes filles avec leurs lunettes sur le bout du nez. Pas de choses méchantes mais cela les fait rire...

    Moi ce qui me fait rire c'est les parents qui en portent sous un soleil de plomb et qui n'en mettent pas à leur progéniture! (allez cramez vous les yeux, moi je supporte pas la luminosité mais vous cela doit aller!)

    83356867.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    ....

    Ou sinon rien à voir mais je fantasme sur une machine à pain depuis un bon moment. Maintenant que j'ai une grande cuisine, je n'ai plus d'excuse pour ne pas en acheter (ah si j'ai plus une tune!). Hier j'étais à deux doigts de le faire mais au dernier moment je me suis dit que c'était peut être un caprice. Vais-je vraiment l'utiliser?

    (des témoignages? Des conseils de marques?)

     

    *******

    Il y a une an, rien

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, je suis un peu une biatche... mais c'est bon!

  • le premier cri *

    Cela crie un peu moins dans l'appartement depuis que nous avons déménagé. Gagner de l'espace nous a clairement fait gagner du calme.

    Les filles sont plus souvent dans leur chambre.

    Nous pouvons être à plusieurs dans la cuisine sans se marcher dessus (et donc sans que je râle).

    Les deux salles de bains nous permettent de prendre notre temps.

     

    Tout cela pour dire que cela m'a rappelée une réflexion de ma grand-mère qui quand elle venait nous voir chez mes parents disait toujours qu'il y avait beaucoup de tension dans notre maison. Je ne trouvais pas particulièrement. En fait j'étais habituée aux cris et au bruit ambiant. Nous étions 4 enfants dans une maison pas si grande que cela. Mais c'est clair que nous manquions d'espace.

    Je me souviens que petite je rêvais de changer de maison. Pour avoir quelquechose de plus grand.

    ...

    Rien à voir mais mes week-ends sont encore et toujours haut en couleurs à la campagne avec ma belle famille. Là ce n'est pas le manque d'espace qui rend l'atmosphère électrique! C'est la connerie de chacun. Sont toujours abordés durant les repas des sujets à polémique (politique ou économique généralement). Personne n'est d'accord et plutôt que de ne pas provoquer, les hommes s'engueulent. Mais pas des petites engueulades. Non, non!

    A se demander pourquoi on continue à se voir aussi souvent et à passer des week-ends ensemble....

    ...

    * Le titre n'a rien à voir avec ma note. Par contre je vous conseille ce film documentaire. Je l'avais adoré!

     

    ************

    Il y a un an, la fête des mères me rendait toute émotive

    Il y a deux ans, je rentrais dans la saga des bicyclettes bleues (même pas honte)

    Il y a trois ans, je stressais pour les sous

     

     

     

     

  • Parfois il existe des moments de grâce.

    Hier pour moi dans le train, de retour d'un voyage professionnel, c'était un arc en ciel magnifique que j'ai vu de bout en bout. En vrai arc et pas une moitié ou un quart.

    C'est con mais j'en avais jamais vu en entier.

    Et je me suis extasiée dessus pendant au moins 15mn.

     

    Que c'était beau!

    82245820.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    ********

    Il y a un an, je n'aimais pas Love Story

    Il y a deux ans, j'étais malade (aujourd'hui aussi d'ailleurs)

    Il y a trois ans, j'étais pas en forme (mais j'avais un très gentil commentaire)

     

     

     

  • Le meilleur comme le pire

    Ma vie est une succession de chaud et de froid.

    De bonheur et de déception.

     

    Le déménagement c'est bien passé. Et il n'y a eu aucun clash avec chéri pendant. Les enfants n'étaient pas là. J'imagine que cela aide.

    Parce que j'ai bien fait attention ce we et 90% de nos enguelades sont à cause des filles.

     

    Je suis fascinée (oui vraiment fascinée) par sa capacité a m'insulter (vraiment m'insulter) et 2mn après me demander un truc gentiment (avec des "ma puce" et cie) (comme si de rien n'était)

    Voilà le meilleur comme le pire.

    J'imagine que si je n'avais que le pire je ne tiendrais pas.

    Mais quand le meilleur arrive juste après, je passe à autre chose (j'oublie pas mais je passe à autre chose)

    sb10065848ce-001.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    *******

    Il y a un an, je m'y suis faîte mais c'est pas le job de mes rêves

    Il y a deux ans, je vous faisais la liste de ce que je cachais à chéri

    Il y a trois ans, chéri avait envie (mais pas moi)