Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je vais pas me plaindre!

    Quelques jours à Paris après 3 semaines de campagne.

    Du beau temps, la piscine, parfois des amis de passage la semaine, du monde le week-end (entre autre chéri qui bosse) (le pauvre oui). J'ai jamais été aussi bronzée et les filles le sont encore plus que moi!

    Mon ange marche depuis quelques semaines à quatre pattes et se mets debout. Il grandit (beaucoup) trop vite.

    Je repars quelques jours à la campagne puis 1 semaine de cap ferret avec des amis (toujours sans chéri) (le pauvre oui) et enfin quinze jours dans le sud ouest (avec chéri cette fois)

    Le mois de juillet est passé vite.

    J'ose même pas imaginer ce que va donner le mois d'août!

     

    J'ai du coup pendant mes quelques jours de retour à Paris fait les courses de rentrée pour l'entrée au CP de ma puce (cartable Bakker, trousse la chaise longue, tennis Puma.... Elle est gâtée ma fille, moi je n'avais pas le droit à tout ça)

    Je ne vais pas me plaindre, tout va bien!

    Finalement ma vie de femme au foyer en été et en vadrouille, je l'aime....

    102284143.jpg

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, je glandais déjà grâce à mon congé maternité (et je n'ai jamais recommencé)

    Il y a deux ans, j'avais envie de sexe tout le temps (et cela n'a pas duré)

    Il y a trois ans, en vacances...

    Il y a quatre ans, je profitais bien aussi

     

  • En vrac

    Ce qui me rend dingue c'est que dans mon quotidien, il ne se passe jamais rien.

    Je ne me bouge pas plus que ça non plus me direz vous pour qu'il se passe quelquechose. C'est ma nature sûrement de ne rien faire. Avant j'avais l'illusion de bouger en bossant car mes journées étaient remplies. Aujourd'hui je me contente d'assurer le quotidien et les journées passent à la vitesse de l'éclair. Sans qu'il ne se passe rien de vraiment intéressant. Sur mon Facebook (le vrai), je ne parle que de mes enfants, du parc, du soleil, de mes petites contrariétés (pathétique).

    Je m'occupe pas du tout de moi. Je suis certes épilée mais c'est uniquement parce que j'ai adopté le définitif il y a quelques temps. Ou sinon je suis presque sûre que je n'aurais même pas le courage de m'épiler. Aucune envie de prendre soin de moi. De ce ventre qui prends de la place et qu'il suffirait que j'élimine en faisant des abdos. Je retarde tout à la rentrée. En me disant que là mon ange sera à la crèche et que j'aurais du temps pour moi (mais presque sûre que c'est une excuse)

     

    Chéri est parti quelques jours à Londres et nous nous sommes séparés fâchés. Moi de mauvais poil par le bruit qu'il faisait à 6h du mat en réveillant tout le monde. Lui stressé par la peur de louper son train (à la bourre comme toujours)

     

    Encore seule donc pendant quelques jours. Seule la journée, seule la soirée, seule la nuit.

    J'ai l'habitude mais cela me pèse quand même un peu.

     

    Je vais ensuite partir à la campagne. Loin de Paris. Pour deux mois en apesanteur. En vacances comme avant. Les grandes vacances, c'est un concept que j'avais oublié depuis 20 ans...

    (et puis cette chaleur) (34° aujourd'hui à Paris) (c'est juste un enfer pour moi)

     

    ***

    Il y a un an, bof bof

    Il y a deux, j'entamais une longue pause

    Il y a trois ans, ma puce me montrait qu'elle avait du caractère, c'était dur mais ce n'est que le début

    Il y quatre ans, rien