Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je sens que cela va être un jour sans...

    Vacances scolaires depuis 5 jours.

    Suis à Paris. Pas à la campagne car beaux parents y sont avec les enfants de ma belle soeur, et malgré leurs sollicitations, pas envie de me retrouver avec eux là bas.

    Pas d'autres endroits où aller. Pas de propositions de copines. La looze quoi.

    En plus y'a personne et il fait froid.

    Aujourd'hui il fait gris. Même pas le courage de sortir ce matin faire des courses de bouffe. Tant pis on va faire avec ce que j'ai dans le placard.

    Chéri est parti pour 5 jours en Roumanie et comme à chaque fois qu'il part il prépare tout au dernier moment, ne trouve rien et on s'engueule.

    Suis encore en pyjama à cette heure ci.

    Oui je sens que cela va être un jour sans aujourd'hui....

    105201409.jpg

     

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, rien

    Il y a deux ans, je vous parlais de mon somnambulisme

    Il y a trois ans, je faisais le bilan de ma semaine

    Il y a quatre ans, une journée difficile

    Il y a cinq ans, je faisais l'école buissonnière

     

     

     

  • Mon monde parfait

    Dans mon monde parfait, la poussière ne reviendrait pas, les enfants ne laisseraient pas tomber la moitié de leur repas sur le parquet (qu'il collerait pas ensuite parce que j'oublie de le nettoyer tout de suite), chéri rangerait son dentrifice dans le pot et nettoierait derrière lui dans la salle de bain.

    Dans mon monde parfait, j'aurais surtout une employée de maison au moins deux heures tous les matins pour ranger et rendre propre mon appartement.

    Dans mon monde parfait, je réussirais tous mes plats, je n'aurais pas à courir faire les courses dans l'épicerie à 10 km parce qu'il n'y a que là que je vais trouver l'huile de sésame bio, je ne devrais pas porter toutes les courses, les sacs des filles et pousser la poussette.

    Dans mon monde parfait, j'aurais un chef à domicile qui me ferait mes menus, me guiderait et en plus ferait mes courses.

    Dans mon monde parfait, je ne serais pas fatiguée à 21h au point de se demander combien de temps je vais encore devoir rester debout avant de passer pour la mami de service.

    Dans un monde parfait, je ne passerais pas mon temps à crier après les enfants pour leur demander de ranger, de se dépêcher, de manger, de se taire, d'arrêter de se disputer.

    Dans un monde parfait, je serais toujours d'accord avec les opinions de chéri sans être obligée de polémiquer.

    Dans un monde parfait, mes parents auraient divorcés mais ne se déchireraient pas la gueule, et accepteraient d'être présent ensemble au mariage, baptème et cie...

    Dans un monde parfait, j'aurais un boulot qui me permettrait d'être à 18h chez moi et de ne pas travailler le mercredi.

    Dans un monde parfait, je n'aurais pas besoin de rêver d'un monde parfait....

     

    102416271.jpg

     

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, rien

    Il y a deux ans, j'étais déprimante

    Il y a trois ans, ma belle soeur évidemment!

    Il y a quatre ans, je vous parlais de mon addiction à la TV

    Il y a cinq ans, le monde à l'envers

     

     

     

     

  • Week-end automnal

    J'ai adoré ce week-end.

    J'ai aimé être à la campagne seule sans belle famille ou belle soeur.

    J'ai aimé ce froid et ce soleil radieux.

    J'ai aimé voir les joues rouges de mes enfants en revenant du jardin.

    J'ai aimé cette ballade en forêt à la recherche de champignons que nous avons finalement jetés n'étant pas sûr de ce qu'ils étaient.

    J'ai aimé ramasser des pommes avec mes filles puis préparer une tarte tatin et une flopée de compote de pommes.

    J'ai aimé lire au coin du feu pendant que les enfants regardaient tranquillement après leur dîner des dessins animés.

    J'ai aimé me réveiller et voir la campagne tranquille sous ce soleil de (presque) hiver.

    (oui je sais note complètement gnagnan) (mais ce week-end, j'étais dans cet état d'esprit) (et je le suis encore)

     

    104335358.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    ***

    Il y a un an, je n'avais le temps de rien

    Il y a deux ans, fallait que j'apprenne à coudre

    Il y a trois ans, je regardais ma puce jouer

    Il y a quatre ans, je vous montrais mon ventre (dans lequel ma fleur était) (et ce n'était pas un garçon finalement)

    Il y a cinq ans, je prenais des cafés le samedi matin en sortant de mes courses avec une copine (plus le temps maintenant avec trois enfants)

     

     

     

  • Girls' Afternoon Out

    Je reçois très régulièrement des offres pour ce que la blogosphère appelle des articles sponsorisés.

    Je ne réponds pas à 98% d'entre elles.

    Soit elles ne sont absolument pas ciblées, soit je ne me vois pas forcément en parler comme ça au milieu de mes articles sur ma vie sexuelle, familiale, maritale ou amicale... (oui on serait vraiment hors sujet aussi)

    Et puis parfois, ça fonctionne.

    L'invitation pour la sortie du DVD de Clochette

    Et cette invitation de Kellogg's pour une après-midi cuisine avec mes filles à l'Atelier des Sens.

    Je l'ai tout de suite acceptée car les filles adorent cuisiner et je trouvais que c'était une occasion géniale pour cuisiner dans un endroit où je ne serais pas en panique à chaque grain de farine échappé de la table...

    (suis trop maniaque je sais)

    Alors samedi toute les trois, entre filles on est parti rejoindre l'équipe Kellogg's, quelques blogueuses (me demander par qui, suis pas people je vous rappelle) et les chefs de l'Atelier des Sens pour une après-midi cuisine.

    (bon petit moment de flottement quand il a fallu que j'annonce le nom de mon blog) (genre pas envie du tout de dire qui je suis)

    Leur idée était simple: créer des recettes ludiques pour le goûter avec entre autre des corns flakes de leur gamme.

    Je peux vous dire que cela fonctionne. Que ce soit la brochette de fruit trempée dans le miel et parsemée de Rice Krispies (mmmm un régal) ou le muffins au Choco Pops transformé en arraignée, les filles ont adhéré complètement à ce cours de cuisine!

    (et la maman a bien mangé)

    (tout en regardant avec amour sa progéniture)

    Une super après midi.

    Et surtout pleins d'idées à refaire pour le goûter d'anniversaire des filles qui se profile très bientôt

    D'ailleurs Kellogg's a tout prévu et a mis les recettes en ligne (mes filles n'ont pas retenu au mot près la recette) (oui ça craint).

    Y'a même un petit concours pour gagner des séjours à Paris avec cours de cuisine.

    Faut juste poster une photo de son enfant qui cuisine.

    (les miennes seront bientôt sur le site)

    Va voir si comme moi tu es une gourmande et que tu aimes faire travailler tes enfants

    IMG_0023.JPG

     

     

     

    (le chef prépare)

     

    IMG_0049.JPG

     

     

     

     

    (les fameuses brochettes de fruits)

     

    IMG_0079.JPG

     

     

     

    (franchement c'est pas mal ce qu'ils ont fait nos enfants!)

     

    ****

    Il y a un an, rien

    Il y a deux ans, j'étais le cliché de la femme trompée

    Il y a trois ans, je ne voulais pas que ma puce sorte trop vite de l'enfance

    Il y a quatre ans, j'écrivais depuis un an et je vous faisais une belle rétrospective

    Il y a cinq ans, j'écrivais ma première note sur ce blog

     

     

     

     

     

  • Je crois qu'hier c'est la dernière fois où je parlais à mon père

    (Bizarrement cela me touche encore)

    Ceux qui lisent mon blog depuis un moment savent que j'ai un historique chargé avec mon père.

    Malgré tout j'ai toujours essayé de continuer à le voir en ne disant rien et en passant beaucoup de choses.

    Hier je crois que nous avions notre dernière conversation téléphonique.

     

    Sans nouvelle de lui depuis le début de l'été (après qu'il ait annulé un déjeuner prévu chez lui), il m'a envoyée un email mardi pour venir déjeuner chez moi mercredi.

    Je lui ai dit non car cela ne m'arrangeait pas et lui ai proposé de venir dimanche. Mon frère devait être là aussi pour aider chéri à monter une armoire pour les filles.

    Dimanche matin, après avoir vidé les armoires et commencer à démonter, je me suis dit que c'était irréalisable ce déjeuner car nous n'allions pas pouvoir finir à temps si je devais préparer un déjeuner, rester deux heures à table et tout ranger ensuite.

    Je l'ai appellé (certes à 10h) pour annuler. J'ai laissé un long message d'excuses, expliquant la situation, que j'avais mal évalué le boulot et que cela allait être trop compliqué de gérer les deux choses. Il m'a rappelée quelques minutes plus tard et je me suis faîte enguelée (comme quand j'avais 10 ans). Il m'a reprochée d'annuler en permanence (ce qui n'était jamais arrivé auparavant) (contrairement à ses nombreuses annulations) (qui a encore fait dire à chéri la semaine dernière: "il va annuler encore pour dimanche ton père"). J'ai voulu me défendre et là il m'a raccrochée au nez.

    Voilà. Rien de plus.

    Je vois pas comment passer à autre chose. Faire comme si de rien n'était.

    (oublier que j'ai pleuré comme une gamine après qu'il ait raccroché)

     

    (Je peux comprendre qu'il soit déçu de ne pas venir, mais les insultes c'est logique?)

    Edit suite aux différents commentaires:

    Vous pouvez relire cette note et rebondir sur les autres, vous comprendrez mieux mes relations avec mon cher papa...

    103430264.jpg

     

     

     

     

     

     

    ***

    Il y a un an, rien

    Il y a un deux, je vous faisais part de mes lectures

    Il y a trois ans, je me posais pleins de questions (beaucoup pas résolues encore aujourd'hui)

    Il y a quatre ans, j'étais dans un jour sans...

    Il y a cinq ans, j'allais bientôt ouvrir ce blog!!!

     

  • Girls' Night Out

    Hier mes filles et moi nous sommes allées toutes les trois au cinéma. On le fait assez souvent mais le dimanche après midi, alors que là c'était le soir! (et croyez moi cela change tout pour des petites filles de 4 et 6 ans)

    En plus ce n'était pas une séance comme une autre puisque qu'il s'agissait de l'avant première du nouveau Disney Clochette et l'expédition féérique a laquelle nous avions été gentiment conviées.

    Alors effectivement c'était pas comme d'habitude. A l'entrée les caméras de 50 mn inside avec un présentateur habillé en fée (très bizarre en fait) et puis des petits cadeaux posés sur son siège qui ont enchantés les filles avant que le film commence.

    Chez nous Clochette on connaît. On a les deux Peter Pan. Ma mère a le premier épisode de Clochette chez elle et il me semble avoir vu le deuxième (Clochette et la pierre de lune) sur Canal Plus assez récemment.

    Je n'avais pas trop accroché aux deux premiers épisodes. La clochette jalouse, de mauvaise foi et très fifille de Peter Pan n'était pas là. J'avais plus l'impression de le recyclage d'un personnage par un Disney en manque d'inspiration.

    Et bien ils ont bien fait de continuer et d'approfondir le personnage car le troisième épisode est une véritable réussite. Le scénario n'est pas gnagna, Clochette fait bien rire et les images sont très jolies.

    Oui une réussite!

    Je ne sais pas si vous allez au cinéma avec vos enfants. Il est vrai que l'offre limitée autrefois (de mon temps y'avait un disney par an) est très importante aujourd'hui, mais si vous avez une fille entre 4 et 7 ans, qui aime les fées, le rose, les princesses, qui rougit devant une histoire d'amour et qui a de l'imagination alors n'hésitez pas... Elle va adorer!

    tink3dvdusv2.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    (et puis la salle était pleine de blogueuses) (bon moi je connais personne donc je peux pas faire la people) (c'est miss opio qui me l'a dit)

     

    ****

    Il y a un an, rien

    Il y a deux ans, comme un lundi

    Il y a trois ans, fatiguée mais heureuse de partir en voyage

    Il y a quatre ans, chéri malade et à la maison

     

     

     

     

  • Va bien falloir que je redevienne une maman active (soupir)

    Le discours officiel a toujours été que j'allais chercher du boulot et que évidemment je ne resterais pas à la maison m'occuper des enfants.

    Avant cet été, pendant cette longue période d'hiver qui a duré jusqu'au mois de mai, bloquée à la maison avec mon ange, j'étais à fond sur cette résolution.

    Et puis il y a eu l'été, ces deux mois en apesanteur à la campagne puis au bord de la mer avec mes enfants.

    Et puis il y a eu la crèche pour mon ange et mes journées enfin libres.

    Et puis il y a eu la rentrée et les devoirs, le sentiment d'être indispensable à aider, à gérer, à écouter.

    Du coup la motivation elle n'est plus trop là.

    J'ai commencé à en parler à chéri qui m'a dit très justement d'ailleurs (malheureusement) que si je m'arrêtais pour recommencer dans quelques années vu mon métier fallait pas espérer retrouver quelquechose.

    Alors je me suis remise à chercher. Et puis je commence à passer des entretiens.

    Alors voilà, d'ici quelques semaines si je réussis ces entretiens je risque de recommencer à travailler.

    Et je ne sais plus quoi penser, ce qui est le mieux pour moi.

    J'hésite entre la fierté d'un beau travail (les entretiens sur lesquels je suis sont pour des postes super valorisants) et l'angoisse de laisser mes enfants à d'autre.

    Je suis perdue quoi...

     

    76121132.jpg

     

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, je retrouvais les joies d'être une jeune maman (ou plutôt d'avoir un nouveau né)

    Il y a deux ans, chéri ne savait pas comment (bien) communiquer

    Il y a trois ans, je déprimais dans mon job!

    Il y a quatre ans, j'attendais très tranquillement l'arrivée de ma fleur...