Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La tricarde

(9H30 du matin, les enfants sont lâchés à la crèche et à l'école, je suis devant l'ordi avec le thé Détox de Kusmi tea) (vachement bon)

J'ai une amie avec qui les relations n'ont jamais été linéaires. Elle est comme ça ma copine, un jour tu es sa meilleure amie et elle ne voit que par toi et puis le lendemain elle n'a pas aimé une réflexion et te fais la gueule. Puis tu redeviens sa meilleure amie.

Nous avons toujours été très différente. Elle m'exaspère souvent, je l'envie aussi parfois. Avec les années j'ai appris à faire avec ses défauts (qui n'en sont pas forcément d'ailleurs, juste des choses qui moi m'énervent). Et quand d'autres personnes parlent d'elle en pointant ses travers, je réponds invariablement "c'est son mode de fonctionnement".

Je le fais parce que ton avis sera toujours repêté (et amplifié) par une autre amie bienveillante et du coup tu te retrouves à devoir te justifier sur quelquechose que tu as dit, que tu penses mais qui évidemment blesse.

Cet année ils sont partis 6 mois en voyage avec leurs enfants (suite à un double licenciement). J'ai suivi leur blog avec envie, j'ai laissé des commentaires, j'ai été présente.

A son retour, je me suis précipitée pour essayer de la voir. Elle m'a accordée un café avant un déjeuner. Et elle était froide et mal à l'aise.

J'ai fait comme si de rien n'était parce que je ne sais pas gérer le conflit amical. Parce que ces histoires d'adolescente me fatiguent.

Il y a quelques jours j'ai appris par une autre amie la raison de sa froideur. Votre autre amie bienveillante  lui a dit que je l'avais appelée exprès cet été pour lui dire d'aller voir leur blog car elle avait énormément grossi (tout en rajoutant que j'avais raison qu'elle avait pris du cul, du cou et de la taille)

Evidemment je n'ai jamais fait cela. Tout au plus (mais je n'en ai aucun souvenir) (pour vous dire) j'ai du acquieser lorsque mon autre amie bienveillante a évoqué le sujet car effectivement elle a grossi pendant son voyage.

Evidemment cette amie bienveillante a dit cela devant un groupe d'amies.

Evidemment les filles et leur poids c'est un sujet qui touche donc évidemment je suis passée pour une salope.

 

Je suis allée dîner chez elle hier soir. Chéri est un de ses vieux pôtes.

J'ai appris au détour d'une conversation qu'elle avait fait une petite soirée de nanas à laquelle pour la première fois je n'était donc pas conviée.

Tricarde j'étais.

Triste j'étais aussi.

(pas vexée, juste triste)

(oui je sais faudrait que je règle le problème mais comme je vous l'ai dit, je ne sais pas faire...)

 

sb10069451g-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

***

Il y a un an, je pensais ne pas aimer la vie de femme au foyer (n'importe quoi)

Il y a deux ans, rien

Il y a trois ans, ma boss voulait me voir

Il y a quatre ans, je vous parlais de mes rêves

Il y a cinq ans, je harcelais ma mairie pour avoir une place en crèche (et cela a marché)

 

 

 

Commentaires

  • trop nulle... l'amie commune. fuis-la !

  • 1- Tu te méfies 2 fois plus de cette "amie" commune: qu'elle intérêt avait-elle de répéter ce genre de propos en dehors de te nuire?
    2- Tu apprends à ne plus faire de commentaires négatifs sur les formes de tes amies à qui que ce soit, dans tous les cas ce n'est vraiment pas respectueux que la personne en soit informé ou non. Si vraiment tu aimes ça contente toi des peoples qui de notoriété publique monnaient leurs parutions dans les journaux: là elle tendent le bâton pour se faire battre ;-p

  • une bonne conversation pour mettre le malaise à plat ?

  • je suis tjs sidérée de voir que les filles restent à l'age bête aussi longtemps (toujours en fait ...) Je serai toi j'enverrai un petit mail, par oral c'est pas evident, pour dire que tu ne te souviens pas de l'avoir dit et que si tu l'as fait tu t'en excuses... ah les filles ...

  • ahhhh je suis comme toi ça m'est tombé dessus y a pas longtemps aussi et ça me laisse perplexe tout ça : ceux qui ne peuvent pas s'empecher de te faire des confidences sur une amie commune, qui essaie de tester ta langue de vipère etc. resultat on se sent tellement mal à l'aise qu'on ne sait plus comment réagir. moi je suis déçue une fois avec quelqu'un pas deux. (je coupe les ponts ahah)

  • Uhhhhhhhh !
    Amie commune mes fesses ouais, quelle fouteuse de merde de competition :-o

  • On connait toutes une copine (pourtant adulte) qui aime critiquer les autres et demander notre avis, la posture à prendre : ne pas rentrer dans son jeu (surtout si elle répète et qu'elle te fait porter le chapeau, la s*****).
    Quant à la copine vexée, pourquoi pas la voir autour d'un café pour en parler ? (Si elle a vraiment pris du poids, ça l'aura peut être "aidé" qu'on lui dise, même de cette façon). Elle t'as jamais critiqué elle ??

  • Han, c'est nul !

  • Tu ne l'aimes pas vraiment cette fille.
    Malgre tes efforts pour rester en contact avec elle. Elle l'a ressenti, c'est tout.

Les commentaires sont fermés.