Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savoir lâcher prise

Encore une énième enguelade avec mon père.

Encore des accusations, des tentatives d'explication, des phrases maintes et maintes fois entendues.

A propos du baptême de mon ange...

 

Je le reculais ce baptême car j'appréhende toujours les réunions de famille. Peur de mon père qui peut pêter un cable devant ma mère. Peur de devoir toujours faire le tampon entre les deux.

Je reculais ce baptême car je savais qu'il allait jouer le malheureux et appuyer sur la corde sensible.

(en même temps vous en connaissez beaucoup des pères qui sur le trajet vers l'église de votre mariage vous décrit tous les points négatifs du mariage) (et qui vous plante ainsi que sa famille à la sortie de l'église en vous disant qu'il n'a pas envie de voir son ex femme et son ex belle famille)

Sauf que cette fois ci la dernière enguelade était trop proche (je n'avais pas encore eu le temps de l'oublier de la minimiser)

J'ai eu le droit aux accusations, il a appuyé sur la corde sensible.

Mais cette fois j'ai lâcher prise.

Il ne viendra pas. Je ne vais pas lui demander de faire un effort.

Je lui ai aussi dit que je ne voulais plus que l'on se voit. Qu'il était trop con et qu'il gâchait tout.

J'ai décidé d'oublier que j'avais un père.

(mais j'ai mal) (j'ai pleuré comme une conne toute la soirée)

200267175-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

(ça c'est une photo auquelle je n'aurais jamais le droit...)

****

Il y a un an, rien

Il y a deux ans, je vous parlais de mon père... (c'est pathétique cette situation) et je faisais la première écho de mon ange

Il y a trois ans, je réagissais sur les propos d'un pédopsy dans le ELLE, je me demandais si je ne développais pas une allergie aux fruits, je vous parlais de mes moments de bonheur avec chéri et je vous souhaitais un bon we de Pâques

Il y a quatre ans, chéri me disait que j'étais un despote (et il a raison), grosse enguelade comme je les déteste, nous avions un dîner dans un endroit merveilleux mais gâché par les personnes accompagnantes, et le calme à la maison

Il y a cinq ans, j'étais au ski

 

 

 

 

Commentaires

  • Oh! Desolee de lire ca..
    Ecoute je crois que tu as pris une bonne decision. Il faut que ton pere comprenne qu'il depasse les bornes et que ce n'est pas acceptable.

  • Ma pauvre, tu n'es pas epargnee... Tu as bien fait !
    Je t'embrasse

  • Eloigne les ions négatifs de ta vie !!! (ça fait magnetiseur mdr)

  • Il faut aussi savoir se séparer des êtres "nuisibles" à notre équilibre et à notre santé mentale à la longue. Les compromis permanents ne sont pas tenables sur le long terme. Courage!
    Et puis il y aura bien beau-frère et belle soeur au baptême pour assurer l'ambiance...

  • Je chouine aussi souvent sur ma famille en lambeaux, je crois qu'il y a des gens dont je n'aurai plus de nouvelles à cause des querelles de la génération qui me précède, un vrai gâchis. La famille ça peut être très moche et quand elle te bouffe, oui, il faut prendre le large.
    Il n'y a eu de mon côté aucune cérémonie pour mon mariage (juste les témoins), aucun baptême ... parce que je n'ai pas voulu mettre mon nez dans toutes ces histoires ! Pas de regret mais c'est triste.
    Bon courage.

  • Pas génial en ce moment les billets de ce blog ! Mince alors !
    Vous avez bien fait, il faut se faire repecter même (et surtout)de ses parents. On en prend pas mal dans la tête avec eux sans rien dire pour ne pas les rendre malheureux, ne pas avoir de conflit. Mais on n'a pas à faire leur bonheur. Le nôtre et celui de nos enfants, c'est déjà un beau challenge. Bravo d'avoir lâché prise !

  • Dur de s'éloigner de quelqu'un quand c'est sa famille (qu'on choisit pas donc...). Tu as raison de mettre de la distance entre vous, il faut s'éloigner des personnes qui empoisonnent l'existence et qui sont source de conflit (même si ça veut dire que tes enfants ne connaîtront pas leur grand père). Un jour peut être, il changera.

  • j'ai vecu la même chose où presque ; c'est lui qui, à tour de role, a decidé de ne plus parler à chacun de ses enfants (on vivait sous son toit !! on etait ados ...) à l'age adulte , ça a continué. j'ai fait x tentatives , maintenant, je m'en fiche , je suis pas sure que ce soit moi qui ai perdu grand chose et avec l'age, non, on ne change pas, ça ne s'(ameliore pas , bien au contraire ; avec l'age svt les defauts s'accentuent. il casse les boulettes à chaque reunion ? et bien qu'il reste chez lui

  • moi aussi de fois j'aimerais couper les ponts. je n'en suis pas au même point que toi mais des fois, j'en peux plus!

  • Difficile de prendre des décisions qui nous font du mal, qui nous font du bien...

  • Difficile de prendre des décisions qui nous font du mal, qui nous font du bien...

  • ... ah c'est pas glop tout ça mais bon parfois c'est salutaire. mais tu vois hier en regardant mon jardin je pensais à ma mère avec qui j'ai coupé les ponts juste avant les fêtes de fin d'année. beaucoup de plantes viennent de chez elle ... vraie passionnée. alors ... ça m'a filé un peu le bourdon malgré tout. c'est pas simple tout ça !

  • Pour mon mariage, je les ai prie de m'accompagner, moi, leur fille ainee, de faire l'effort de se reunir malgre leur divorce. J'ai pris sur moi pour ma famille, pour mes deux enfants et puis il y a 1 an et demi, j'ai craque et j'ai coupe le lien qui me retenait a mon pere, j'en ai pleure, j'en rumine parfois encore mais je finis en me disant "M..., bougre de con, il a pas fait d'effort pour ses gosses, il peut pas en faire non plus pour ses petits-enfants, tu finiras tout seul et tu ne pourras t'en prendre qu'a toi-meme...".
    Souvent percue comme une fille ingrate, j'ai ma conscience pour moi et tant pis pour les autres. On n'a qu'une vie et on ne va pas s'arreter pour des gens qui ne savent pas en profiter. Seche tes larmes et profite de TA famille, elle depend de toi, pas de lui.

Les commentaires sont fermés.