Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A part

Ce week end, à la campagne, nous étions à part. Il a fait beau alors que à 60km de là à Paris il pleuvait. Les filles ont passé leur temps à faire du vélo. Moi aussi avec le dernier à l'arrière.

J'ai lu, j'ai dormi, j'ai réfléchi. A moi, à ce que je voulais, à lui, à nous, à nos différents, à ce qui nous rapprochait.

 

Ce week end, quand nous avons fait l'amour, j'étais à part aussi. J'y ai mis toute mon énergie, mon ressenti contre lui. Mais je n'étais pas là. Et contrairement à d'habitude, je n'ai pas ressenti ce calme, cette plénitude de l'après. Faire l'amour n'a rien arrangé.

 

En ce moment, j'ai l'impression d'être loin. D'attendre, de serrer les dents et espérer que un jour cela ira mieux.

96418451.jpg

 

 

 

 

 

 

 

****

Il y a un an, ma grande se croyait adoptée

Il y a deux ans, j'avais la haine...

Il y a trois ans, je relisais mes cahiers intimes

Il y a quatre ans, je me mettais au bio et je n'aimais pas les enfants des autres

Il y a cinq ans, le printemps me réjouissait

 

 

 

Commentaires

  • tu as trouvé des réponses à tes questionnements ?
    bises

  • Rien de pire que de se sentir dans le flou....mais si tu sais vraiment qui tu es, tout au fond de toi-même alors tu avanceras, sois en certaine!
    parfois faire le point avec une personne "extérieure" peut aider dans ce sens là...

  • Dur dur, c'est vrai que tu as l'air triste en ce moment... je t'embrasse !

  • ... se poser sur l'oreiller c'est vrai que ça ne résoud pas les problèmes qui sont profondément en nous, nous les femmes. ça tourne toujours dans notre tête (quand est-ce que ça s'arrêtera d'ailleurs ?). j'espère que tu vas trouver des réponses à tes questions et que ton sourire reviendra.

  • Je connais bien c sentiment que tu decris.
    A part. A part de ta vie.
    L impression de ne pas etre la, que tout cela c n est peut etre pas vraiment toi.
    Je crois que c est l envie d etre ailleurs qui genere cet espece de dedoublement.
    Besoin de donner un sens a ta vie, de vivre des choses pour toi sans doute.
    Parles en peut etre avec cheri. Des fois ca fait du bien de vider son sac.

  • Je connais bien c sentiment que tu decris.
    A part. A part de ta vie.
    L impression de ne pas etre la, que tout cela c n est peut etre pas vraiment toi.
    Je crois que c est l envie d etre ailleurs qui genere cet espece de dedoublement.
    Besoin de donner un sens a ta vie, de vivre des choses pour toi sans doute.
    Parles en peut etre avec cheri. Des fois ca fait du bien de vider son sac.

  • Ce silence n'est pas bon signe sur l'état de ton moral ! Alors je viens te donner de l'énergie. Je connais aussi cette sensation d'être spectatrice de sa vie. C'est pas top. Il faut que tu parviennes à ne faire que des choses qui te plaisent sans aucun culpabilité (je sais facile à dire, pas à faire et pas dans notre éducation). Comme ça tes batteries vont un peu se recharger. Allez courage, parce que moi, j'aime bien te lire...alors il faut que tu écrives et donc que tu ailles mieux.

  • @Après vous: Effectivement pas forcément envie d'écrire ces derniers temps mais aussi peu de temps pour moi. Mais je vais bien. Le soleil est là et contre toute attente après des mois de rien, je n'arrête pas d'être contactée pour passer des entretiens. Cela me bloque pas mal mes journées du coup :-)

    (merci en tout cas pour le petit mot)

  • ça c'est une bonne nouvelle ou je ne m'y connais pas. Bonne chance. tiens nous au courant.

Les commentaires sont fermés.