Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Est ce que c'était mieux avant?

C'est une question que je me pose souvent (et la énième redif de La petite maison dans la prairie que je suis avec toujours autant d'assiduité y est pour beaucoup)

Entre les crises alimentaires de ces dernières semaines, qui seront vite oubliées...

Entre les crises sanitaires et cette terre pleines de déchets que nous laissons...

 

Je me demande souvent si ce n'était pas mieux avant.

Bon je ne regrette pas l'eau courante (et chaude!) et la machine à laver le linge.

Le lave vaisselle est plus économique en eau mais je pourrais m'en passer.

 

Mais j'aime préparer mes repas pour la famille. Certes certains jours je suis sans idée, fatiguée mais je fais quand même.

J'aime préparer mes yaourts et ainsi réduire considérablement mes déchets (et surtout n'y mettre que du lait et des produits frais).

J'aime préparer mon pain de mie pour le matin, mes pains d'épices, mes brioches ou tout simplement mes baguettes. J'adore pétrir la pâte, j'ai du être boulanger dans une autre vie.

J'aime préparer mes biscuits, mes patisseries. Surtout depuis que j'ai vu la bonne boulangerie de mon quartier se faire livrer de la pâte feuilletée industrielle... (ils ne préparent même plus leur pâte feuilletée???!!!!!)

J'aime écouter les conseils culinaires ou domestiques (comment enlever une tâche sans K2R, comment rattraper une casserole cramée, comment soigner ses géraniums pleins de pucerons avec un mélange d'ail bouilli) de mes grands-mères.

J'aime me dire que je n'achète pas des produits en boite, que je fais, que mes enfants retiendront de leur enfance cette odeur de pain dans la maison, de moi les mains pleine de farine et eux voulant m'aider.

Pas comme moi et la génération de mes parents qui nous ont élevés avec les conserves, les surgelés, le vite fait, le sur consommer.

 

Alors oui je suis assez nostalgique quand je vois les Ingalls le midi sur M6.

On mangeait moins de viande, on mangeait local et de saison.

(on avait aussi le typhus) (je suis pas contre le progrès non plus).

 

Il faut prendre le meilleur du progrès et revenir à certains fondamentaux pour d'autres choses.

Oublier l'élevage intensif en mangeant moins de viande (ou sinon on va finir par ne manger que des insectes). Ne pas manger des pêches en mars parce qu'elles sont belles et qu'elles viennent du Maroc. Ne pas acheter un milliards de fringues parce que c'est les soldes et que j'ai (pas) besoin de cette dixième paire de chaussures. Penser au troc, aux prêts justement pour les vêtements.

(bon j'arrête là je pense que je commence à vous faire peur)

 

Et vous? C'était mieux avant?

images.jpg

 

 

 

 

 

****

Il y a un an, ma fleur me faisait bien rire

Il y a deux ans, je vous parlais déjà de bouffe et je faisais un retour vers le passé en relisant mes cahiers d'adolescente

Il y a trois ans, j'avais la poisse des bijoux et je parlais de ma difficulté à tutoyer

Il y a quatre ans, je vous parlais du divorce de mon frère et de mes fautes d'orthographe

Il y a cinq ans, je vous parlais encore et toujours de mon père et de mon beau père

 

 

 

 

Commentaires

  • tout comme toi!
    moi je trie, je prête, je donne, je revends. rien ne se perd!
    je cuisine TOUT le temps et que du bon ;-) en +, on fait des économies.
    je n'ai pas de tv, vive les jeux de société, la lecture, les ballades...
    etc...

  • bon c'est juste que je me prends un grand coup de culpabilité (j'aime pas cuisiner je ne prends pas le temps et de toutes façons quand je fais quelque chose ils font des grimaces). Moi aussi je pense que c'etait mieux avant, je vais quitter la ville, ce sera mon premier pas en avant.

  • Dans les mauvais jours, je me dis que c'était mieux avant mais juste juste avant hein, pas chez les Ingalls ... je pense à ma mère qui travaillait, sortait, était complètement indépendante, et ne culpabilisait certainement pas de me donner des raviolis en conserve. Pour autant, elle ne surconsommait pas et avait une conscience civique. Les mains dans la farine, c'est pas mon truc, j'ai essayé ... Aujourd'hui, on se prend la tête tout le temps ! Y'a les injonctions écolo et il y a les exigences de la vie moderne et les industriels qui s'en foutent pas mal de tout ça, pas facile de s'y retrouver !

  • Ah oui il y avait du bon avant! et ce n'est pas si loin de nous si tant est qu'on veut bien se donner la peine: Faire un bon gateau soit même ce n'est pas si sorcier (bon ils ne sont pas forcément présentables ici, mais ils disparaissent vite quand même),Mes dernières confitures, ressemblent d'avantage à du caramel qu'à celles du commerce qui ne tiennent que grace au gélifiant mais du coups j'ai bien du mal à arréter ma fille de la manger directe à la petite cuillère comme on le lit dans les histoires d'antant.
    Grace à un collègue qui me rammène des oeufs tout frais de ses quelques poules je redécouvre sans crainte avec mes enfants les oeufs à la coque et on se régale.
    Mes avoir des poules un potager, ça prend pas mal de temps, c'est difficilement conciliable avec 2 boulots à temps plein, et sans les 2 boulots à temps plein: on a pas la maison avec jardin en ville qui évite les transports scolaires aux enfants, etc... Il y a tellement de choix de vie, de tentations...

  • Rachat d'or en France. Cours de l'or 18 carats.

  • Bon travail, très enrichissant de vous lire. Pardon pour les fautes éventuelles, n'étant pas francophone, j'ai utilisé Google Translate. Paola :)

  • Beaucoup de chose étaient mieux avant car plus d’insouciance. Sylvie jeune maman du blog table de jardin

Les commentaires sont fermés.