Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Est ce que c'était mieux avant?

    C'est une question que je me pose souvent (et la énième redif de La petite maison dans la prairie que je suis avec toujours autant d'assiduité y est pour beaucoup)

    Entre les crises alimentaires de ces dernières semaines, qui seront vite oubliées...

    Entre les crises sanitaires et cette terre pleines de déchets que nous laissons...

     

    Je me demande souvent si ce n'était pas mieux avant.

    Bon je ne regrette pas l'eau courante (et chaude!) et la machine à laver le linge.

    Le lave vaisselle est plus économique en eau mais je pourrais m'en passer.

     

    Mais j'aime préparer mes repas pour la famille. Certes certains jours je suis sans idée, fatiguée mais je fais quand même.

    J'aime préparer mes yaourts et ainsi réduire considérablement mes déchets (et surtout n'y mettre que du lait et des produits frais).

    J'aime préparer mon pain de mie pour le matin, mes pains d'épices, mes brioches ou tout simplement mes baguettes. J'adore pétrir la pâte, j'ai du être boulanger dans une autre vie.

    J'aime préparer mes biscuits, mes patisseries. Surtout depuis que j'ai vu la bonne boulangerie de mon quartier se faire livrer de la pâte feuilletée industrielle... (ils ne préparent même plus leur pâte feuilletée???!!!!!)

    J'aime écouter les conseils culinaires ou domestiques (comment enlever une tâche sans K2R, comment rattraper une casserole cramée, comment soigner ses géraniums pleins de pucerons avec un mélange d'ail bouilli) de mes grands-mères.

    J'aime me dire que je n'achète pas des produits en boite, que je fais, que mes enfants retiendront de leur enfance cette odeur de pain dans la maison, de moi les mains pleine de farine et eux voulant m'aider.

    Pas comme moi et la génération de mes parents qui nous ont élevés avec les conserves, les surgelés, le vite fait, le sur consommer.

     

    Alors oui je suis assez nostalgique quand je vois les Ingalls le midi sur M6.

    On mangeait moins de viande, on mangeait local et de saison.

    (on avait aussi le typhus) (je suis pas contre le progrès non plus).

     

    Il faut prendre le meilleur du progrès et revenir à certains fondamentaux pour d'autres choses.

    Oublier l'élevage intensif en mangeant moins de viande (ou sinon on va finir par ne manger que des insectes). Ne pas manger des pêches en mars parce qu'elles sont belles et qu'elles viennent du Maroc. Ne pas acheter un milliards de fringues parce que c'est les soldes et que j'ai (pas) besoin de cette dixième paire de chaussures. Penser au troc, aux prêts justement pour les vêtements.

    (bon j'arrête là je pense que je commence à vous faire peur)

     

    Et vous? C'était mieux avant?

    images.jpg

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, ma fleur me faisait bien rire

    Il y a deux ans, je vous parlais déjà de bouffe et je faisais un retour vers le passé en relisant mes cahiers d'adolescente

    Il y a trois ans, j'avais la poisse des bijoux et je parlais de ma difficulté à tutoyer

    Il y a quatre ans, je vous parlais du divorce de mon frère et de mes fautes d'orthographe

    Il y a cinq ans, je vous parlais encore et toujours de mon père et de mon beau père

     

     

     

     

  • La routine quoi...

    Très peu bavarde ces derniers temps.

    Le temps file à une vitesse folle. La fin d'année scolaire est toujours chargée en micro évènements qui maintenant que je suis mère au foyer m'empêchent de prendre du temps pour écrire.

    Il faut dire que je n'ai rien de particulier en ce moment qui me permettrait de me plaindre ou de me réjouir.

    (mais je devrais me réjouir de ne pas avoir à me plaindre)

    Les semaines passent avec leur routine.

    Les week ends se suivent et se ressemblent aussi.

    Quelques enguelades, des bons moments avec chéri.

    Des envies de tuer mais enfants mais aussi des moments de grâce avec eux où je suis juste heureuse.

     

    Je dirais presque que ça y est je suis en mode larve. En mode, les vacances arrivent je vais partir loin de Paris pendant deux mois et Septembre sera un renouveau pour moi.

    Vais je trouver un boulot? Ou me le décider à ne plus travailler?

    Les filles seront elles heureuses dans cet école privée où nous avons décidé de les mettre?

    3 semaines encore avant ma migration d'été.

     

    Et vous?

    85440498.jpg

     

     

     

     

     

    *****

    Il y a un an, j'étais de très mauvais poil

    Il y a deux ans, je vous parlais de mes déboires avec chéri, de ceux avec ma famille et je vous parlais de mon addiction aux lunettes de soleil

    Il y a trois ans j'étais très dure avec l'une de mes plus proches amies. (et en relisant cette note je me dis n'importe quoi)

    Il y a quatre ans, je vous parlais d'une lecture innavouable, j'étais émue devant la complicité de mes filles et de ce que je cachais à chéri

    Il y a cinq ans, je me moquais de ma belle soeur