Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bon de toute façon je n'ai pas le choix

Aprés une (vraie) discussion avec chéri, il ne veut vraiment pas que j'abandonne mes recherches de travail.

Me voilà donc repartie depuis la semaine dernière à réactualiser mon CV, éplucher les annonces, secouer mon réseau...

L'année a bien recommencé.

Les filles sont heureuses dans leur nouvelle école. Et moi aussi. Je me sens rassurée de les savoir dans cette structure familiale.

J'aime de plus en plus le sourire de ma puce qui devient si grande et de moins en moins petite fille.

Ce week end à un mariage je la voyais se faire une copine, jouer, rigoler avec elle. Plus du tout cette enfant qui était dans mes jupons.

Et sa petite soeur qui essaie de suivre.

(heureusement il me reste le dernier qui lui était bien dans les jupons de sa maman)

 

Je sais je sais c'est la vie. Mais mes enfants qui grandissent cela m'attriste. Et moi je suis quoi maintenant qu'ils vont avoir de moins en moins besoin de moi????

Bref...

Les journées qui se ressemblent sont reparties.

Zut c'était bien les vacances...

(et pourquoi en plus on a pas de vrai été indien?) (merde)

294864_10150287273058386_655538385_8027697_2035411329_s.jpg

 

 

 

 

 

 

*****

Il y a un an, rien

Il y a deux ans, certaines choses se mettaient en place et je voyais ma puce triste

Il y a trois ans, j'avais plein de trucs à faire, je vous parlais de la disparition des papillons et je ne supportais pas les toilettes mixtes

Il y a quatre ans, je galérais pour trouver une nounou!

Il y a cinq ans, j'étais bien, et je faisais une note triste sur ma jeunesse

 

Commentaires

  • c'est très dur d'être une femme parfois, sans cesse déchirée entre son rôle de mère et son désir (ou pas) de reprendre sa place dans l'échelle sociale.
    j'ai de la chance, pour l'instant on arrive à s'en sortir avec un seul salaire et tout le monde au Nid y compris Chéri est ravi de me voir rester à la maison, je ne sais pas combien te temps nos finances tiendront alors je profite...

Les commentaires sont fermés.