Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ecrire

Mardi soir avec une ex collègue et une ex relation de travail. Devenues amies. Et plus jeunes que moi.

L'une est en couple mariée un enfant. L'autre est toute juste de nouveau célibataire et sur un autre coup.

L'autre est mal dans sa peau. Se couche tard, dort peu, travaille beaucoup, picole, se pose plein de questions... Bref moi il y a quinze ans.

On discute, on essaie de comprendre, nous qui avons une vie tellement rangée, tellement simple avec nos maris et nos enfants, tellement "maintenant, ça c'est fait plus rien ne peut m'arriver".

Mon amie évoque la possibilité d'aller voir un psy.

Moi j'ai répondu que ma thérapie c'était d'écrire.

Vous suggérez souvent la thérapie pour moi et pour mon couple.

Et je vous comprends vu ce que vous lisez.

Mais chez moi cela ne fonctionne pas. J'ai vu deux personnes différentes adulte et à aucun je n'ai parlé.

Je ne sais pas parler.

Je sais écrire. (enfin) Mal avec mes tournures alambiquées, mes fautes d'orthographe, ma grammaire incertaine. Mais j'écris. Parce que cela a toujours été le moyen pour moi de sortir ce qui doit être libéré.

85074395.jpg

 

 

 

 

 

 

*****

Il y a un an, rien

Il y a deux ans, rien

Il y a trois ans, ce blog était un peu à l'abandon (et je parlais déjà d'instrospection)

Il y a quatre ans, rien

Il y a cinq ans, je me disais incapable de quitter mon mari

Il y a six ans, j'étais au régime... (et c'est vrai que j'étais grosse bon sang!)

 

 

Commentaires

  • Je comprends très bien. Moi aussi l'écriture de mon blog m'a fait un bien fou pour supporter la tension (famille et boulot).
    D'ailleurs j'écris beaucoup moins depuis que nous avons déménagé en province, beaucoup de stress a disparu.

  • Je crois qu'un psy, c'est comme un vêtement, il faut qu'il t'aille, que tu te sentes bien avec. Alors il faut en essayer plusieurs jusqu'à ce que le courant passe.
    Courage

  • @Jid: oui je vois ça. C'est si bien que ça la province? (c'est vrai que y'a moins de divorces qu'à Paris)

    @stéphanieB: j'en ai essayé deux et puis pas vraiment envie non plus de raconter ma vie à un étranger (ah ah ah)

Les commentaires sont fermés.