Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vigilance toujours

Deux cas d'attouchements sur mineur autour de moi ces deux dernières semaines.

La loi des séries.

L'un par un adulte petit ami de la maman sur un garçon de 7 ans.

L'autre par le baby sitter de 17 ans sur une petite fille de 4 ans.

 

Rien de grave, un peu traumatisant quand même mais les deux ont "bien" réagi puisqu'ils ont dit non et en ont parlé tout de suite.

Bon l'un c'est fait traîté de menteur pas sa maman. Elle lui a répondu qu'il voulait juste le laver (mais à 7 ans qui lave encore un enfant? Qui en plus n'est pas le sien....)

 

Pour l'autre cas, bizarrement je suis assez soft.

J'ai dit au papa que même si évidemment ce n'était pas acceptable, il n'était pas nécessaire d'entamer une procédure. Pour moi, ce serait déjà très lourd pour sa petite fille et puis j'ai tendance à penser que la meilleure chose pour ce garçon de 17 ans était de lui expliquer qu'il ne devait pas faire cela, que ce n'était pas normal et que sa mère le surveille et l'emmène voir quelqu'un.

Pour moi il s'agit d'un garçon avec les hormones en feu, nourrit aux films pornos, sûrement vierge et qui n'a jamais touché une fille, et qui a voulu voir ce que c'était...

Je me trompe peut être.

Et sûrement que si cela était arrivé à une de mes filles, je ne serais pas aussi tolérante.

Je ne sais pas.

J'en parle c'est tout.

 

(Et toujours dans ma petite tête, VIGILANCE, VIGILANCE)

 

104482466.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

******

Il y a un an, je vous parlais du drame au Japon et de notre politique nucléaire et je me sentais vide

Il y a deux ans, j'avais passé un très bon week-end et je vous parlais des OGM

Il y a trois ans, l'arrivée du printemps me réjouissait et je vous disais que j'étais odieuse

Il y a quatre ans, ma fleur se réveillait trop tôt

Il y a cinq ans, je n'avais pas le moral et mes beaux parents se mêlaient de ce qui ne les regarde pas

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Je suis un peu d'accord avec toi concernant le gamin de 17 ans. Vaudrait mieux l'envoyer parler à quelqu'un, parce que quoi qu'on dise sur les ados, ils sont encore complétement immatures

    (ils le sont déjà toujours à 30 alors bon) :p

    Et je suis pas certaine qu'en le diabolisant direct ça le change dans le bon sens.

  • heu oui, c'est sûr, une petite conversation et la surveillance maternelle, y'a pas plus efficace.

    Où est la vigilance là dedans? Je ne vois dans ton message que la loi du silence, encore et toujours. Y compris en ne dénonçant pas ce qui s'est produit.

    Ton message me choque ...

  • moi aussi choquée par ce que tu écris....certes à 17 ans on a les hormones en feu mais je vois pas ce qu'il y a d'excitant (à moins d'être malade) sur un corps d'une petite fille de 4 ans...
    A la limite perso (et à première vue) l'autre cas me choque moins! oui on lave encore à 7 ans son enfant non? (pas systématiquement mais cela m'arrive car sinon cela risque d'être mal fait) .

  • Je ne dis pas que j'ai raison sur mon ressenti. Je me pose juste la question de la maturité à cet âge et de la réelle déviance.

    J'ai été agressée par un homme de 60 ans, qui avait eu une vie sexuelle et qui donc savait que ce qu'il faisait était anormal.

    Je me demandais juste si à 17 ans, on est réellement complètement perverti, et si justement une prise en charge soft ne permettrait pas de sortir de cette envie.

    Mais EVIDEMMENT dans les deux cas, je ne cautionne pas.

Les commentaires sont fermés.