Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ne pas culpabiliser

Semaine très bizarre.

Lundi j'enterrais ma grand-mère. Sans émotion apparente, je maîtrisais totalement.

J'ai été morose toute la semaine. Je me trainais. Les enfants en vacances, un temps de merde, aucune envie de bouger, de faire ce que j'avais prévu de faire avec eux.

Mercredi dîner à la maison avec des amis. La parfaite femme d'intérieur. Bon dîner, bon vin, bonne ambiance.

Je mens encore. Et ne parle pas de ce qui me fait de la peine depuis quelques jours.

Samedi, aller-retour en province pour commencer à vider sa maison.

Récupérer quelques trucs.

Pareil, je suis froide, méthodique. Je trie ce qui va être donner aux associations. Je vide ses armoires, son intimité.

Et je me sers.

Des vêtements que je pourrais mettre, des chapeaux, des sacs, des chaussures.

 

Hier, j'ai passé ma journée à culpabiliser. Et si elle n'avait pas voulu que je prenne cela? Et si elle ne voulait pas que cela soit moi qui les ait.

Et si je n'étais qu'une voleuse.

104119147.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

(Et je vous épargne les histoires sordides de partage)

 

Je pars quelques jours hors de Paris. Le temps n'en donne pas l'envie mais cela va me (nous) faire du bien de changer d'air.

 

(Moi qui ne comprennait pas le deuil des autres avant) (il faut juste l'avoir vécu pour savoir)

 

*****

Il y a un an, rien

Il y a deux ans, rien

Il y a trois ans, noce de bois (et aujourd'hui c'est noce de laine)

Il y a quatre ans, rien

Il y a cinq ans, on avait voté aussi

Il y a six ans, rien

Les commentaires sont fermés.