Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je suis une imposture

    La mort de ma grand-mère distille ses conséquences au compte goutte.

    Petit à petit.
    D'abord elle était encore le seul lien avec mon père.


    Nous nous sommes revus. Puis parlés au téléphone pour les histoires d'héritage.


    Et nous avons eu cette conversation ubuesque où il me disait que sa compagne m'en voulait énormément (de quoi lui ai je demandé? De ne pas l'avoir invitée à mon mariage et au baptème des enfants? De lui avoir écrit sans aucune réponse de sa part pour m'en excuser et lui expliquer mes raisons?) et que à moins de lui écrire pour renouer le contact et que éventuellement (oui il a utilisé ce mot) elle accepte, il ne voit pas comment nous pourrions nous revoir normalement.

    Je lui ai dis que j'allais réfléchir mais que franchement j'hallucinais vraiment. C'était il y a trois semaines, et je n'ai pas envoyé d'email

    (mais je suis faible et qui sait si je ne le ferais pas un jour)

     

    Une personne m'a dit hier que j'avais axé ma vie sur mes enfants et que c'était dangereux.

    Oh que oui je le sais. Je sais qu'ils vont me laisser comme une merde. Comme je laisse ma mère parce que je ne la supporte pas.

    Comment en suis-je arriver là? Pourquoi je ne la comprends pas? Pourquoi je ne lui trouve aucune excuse? Pourquoi nous n'avons rien à nous dire?

    Est ce que je l'ai aimée un jour? Je ne me souviens que de la haine que j'avais pour elle adolescente. Quand je relis mes carnets intimes, il n'y a que ça.

    Pourquoi je ne me souviens pas de ma petite enfance avec ma mère? Ces moment où il y a du y avoir des calins, des échanges, de l'amour.

     

    J'ai axé ma vie sur celle de mes enfants parce que je n'ai rien d'autre.

    J'ai beau chercher je ne vois pas.

     

    Je sais que je vais droit de le mur.

    Je me blinde tellement que je n'arrive plus à  m'exprimer. Même pas foutue de dire à chéri que je l'aime, que c'est difficile, que j'ai besoin d'aide.

    Je me contente de lui faire la gueule ou de jouer à la femme modèle.

     

    Je l'ai déjà dit mais je le répète: je suis une imposture

     

     

  • La gueule de bois

    (non non je parle pas de politique) (m'en fous cela va rien changer au fait que j'ai pas de boulot, que l'économie va mal, que certains pensent que cela est du aux immigrés, que d'autres s'imaginent qu'en augmentant les impôts on va régler le problème, que remplacer un assoiffé de pouvoir par un autre assoiffé de pouvoirs c'est la solution)

     

    Gueule de bois parce que il faut bien le dire en ce moment, c'est un peu morose.

    La perte de ma mamie, ces vacances pluvieuses, mon manque d'énergie, ce mois de mai calme avec pas grand chose de prévu.

    Morose quoi.

    Je sais pas trop où je vais en fait.

     

    La bonne nouvelle c'est que j'ai presque réussi à motiver chéri pour partir à Lisbonne en we tous les deux.

    Et ce qui est drôle c'est que presque en même temps je recevais un email de l'office du tourisme du Portugal ( www.visitportugal.com.) pour parler de leur pays....

    (Hasards et coincidence)

     

    Pourquoi le portugal et Lisbonne?

    Parce que c'est pas loin.

    Parce qu'il fait plus beau qu'ici.

    Parce que la ville de Lisbonne est juste magnifique.

    Parce que c'est au bord de la mer.

    Parce que je compte dormir et faire l'amour pendant 3 jours.

    Parce que je veux goûter leurs fameux Pasteis de Nata!!!!!

     

    Oui la bouffe reste ma motivation première

    Pastille_AmoPort-Cuisine.png

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà, c'est un peu le seul truc aujourd'hui qui me motive pour continuer d'avancer....

    Je dois réserver hôtel et billets ce week-end, sauf si d'ici là monsieur change d'avis....

     

    ******

    Il y a un  an,

     

    (grosse flemme ce matin pas envie de chercher dans les archives)