Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon père vient d'apprendre

Qu'il a un cancer de la prostate.

Mon frère m'a appelée pour me le dire hier.

J'ai pas plus réagi que cela.

Sa compagne ayant été opérée il y a 6 mois d'un cancer de l'utérus, la seule réponse qui me venait, et pourtant je ne suis pas croyante:

"ils périssent par où ils ont pêché".

 

C'est déguelasse je sais de penser ça.

En même temps ce genre de nouvelles, et surtout mes réactions vont dans le sens de vos commentaires.

Vu que je ne réagis pas plus que cela c'est que je devrais m'en foutre.

 

J'avoue que ce qui me tracassait plus hier, c'était le fait que aucun de deux n'ait répondu à mon email.

 

Je crois que j'ai choqué mon frère par mon absence de réactions émotionnelles.

 

98471899.jpg

Commentaires

  • Fustiger les gens sur l'absence de réactions émotionnelles VISIBLES m'énerve au plus haut point: celui qui souffre le plus n'est pas nécessairement celui qui le montre le plus.

  • "ils périssent par où ils ont pêché": dégueulasse non, juste cynique et méchant.
    Et on a le droit d'être méchant (verbalement et de loin) si on a souffert.

  • ouaip, jid a raison . et puis te laisse pas culpabiliser par la maladie . c'est triste pour eux mais tu n'y es pour rien

  • en même temps vu que tu as fait un pas vers eux et vu leur attitude.....
    mais dis-toi qur tu as fait un pas vers eux, tu peux en faire un autre, en souhaitant à ton père tes voeux de guérison.
    Ne le fais pas pour lui en attendant quelque chose de sa part, mais au contraire pour TOI!

  • On ne mérite pas d'être malade, mais je pense que c'est ta colère qui parle. Même si tu as l'impression d'avoir fait plus d'efforts qu'eux deux, ton père va avoir besoin de toi ces prochains mois, et ta présence (même à distance) lui fera sûrement du bien (c'est la fille qui n'a pas réglé son complexe d'Electre qui parle).

    Quant à la réaction de ton frère, chacun sa façon de gérer (et digérer) les nouvelles, surtout quand on l'apprend par téléphone.

  • Je te lis depuis pas mal de temps et je n'ai toujours pas bien compris quel était vraiment le souci avec ton père. Chaque fois que tu l'évoques, c'est assez vague. J'imagine que vos rapports ne sont pas simples mais j'avoue que j'ai du mal à comprendre, surtout que tes frères n'ont pas l'air d'avoir de problème avec lui. Tu devrais vraiment en parler à un psy pour y voir plus clair. ça t'aiderait et ça t'apaiserait.

  • @jid: évidemment je l'ai pensé sans le dire :-)

    @caro: bon on culpabilise toujours quand même (j'ai pas une éducation judéo chrétienne pour rien)

    @masofi: je vais très certainement faire un pas. Je sais que je suis incapable de rien faire

    @Charlotte:tu as raison. Cela mûrit aussi chez mpo, et je pense que je vais faire un petit mail dans pas longtemps

    @doumi: J'en parle peu c'est vrai

Les commentaires sont fermés.