Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il fallait bien que cela pête!

Mon beau père a toujours parlé à son fils comme si il était un moins que rien.

Par forcément qu'il le pense d'ailleurs, mais histoire de lui montrer qu'il est le père et qu'on doit l'écouter.

Depuis que je connais chéri, j'essaie de lui apporter une confiance pour qu'il sorte des griffes de son géniteur.

C'est quelqu'un de brillant professionnellement, intelligent, qui aujourd'hui assume entièrement une famille avec trois enfants. Bref il ne démérite pas.

 

Depuis quelques temps, il ose lui répondre plus directement, le remettre en place sur des sujets fondamentaux (comme ne pas se mêler de l'éducation de nos enfants) (tâche que j'effectuais avant)

Cet été déjà alors que nous étions chez eux, il a osé le remettre à sa place.

 

Et puis ce week-end....

Une histoire de chambre que son père veut que nous occupions.

Nous qui ne voulons pas.

Lui qui est très énervé de notre refus et qui cherche des poux à son fils.

Son fils qui lui réponds.

Lui qui rétorque que c'est un "petit con sous influence" (moi donc), qu'il faut que nous arrêtions de faire du chantage aux petits enfants (ce que nous n'avons évidemment jamais fait) (même si nous l'avons souvent fortement pensé).

Chéri qui se lève de table en l'insultant.

Moi qui sors aussi, en lui disant que nous n'avions jamais dit ce genre de choses et que je préférais aussi quitter la table et aller coucher les enfants.

Cheri qui monte quelques minutes après en me disant que nous nous cassions.

Moi qui le calme et lui dit de réfléchir.

Cheri qui part en forêt pour se calmer (en pleine nuit!)

 

La nuit fût difficile. Je ressassais les accusations. J'hallucinais sur le non soutien de ma belle soeur présente.

Et puis le lendemain, j'ai décidé de zapper complètement mon beau père et d'aller discuter avec belle maman.

Lui dire que je ne comprenais pas pourquoi il pensait que j'influencais son fils, pourquoi il nous accusait de chantage aux petits enfants.

Belle maman en pleurs me disant que son mari est un con, qu'il faut qu'il arrête car elle va se casser ou sinon.

Moi qui la calme en lui disant, que nous ne partirons pas, que nous serons toujours là pour elle (mais qu'il faut juste pas trop nous faire chier)

 

Et une belle soeur toujours muette qui fait comme si de rien n'était....

 

Bref, encore un week-end familial sympa....

 

141954305.jpg

 

 

 

 

 

*****

Il y a un an, je me disais que je devais travailler

Il y a deux ans, rien

Il y a trois ans, j'étais triste pour ma grande

Il y a quatre ans, je refusais un job à Copenhague

Il y a cinq ans, je cherchais une nounou

Il y a six ans, ma meilleure amie allait se marier

 

 

 

 

Commentaires

  • J'ai vécu ça il y a longtemps, au début de mon histoire avec celui qui est devenu le papa de mes enfants...
    ... sauf que Beau-Papa est mort et que mon Chéri n'a donc jamais pu régler ses comptes avec son père, et que cela lui pourrit la vie depuis (et est une des causes des troubles anxieux généralisés dont il souffre depuis 9 ans).
    J'espère que ton Chéri à toi va continuer à lui dire merde, à son con de père.
    Quant à la belle-soeur, laisse tomber, les miennes sont du même tonneau. Mais un jour elle se retrouvera peut-être de l'autre côté, elle aussi. Et personne pour la soutenir.

  • excellent !!!! c'est là qu'on se dit qu'on a du bol d'être issus de familles de fauchés ; chez nous pas de repas familial, pas de residence secondaire !
    j'adore la reaction de la belle mère, la pauvre .....

  • @caro: pas besoin d'avoir de la thune pour avoir des ambiances familiales de merde... Me souviens de certains repas en famille chez mes grand-parents/grands-oncles/grandes-tantes qui n'étaient pas tristes...

  • J'adore ta belle-soeur!
    Pour en revenir à ton we familial, il faut crever l’abcès, c'est plus sain je trouve. Ça doit vraiment pourrir la vie de ton mari... Et tu sais maintenant que ta belle-mère te comprends en partie. La suite au prochain week-end?

  • Bravo pour votre attitude. Votre belle soeur est une pain bêche et votre belle merde une couarde. J'espère que votre chéri ne vous décevra pas une fois encore et saura réagir comme il l'a si bien fait ce week-end. Vous êtes une femme admirable Mamy Active.

    Ps : excusez mon pauvre français mais ce n'es pas ma langue matérielle

Les commentaires sont fermés.