Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A la faveur de l'automne

L'automne est arrivé si vite et mon été semble déjà loin.

On a vite repris le rythme de l'école, des enfants absents quelques heures qui me permettent de vivre une autre vie que celle de maman, de ces devoirs et les angoisses qui vont avec, de ces lumières que l'on commence à allumer de plus en plus tôt.

L'automne est là et j'avoue ne pas détester fermer les rideaux le soir et de temps en temps rallumer le chauffage.

Envie de m'enfermer.

Envie d'oublier les soucis qui m'entourent.

Mon amie malade qui est depuis hier ré-hospitalisée et qui me fait passer des nuits blanches d'angoisse.

Ma fleur et la prise de sang que nous avons du faire pour (j'espère) nous rassurer.

La réaction disproportionnée d'une copine à propos de son anniversaire et cette méchanceté qu'elle a su distiller autour de moi pour justifier la connerie de son mari.

Mon beau-père qui ne nous lâche pas, ma belle-mère qui essaie de pacifier mais n'y parvient pas, chéri qui souffre de cette situation.

Mon père que je n'ai toujours pas appelé et toujours pas vu.

Mes frères qui n'ont même pas souhaité l'anniversaire de mon ange.

 

Je crois qu'à la faveur de l'automne, je vais faire ce qui me fait du bien. Je vais profiter de mon amie que j'ai peur de perdre à tout moment. Je vais boire du thé, faire des sablés et me réfugier chez moi.

107090060.jpg

 

 

 

 

 

Commentaires

  • c'est un cauchemar

  • Moi aussi, j'ai des envies d'hiberner, de me protéger de tout ce stress ambiant.

  • @opio: Oui c'est dur. Bilan aujourd'hui. Je te tiens au courant si tu veux

    @Fabienne: Je crois que la période est dure pour tout le monde. La situation économique n'aide pas non plus. Bon courage

Les commentaires sont fermés.