Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tuer le père (et la mère)

En ce moment je dors mal ou peu (merci les insomnies) et quand je dors je fais des rêves bien pourris:

 

Je suis mariée avec chéri, j'ai mes enfants et pourtant je vis chez mes parents comme quand j'avais 15 ans. Je m'engueule avec ma mère, dis ces quatre vérités à mon père et puis soudain, je me dis que je peux partir en fait car justement je n'ai plus quinze ans, et que j'ai aussi un appartement avec mon mari et mes enfants.

(le tout dans une violence verbale et un stress vachement agréable quand on dort...)

 

Ce rêve là je le fais en permanence depuis quelques mois.

Non mais sérieux, je vais arriver un jour à arrêter de culpabiliser sur mes relations pourries avec mes parents?

 

122283123.jpg

 

 

 

 

 

 

****

Il y a un an, j'expliquais pourquoi je le quittais pas (aujourd'hui je suis beaucoup moins dure et radicale. C'est dur mais je suis persuadée que cela vaut le coup)

Il y a deux ans, ma fille comprenait que l'école c'était pas si drôle en fait

Il y a trois ans, rien

Il y a quatre ans, chéri m'avait apportée de fleurs

Il y a cinq ans, je cherchais à changer de boulot

Il y a six ans, ma puce rentrait à la crèche (y'a si longtemps que ça????)

Il y a sept ans, j'étais à 12 jours d'écrire ma première note :-)

 

 

 

 

 

Commentaires

  • je te le souhaite !!!!

    (putain SEPT ANS ?????)

  • Oui 7 ans putain!!!!

    (mais toi c'est pareil non? Voir plus)

  • Regulierement mes nuits sont peuplees de cris, de hurlements, je me vois rouler par terre de rage. Bien entendu, je me reveille epuisee. Tout cela a cause de mes relations avec mes parents.
    Comme il m'est impossible de parler avec eux, j'ai investi dans un livre sur la signifiaction des reves.....il y a de ca 20 ans!!!
    La route est longue avant d'avoir des reves paisibles, bien que heureusement cela m'arrive. Bon courage a toi!

Les commentaires sont fermés.