Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je ne suis pas si forte que je le pense

La semaine dernière j'ai rasé le crâne de mon amie malade.

Cela faisait quelques jours qu'elle perdait ses cheveux et qu'elle faisait le chemin nécessaire pour les couper.

Moi, bêtement, je ne m'y étais pas préparée.

Lorsqu'elle m'a demandée de venir lui faire, j'ai bien sûr accepté, pensant que ce serait un acte facile pour moi.

J'ai dit oui, me suis préparée un déjeuner, puis j'y suis allée.

Nous avons beaucoup parlé avant de le faire. Elle était prête et sa nouvelle tête ne l'a pas plus choquée que cela. Moi non plus d'ailleurs. Elle reste toujours aussi belle, et surtout elle reste elle.

Mais moi en le faisant, j'étais émue. De partager cela avec elle, qu'elle m'en veuille d'avoir dit oui, qu'elle regrette.

J'en ai rêvé toute la nuit suivante. J'étais mal pendant quelques jours. Je n'étais pas aussi forte que je voulais bien le dire....

 

On se voit presque tous les jours. Elle est là avec moi, plutôt en forme et je me suis habituée à son absence de cheveux.

Elle me rappelle juste de temps en temps que peut être je ne reverrais pas sa belle chevelure.

Et ça cela fait encore mal.

 

sb10069497c-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

*******

Il y a un an, ma vie de couple

Il y a deux ans, je vous parlais de mon monde parfait....

Il y a trois ans, mon quotidien

Il y a quatre ans, j'essayais de reprendre du poil de la bête

Il y a cinq ans, je rêvais de tout recommencer

Il y a six ans, je vous parlais de mes rêves érotiques

Il y a sept ans, j'évoquais la société de la peur

 

 

 

 

 

Commentaires

  • je te trouve au contraire extremement forte. vraiment.

  • Juste pour dire que c'est quand même une épreuve bien difficile que celle là.

  • Oui je m'en rends compte que c'est pas facile ( en fait). Je pensais que je ne serais pas touchée ( je pensais être sans sentiments) et en fait non, j'étais pétrifiée mais heureuse d'être la pour elle.

Les commentaires sont fermés.