Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • De la disparition de mon blog

    Une gentille lectrice m'écrivait hier que mes notes lui manquaient.

    C'est gentil, cela m'a touchée.

    J'écris vraiment vraiment moins.

    Au début mon prétexte était le manque de temps, puis le manque de choses à raconter, puis ma morosité (mais justement c'est quand on est triste que l'on écrit le plus non?)

    Je crois surtout que mes envies de partager sont allées ailleurs... Twitter, Instagram et un peu Facebook.

    Je poste beaucoup de photos sur mon Instagram perso. Des trucs de cuisine, ma vie parisienne, un peu de tout et de rien.

    Ici je veux être anonyme, alors c'est difficile de partager des photos....

     

    Et puis que dire?

    La fin de l'année est très proche. Et je me dis que j'ai encore cette chance de ne plus travailler et de partir deux mois loin de Paris avec mes enfants.

    J'appréhende un peu aussi. Ces moments de solitude, que paradoxalement j'aime aussi, ourse que je suis, la semaine avant le gros rush de chaque we où mon mari et des amis débarqueront.

    Je viens de finir un livre sur le deuil. Une femme qui a perdu brutalement son mari et explique cette année d'après où elle ne pense qu'à "ce qu'ils avaient fait il y a un an". Moi aussi j'y pense sans arrêt (contrairement à ce que je pensais dans ma note précédente)

    Et le 28 janvier 2014, quand cette année sera écoulée, à quoi je vais me raccrocher?

     

    Mais ça va. De petites contrariétés concernant l'organisation de notre séjour au bord de la mer, des enfants qui ont bien travaillé cette année, un mari présent mais fatigué et irritable.

     

    Et vous?

     

    145943706.jpg

     

     

     

     

     

    Pour ceux qui veulent mon Instagram perso, envoyez moi un email, si je vous connais pas, je vous le donnerai ;-)

    mummyactive@gmail.com

  • J'oublie vite je trouve

    Je crois que j'ai tourné une petite page.

    Je ne pense plus à elle en permanence.

    Je ne me dis plus que je vais me réveiller de ce cauchemard et qu'elle est toujours vivante.

    Je n'ai plus le réflexe de l'appeler en permanence dés que j'ai envie de lui raconter quelquechose.

    Je ne la vois plus partout.

     

    5 mois qu'elle nous a quittés la semaine dernière et déjà j'ai tourné la page....

     

    Oh elle me manque.

    Les soirées entre amis sont difficiles sans elle. Du coup, je picole plus que d'habitude (je n'ai pas l'alcool triste mais joyeux) (comme ça j'oublie un peu).

    Mais la vie a repris le dessus. J'avance. Je stresse pour l'organisation des activités de l'année prrochaine. Je râle après les mauvaises notes et les devoirs. Je râle après ce gouvernement qui augmente les impôts encore une fois et qui ne fera que freiner la consommation de ceux qui pouvaient encore le faire.

     

    5 mois que je n'entends plus sa voix, et j'ai presque l'impression de l'avoir oubliée....

    Finalement on se remet de tout, trop vite j'ai l'impression.

    92708700.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    *****

    Il y a un an, rien

    Il y a deux ans, rien

    Il y a trois ans, rien

    Il y a quatre ans, tout était en place

    Il y a cinq ans, je parlais de l'angoisse de perdre mes enfants

    Il y a six ans, je vous parlais du plagiat de la Bicyclette bleue

    Il y a sept ans, rien