Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elle me dirait quoi?

 

Cette nuit j'ai rêvé d'elle. Depuis 8 mois c'est tellement rare. Je crois même que c'était la première fois. Nous étions à un diner. Je savais parfaitement qu'elle était morte et je me disais que j'avais remonté le temps et que c'était une chose extraordinaire.

J'ai fini par lui dire. Que je venais du futur (je sais je regarde trop de films) et que cela ne s'était pas passé comme nous le pensions. Qu'elle n'avait pas vaincu la maladie, que peut être elle n'avait pas pris les bonnes décisions qu'il fallait peut être changer de traitement.... Et je me suis réveillée.

Au quotidien, je pense moins à elle. Parfois aussi je suis énervée quand on l'évoque car je ne veux pas y penser. Je ne veux pas être dans la réalité et me dire qu'elle n'est plus là. Je veux juste faire semblant.... (oh yeah I'm a great prentender)

Son chéri, à qui sur son lit de mort elle lui avait dit de refaire sa vie, a suivi ses instructions.

Cet été, j'ai appris qu'il avait quelqu'un. Pas par lui malheureusement. Par des comérages que je ne veux pas écouter.

Il ne m'en parle pas. Mais ses enfants la connaissent (oui déjà...) et il doit vivre dans une autre dimension pour ne pas se rendre compte que tout se sait.

J'oscille entre le dégoût (non mais déjà????) et la tristesse (il survit comme il peut et c'est un homme, cela passe par le cul)

 

Et moi qu'aurais-je fait?

Et elle qu'aurait elle pensé?

 

108348221.jpg

 

 

 

 

 

 

 

*****

Il y a un an, aucune raison de travailler

Il y a deux ans, il fallait que je travaille

Il y a trois ans, green mummy

Il y a quatre ans, j'attendais d'accoucher...

Il y a cinq ans, rien

Il y a six ans, rien

Il y a sept ans, ma belle mère tentait un putsch

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Est ce que tu as peur qu'il (et ses enfants) l'oublie ?
    Après cette période plus que difficile il doit avoir besoin de tendresse, de parler et prendre un nouveau départ loin de la maladie, Mais je reconnais que ça peut paraître trop tôt et choquer l'entourage. Pourquoi ne la rencontre tu pas ? Tu verras peut être que la nature de leur relation est "saine". (Je suis naïve de penser qu'un homme veuf ne se jette pas sur des plans cul)

  • Je comprends tellement tes questionnements face à l'Absence. Et je trouve ça touchant de te lire sur ce chemin-là. Je pense à toi.

  • En fait je crois que je me suis mal expliquée.
    Je parle de plan cul car j'ai du mal à croire qu'il puisse retomber aussi vite amoureux. Je pense qu'il est dans la survie et cette personne l'aide sûrement mieux que nous à gérer sa solitude.

    Par contre, j'ai du mal avec tous ces non dits. Cela commence à se savoir et il ne m'en parle pas ouvertement. Il a imposé cette nana sans aucune présentation ( et préparation) à des amis lors d'un dîner, il a mis une photo de ses enfants et de sa fille à elle dans sa chambre (où les affaires de sa femme n'ont toujours pas été enlevées).
    Je trouve qu'il s'y prends mal... Je ne juge pas sa vie (je ne me permettrais pas) mais j'ai mal en voyant qu'il ne préserve personne (enfants y compris) en agissant sans réfléchir

  • Mais peut être que ses enfants sont mieux "preservés" en voyant leur papa dans la vie et pas dans le passé ? enfin je comprends que ça te choque... mais je comprends aussi qu'il flippe de la réaction de ses proches et qu'il choisisse de mettre les gens devant le fait accompli, sans prendre 10.000 pincettes...

  • En effet c'est plus que maladroit. C'est difficile pour le conjoint survivant de se réajuster et je pense qu'il est assez perdu et essaie de faire face pour ses enfants, d'où ses maladresses. Parle lui en. Quelqu'un doit lui dire que ses actes sont mal perçus (ses enfants pourraient le ressentir)

  • @opio: pas sûre justement que les enfants soient préservés. Apparemment ils vivent cela très mal. Mais c'est uniquement ce que l'on me dit, puisque officiellement suis toujours pas au courant...

    @charlotte: je le vois jeudi. Je compte bien lui en parler. Je déteste les non dits, et je veux pas qu'il pense que je puisse lui en vouloir d'avoir refait sa vie

Les commentaires sont fermés.