Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Demain ça ira mieux

Je suis toujours étonnée de ma capacité à ne pas relativiser certaines contrariétés du quotidien.

Parfois même je me dis que mon émotion non retenue n'est pas normale.

Avoir envie de pleurer parce que le vaporisateur du nouveau produit ménager acheté (et payé une fortune) ne fonctionne pas.

Avoir une boule au ventre parce que la serpillère achetée aussi ne va pas.

Et puis j'aime pas être dépendante du temps pour me sentir bien....

 

Un peu ronchon ce matin. Il faut pas beau en ce lundi matin.

Et même si le week-end fût ensoleillé et paisible, et même si on a ramassé des pommes et des mûres, fait des tartes et des confitures, et même si j'étais contente d'être là bas avec mes enfants et chéri....

Ben je suis ronchon ce matin.

 

Des petits contrariétés d'organisation.

L'anniversaire de ma mère cette semaine. La nécessité d'aller la voir alors que je n'en ai aucune envie.

Ce voyage en amoureux sur un autre continent qui approche et qui me stresse autant qu'il m'enchante.

 

Demain ça ira mieux.

154137349.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

****

Il y a un an, rien

Il y a deux ans, rien

Il y a trois ans, ma puce était stressée à l'école

Il y a quatre ans, rien

Il y a cinq ans, j'avais passé un bon we

Il y a six ans, rien

Il y a sept ans, je pensais ne pas être faite pour être mère au foyer

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Tu me fais tellement penser à moi dans mon ancienne vie, avant que je me débarrasse de tout ce qui m'empêchait d'être moi, tout simplement. Je te souhaite sincèrement d'y arriver un jour toi aussi.

  • Je suis étonnée par ton commentaire. Je dégage vraiment cette impression de ne pas être moi?
    J'ai l'impression au contraire d'être réaliste. Je me pose des questions et j'essaie de composer car dans la vie il faut composer pour survivre et ne pas faire trop de peine autour de soi

    Enfin je crois...

  • J'ai surtout l'impression que tu essaies de te convaincre que ta vie te ressemble, et ce que tu écris ressemble terriblement à ce que j'aurais pu écrire sur un blog pendant des années. Mais je me trompe peut-être, je l'espère sincèrement pour toi... même si je ne le pense pas, tant je trouve que je te ressemble, ou pourtant tant je t'ai ressemblée avant que je ne change de vie... Bon courage à toi, Mummy!

Les commentaires sont fermés.