Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Être trop aimée me fait peur

La situation de ce week-end me fait réfléchir évidemment.... Sur mes choix de vie...
Je ne remet rien en question, j'ai toujours su qu'il était comme cela, je ne me découvre pas, je me demande juste ce qui m'a amenée vers lui.

Le seul mec qui était doux et attentionné, je l'ai quitté. Les autres avant chéri étaient comme lui. Des histoires compliquées où se mêlaient amour fou et tension de malade.

Si je fais de la psychologie à deux balles, je dirais que de toute façon j'ai jamais aimé que l'on s'occupe trop de moi.
Petite on ne prenait pas soin de moi. 2ème d'une fratrie de quatre. Seule fille parmi 3 garçons que ma mère adoraient. Je n'ai pas eu l'impression de manquer d'amour vu que je ne savais pas ce que c'était. Je l'ai compris plus tard c'est tout.

Avec mes enfants je suis débordante d'amour je crois.
Avec chéri, je suis pas démonstrative mais je m'occupe de lui.

Du coup j'imagine que c'est pas anodin de quitter les hommes qui prennent soin de moi et de rester avec ceux qui eux ont besoin que je prenne soin d'eux. Ça je sais faire.

Être trop aimée me fait peur, j'ai toujours l'impression de ne pas le mériter.

Comme quand on me dit que je ne mérite pas ça. C'est faux, qui fait son lit, dors. Je l'ai choisi. Comme je choisis aujourd'hui de ne pas partir.


Commentaires

  • Cela me fait de la peine de lire ces lignes. On n'a qu'une vie, c'est dommage de ne pas la vivre en accord avec soi-même. Se respecter est la base d'une vie harmonieuse, tu as besoin comme tout le monde qu'on s'occupe de toi. J'espère que tu trouveras un jour la clé de tout cela...

  • Je crois que je me respecte puisque je me,défends et me rends compte que ce n'est pas bien.
    J'essaie juste de maintenir une unité familiale pour mes enfants. Je ne veux pas qu'ils me voient une semaine sur deux....

  • Mais sais tu ce que tes enfants perçoivent de tout cela?
    Je suis d'accord avec toi, d'une certaine façon, on a ce qu'on mérite (ou plutôt ce qu'on croit mériter), mais toute cette énergie que tu mets à te défendre, c'est dommage que tu ne la mettes pas à vivre sans colère.
    Je ne donne pas de leçon, je suis très souvent en colère contre des moulins à vent... Mais je me soigne, du moins j'essaie.

  • Et bizarrement je n'ai pas l'impression d'être tout le temps en colère. Juste fatiguée en ce moment

  • oh j'ai loupé des posts moi, tu ne les mets plus sur twitter ?
    pfff... c'est une phase down, faut serrer les dents... et attendre la prochaine phase up, dont tu parles moins ici, c'est toujours plus difficile de décrire les moments chouettes.
    courage sister de boule.

  • La réponse pour auréle était pour toi!

  • Oui ! Suis d'accord avec Opio si j'avais un blog je ne raconterai que les phases "down" et tout le monde me dirait de me barrer en courant !! haut les cœurs et on ne brise pas une famille comme ça surtout que 9 chances sur 10 de retomber sur le même genre voire pire ..(vu que beaucoup d'hommes ont quand même pleins de défauts !)
    Courage mummy :)

  • Oui tu as rAison, les vacances et ma retraite à la campagne va me faire du bien.

    Il a tenté de s'excuser ce matin, je lui ai dit que à colère partirait comme toujours mais que la tristesse et la peine resteront sûrement....

Les commentaires sont fermés.