Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et si...

    Et si j'avais accepté d'aller dans sa chambre d'hôtel au lieu de rentrer gentiment chez moi?

    Je ne sais pas ce qui se serait passé (enfin si je sais mais je ne sais pas comment j'aurais gérer l'après).

     

    En tout cas j'en ai rêvé toute la nuit.

    Ce matin, j'avais presque honte de regarder chéri.

     

    Retrouver de vieux collègues de travail avec qui on a fait des pures soirées.

    Rigoler toujours autant.

    Et puis le voir lui encore une fois. Sans sa femme, sans mon mari. Comme à cette époque où nous partions en business travel et que j'allais fumer des joints dans sa chambre.

    Toujours cette tension.

    Toujours ce truc qui nous unit.

     

    Hier soir il me dévorait des yeux. Je faisais celle qui voyait pas (de toute façon j'ai jamais été aussi maigre depuis longtemps et pourtant je me suis jamais sentie aussi grosse), qui ne croyait pas.

    Hier soir, il m'a prise dans ses bras pour me dire au revoir, a respiré mes cheveux et est parti très vite me laissant moi et les autres attendant un taxi.

    Hier soir, sur cette terrasse surchauffée il m'a demandée sur le ton de la rigolade si je voulais pas venir avec lui dans sa chambre d'hôtel.

    Et si j'avais dit oui...