Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2 ans.... Je ne t'oublie pas

Pas un jour où je ne pense pas à toi.

Mais j'ai plus mal.

Je rigole toute seule de situation que j'aurai pris plaisir à te raconter.

Je suis triste quand je suis heureuse et que tu me manques à ne pas être là à ce moment là.

J'admire ton chéri qui se débrouille très bien avec tes petits garçons.

 

Il est avec quelqu'un. Comme tu le voulais. Comme une nécessité lui qui m'a dit un jour qu'il avait besoin de s'occuper de quelqu'un. Lui qui pourtant ne t'oublie pas non plus mais essaie d'avancer.

Il se débrouille bien. Les garçons ont l'air d'aller bien. Je ne les vois pas aussi souvent que je le voudrais mais déjà quand tu étais là je ne les voyais pas tant que ça.

Mais je crois qu'ils vont bien.

Leur maman n'est plus là mais ils se construisent avec ce déséquilibre.

Je te l'avais dit, on prend des forces sur ses malheurs.

 

Ce week-end j'étais à Venise avec chéri.

J'ai pensé à toi qui y avait été avec le tien. Je vois cette photo de vous deux Place San Marco. Tellement beaux. Tellement belle.

Je me suis imaginée te raconter ce séjour, et rigoler des colères d'enfant gâté de chéri.

 

2 ans déjà et pourtant cela me paraît si loin.

Je me demande ce que tu me dirais en voyant ce tatouage que je me suis fait. Avec mes 10kgs en moins et mes angoisses de 40 ans.

On aurait débriefé, tu m'aurais rassurée, tu m'aurais encouragée.

Je vais bien je crois. J'ai passé un cap. Tu n'es pas là pour le voir mais finalement 40 ans c'est le bel âge.

 

Tu me manques mais je n'ai plus mal. Même si comme une enfant capricieuse je me dis que vraiment ce n'est pas juste...

Je t'aime

 

Commentaires

  • Ton texte est très touchant, elle aurait été fière d'avoir une amie comme toi.

  • J'aimerai qu'un jour une amie parle de moi comme ca. Bises

  • Beaucoup d'émotion...

Les commentaires sont fermés.