Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et si on restait tout simplement ensemble?

Se poser plein de questions et tomber par hasard (ou pas) sur cette article dans ce nouveau magazine.

Pourquoi tant de couples jettent-ils l'éponge et se séparent en période de crise? Cela vaut pourtant la peine de se battre pour sauver une relation, et d'y travailler même si les choses ne vont plus depuis longtemps (Magazine Flow)

Divorcer parce que vous n'aimez pas un homme est presque aussi bête que de l'épouser parce que vous l'aimez ( Zsa Zsa Gabor)

Je sais que beaucoup se demande pourquoi je m'inflige cette vie que je décris ici.

(bon d'abord ici je ne parle ou presque que du négatif, ma vie n'est pas un enfer non plus)

C'est vrai que souvent je me demande pourquoi je suis encore là, si j'ai vraiment envie de cela, si la personne que j'ai épousé est encore la personne que j'aime, si je me sens capable de continuer ainsi.

C'est vrai que je supporte de moins en moins certaines choses, que je focalise sur cette brosse à dent qu'il ne range jamais ou sa façon d'énerver les enfants au moment de l'heure du coucher.

Mais tirer un trait sur cette vie familiale et sentimentale c'est pour moi totalement impossible.

D'abord parce que je sais que je vais le regretter. Il ne me manque jamais autant que quand il n'est pas là. Les moments où je reste à la campagne quand lui rentre à Paris me déchirent à chaque fois.

Ensuite je sais que séparés nos disputes ne s'arrêteront pas. Nous ne sommes pas souvent d'accord sur la façon d'agir avec les enfants alors si nous étions séparés ce serait pire. 

 

Alors je continue de penser qu'il faut serrer les dents et continuer à avancer. En essayant certes de ne pas faire trop de dégâts auprès des enfants (moi je rêvais que les miens divorcent, eux s'en inquiètent). Car nous ne sommes pas incompatibles. Nous nous sommes aimés, avons fait des enfants merveilleux et continuons à mettre en place des projets.

Il suffit juste que l'on communique plus. Que l'on apprenne à se (re)découvrir. Car il n'est plus celui que j'ai aimé il y a 15 ans, et je ne suis plus celle ci non plus.

J'ai vieilli, je m'affirme plus, je sais où je vais.

 

Il faut que j'apprenne à l'accepter tel qu'il est et me réjouir de ce que j'aime en lui.

 

Rester tout simplement ensemble pour ne pas regretter ensuite.

 

Commentaires

  • Et oui il n y a que les defauts qui restent; parole d une "ancienne" (enfin c est pas moi l ancienne juste j ai entendu cette parole sage d une mamie a sa petite fille)

  • C'est marrant, moi aussi, je rêvais que mes parents divorcent ! Je pense que c'était pour avoir ma mère à moi toute seule !

  • "Cela vaut pourtant la peine de se battre pour sauver une relation..." Oui cela vaut vraiment la peine à condition d'être 2 à vouloir sauver cette relation et faire quelques efforts. Quand il n'y en a qu'un qui fait des efforts, c'est beaucoup d'energie gaspillée pour rien. Si les enfants vous préfèrent ensemble même cahin-caha, ça peut être une excuse valable pour ne pas se séparer tant qu'ils ont besoin d'un foyer. Je ne suis pas convaincu du "parents épanouis= enfants heureux" qu'on prone à tous va aujourd'hui mais une fois qu'ils sont grands mieux vaut avoir ressouder le couple avant sinon c'est l'éclatement assuré...

  • Cet article m'a aussi interpellé. Se dire que ce ne sera pas plus facile sans qu'avec et que tous ces efforts sont inévitables. C'est donc ça ! On a signé pour en ch***. Je dois avouer que cela me laisse un peu dubitative

  • Il n'y a que toi/vous qui puisses/ssiez savoir ce qui est le mieux pour votre famille évidemment... Bon courage mummy!

  • Hello mummy, je crois qu'on vit tous la même chose après 15-20 ans de relation.. c'est normal.

  • Difficile de répondre à vos commentaires même si je suis touchée que vous en laissiez.
    Alors si cela vous va je ne me justifierai pas mais je garde en tête vos remarques et vos soutiens.
    Belle journée à toutes

  • J'ai failli l'acheter, il est bien ce nouveau magazine ?

    je te lis depuis toujours (bientôt 10 ans!), je sais que tu montres que le côté obscur sur ce blog, donc je sais et j'imagine que tout n'est pas aussi noir que ca n'y parait.

    Je pense qu'en 2015, on a tous compris que le couple et la famille ne sont pas un acquis, qu'on doit se battre un minimum, qu'on a tous des étapes et haies à franchir.
    Et je pense aussi qu'il faut pas écouter les autres mais son instinct.
    Moi même je me posais des questions sur mon couple à une époque et maintenant on est très heureux à trois (et j'espère un jour être heureuse à 4 ou plus).

  • Après y a des mecs (des minettes aussi je suppose), qui agissent comme de la drogue, on est accro. Et rien qu'à l'idée d'arrêter, on a l'impression de mourir... Mais est-ce que pour autant, il faut pas arrêter?
    Et rester et prendre un amant, un temps? Histoire de prendre l'air sans rien perdre?

Les commentaires sont fermés.