Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pire que le lapin dans Alice aux pays des Merveilles

Heureusement cet été fût magique. Je n'ai jamais été aussi bien dans mon corps. Nager deux kilomètres par jour ça aide. Le mental était bon, le corps était au top. Le soleil aussi, le farniente. Ces moments passés avec mes enfants, notre petit rythme à 4. Ces moments entrecoupés des week-ends remplis d'amis, d'enfants d'amis qui me permettaient d'avoir un semblant de vie sociale (même si en ours que je suis, la solitude ne me déplaisait pas)

Et ces quatre petits jours avec ma mère. Très apaisant. Très calme. Comme si sa maladie nous avait permis de tourner une page. D'assainir des relations pas toujours simples depuis que je suis enfant.

Et finir comme tous les ans au pays Basque. Avec mes surfeurs du matin qui me permettaient de me concentrer sur moi avec de grandes marches sur la plage ou des oranges pressées en terrasse. Juste avec moi. 

Cet été m'a revigorée. 

Heureusement parce que la rentrée est quand même hardos....

Evidemment l'entrée de ma grande en 6ème dans ce lycée bien exigeant n'y est pas pour rien. Après 3 semaines, j'arrive enfin à sortir un peu la tête de l'eau. Après avoir été submergées toutes les deux par sa tonne de boulot, nous avons pris notre rythme. Ca bosse dur mais ça paie. Les notes sont bonnes (contrairement à ce que l'on m'avait dit, que les notes s'écroulaient tellement ils mettaient la barre haute) et ma puce se plait dans cette nouvelle école. Elle s'est fait plein de copines (elle est d'ailleurs déjà invitée dimanche à un anniversaire) et elle est heureuse.

Elle grandit aussi. Et j'avoue que je prends plaisir à passer du temps avec elle. La voir prendre de l'assurance, rentrer seule, communiquer avec ses copines. La voir grandir, me rappelle moi au même âge.

Et je suis heureuse de voir que j'arrive à être une mère plus cool que je ne ne le pensais (et surtout plus cool que ma mère). Un mélange de fermeté et de complicité qui pour l'instant fonctionne bien (oui je me lance des fleurs) (à défaut que d'autres le fassent pour moi) (mon mari par exemple)

 

Et les autres? Ma fleur demande aussi beaucoup d'attention. Jalouse de voir sa soeur si proche de moi et jalouse du temps que je peux passer avec elle. Alors j'essaie d'être là. Autrement que lorsque je travaille avec elle (parce que elle aussi le CM1 s'annonce studieux vu sa maîtresse). Un goûter toutes les deux, quelques courses ensemble... Trouver du temps pour qu'elle ne se sente pas à part.

Mon dernier prend toujours autant de place. Seul homme dans cette fratrie, toujours aussi choyé et toujours aussi exigent...

 

Bref la rentrée m'a tueR. Pas eu le temps de me remettre à un sport quelconque. Je marche du coup le plus possible, histoire de maintenir mon corps en forme.

 

Et le chéri dans tout ça?

Ben il le vit mal. Que je sois exténuée, pas disponible. Pas communicative non plus. Sans envie quand il rentre.

Les vacances sont loin. Notre we en amoureux en septembre aussi.

Le quotidien a repris son cours et aujourd'hui je n'ai aucune énergie pour faire mieux. 

(mais ça craint...)

 

Et vous?

555747745.jpg

 

Commentaires

  • C'est agréable de te relire :-) j'admire tes 2 km de piscine quotidiens... Bon courage avec toute ta petite famille

  • C'était un vrai bonheur de nager. 1h avec moi même et les oiseaux qui chantaient... ça me manque! Bonne rentrée à toi aussi

  • Elle est au collège Henri IV ? L'année passée mon fils est entré en seconde dans un lycée parisien prestigieux. Je n'en ai pas dormi de l'été. Il a assuré toute l'année et est très heureux aujourd'hui en 1ère s, parfois il faut se faire confiance, faire confiance à ses enfants et ne pas écouter ceux qui découragent ! Bonne anne de 6eme à votre collégienne !

  • Attention, suite à un souci perso j'ai du mettre un code au blog. Demande uniquement par e-mail mummyactive@gmail.com

Les commentaires sont fermés.