Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ainsi va la vie....

 

T'imagines pas le nombre de mots qu'il y a pour dire que t'es plus là. Conjugaison à l'imparfait au passé. Souvenirs souvenirs, une photo dans un tiroir, un mal au cœur qui ne veut pas mourir dans ma mémoire....

( reprendre ce texte de Louis Chedid qui me parle tellement)

 

 

 

Tu me manques tous les jours même si je n'en parle jamais.

D'abord parce que je ne sais pas dire cela. Les émotions me font peur, je préfère me taire et ne pas montrer ma souffrance.

Et puis putain cela va faire bientôt 3 ans. C'est long... Je n'oublie pas ton visage, mais ta voix n'est plus là depuis tellement longtemps. 

J'écoute pathétiquement les pauvres messages téléphoniques que tu m'avais laissée. Les seuls que j'ai gardé de toi....

Ton souvenir s'estompe peu à peu chez mes enfants...

Et chez les tiens?

Je les ai vu hier. Plein de vie, faisant beaucoup ( trop) de bêtises. Comme des enfants de cet âge.

Je n'ose plus leur parler de toi.

Ils ont une nouvelle présence féminine à leur côté. Je ne sais pas si tu l'aurais aimée.

Quelque part non puisqu'elle est avec ton amoureux. Et sûrement que oui car elle s'occupe de lui et de tes petits.

Elle te ressemble tellement par certains côtés. Futile par le shopping, plus sérieuse pour le reste.

Mes sentiments pour elle sont contradictoires. Je l'aime car elle s'occupe d'eux comme une vraie maman.

Je la déteste car elle me rappelle car tu n'es plus là...

 

Hier, cette réunion d'amis annuelle pour fêter Noël. Vous étiez deux grandes absentes... Mais avec toi je ne peux pas même pas debriefer au téléphone.

 

Lundi groggy.... Tellement de chose à te dire. Tellement de conseil à te demander.

Putain tu fais chier d'être partie si vite. 

 

Commentaires

  • Courage Aurélie, je ne sais quoi te dire pour soulager ta peine, rien n'y fera , à part le temps.
    Prends soin de toi.

  • Merci! Des petits coups de mou de temps en temps mais ça va. Le temps ne fait rien en fait, elle est partie trop tôt pour que l'on ne souffre pas. Mais on vit quand même, avec la douleur et le manque mais quand meme

  • Je te souhaite du courage,
    J'aurais pu écrire aussi tes mots... mais pour moi cette perte est plus récente .
    Je vois en te lisant que la souffrance demeure et que le vide laissé par son absence ne se comble jamais.
    Je te comprends

  • J'espère ne pas trop t'angoisser. La première année est la plus difficile. Après cela s'apaise. Nous arrivons à la date de sa disparition, j'imagine que c'est pour cela que cela remonte plus fort

  • Attention, suite à un souci perso j'ai du mettre un code au blog. Demande uniquement par e-mail mummyactive@gmail.com

Les commentaires sont fermés.