Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En parlant avec ma grande

Révision de sa leçon d'éducation civile sur le droit des enfants.

Du coup je m'emballe et la féministe en moins lui parle des droits de la femme, des pays où nous sommes enfermés dans le rôle de la mère sans droit, et de la chance ici en France d'avoir le choix.

L'importance de bien étudier pour avoir le choix.

Lui dire aussi que mon rôle de maman à la maison, d'une certaine manière je l'ai choisi. Que j'ai travaillé avant, que j'ai parfois regretté d'être ailleurs alors que eux étaient petits et que je ne pouvais m'occuper d'eux. Mais que j'ai aimé aussi être indépendante et capable de faire les deux.

Lui dire aussi que rien n'est figé, que l'on peut avoir plusieurs vies, mais que le plus important c'est de se donner les moyens d'avoir le choix.

 

Ce matin en discutant avec elle, je devais sûrement vouloir rattraper cette image de la maman au foyer. Celle qui prend les coups sans broncher devant eux pour ne pas pourrir une ambiance pas forcément facile déjà.

Je voulais lui montrer que c'est mon choix et que je ne subis pas.

Parce que quoi que l'on me dise, je choisis de vivre comme cela. Je choisis d'être considérée moins intéressante parce que je m'occupe de mes enfants, je choisis de supporter certaines attitudes de mon mari pour préserver une unité familiale, je choisis. 

Et gros éclat de rire hier quand mon dernier qui voulait que je l'aide à s'habiller à qui je dis que je devais finir quelquechose et qu'il devait se débrouiller, et qui me répond " tu fais du marketing?" 

( les enfants sont fiers de mon ancien boulot et se raccrochent à ça) ( maman au foyer c'est malheureusement moins important pour eux)

 

Commentaires

  • Mère au foyer c'est un choix, et c'est tout a fait respectable! Encaisser les coups sans broncher c'est également un choix mais est il vraiment judicieux ? L'unité familiale doit elle primer, et vous rendre malheureuse,? Pensez vous que les enfants ne s'en rendent pas compte. Etre mère au foyer ne doit pas mettre en cause votre indépendance, votre façon de concevoir votre rôle de femme et de maman! Bon courage car je me doute que ce n'est pas facile! mais les compromis à la longue c'est usant!.........amitiés virtuelles d'une lectrice fidèle qui se décide à commenter.

  • Bien sûr que les enfants s'en rendent compte. Mais je leur explique que l'on peut se disputer et s'aimer quand même. Que nous sommes différents et que parfois nous ne sommes pas d'accord. Ensuite je pense qu'aujourd'hui ( mais cela peut changer) ils seraient plus malheureux d'une séparation. Et puis je n'en ai pas envie. Parfois cela fonctionne aussi. ( et merci pour ce commentaire, ravie de découvrir une lectrice)

  • Attention, suite à un souci perso j'ai du mettre un code au blog. Demande uniquement par e-mail mummyactive@gmail.com

  • Choisir sa famille au lieu de sa carrière est courageux dans la société actuelle et un choix respectable et honorable... tu es au final chef d'entreprise et tu gères la vie de ta famille, n'est ce pas plus valorisant que de lancer une campagne pour un produit sans intérêt et au final chercher à augmenter des ventes pour que les dividendes versés aux actionnaires soient plus importants et attractifs... ? Toi, tu te bats pour tes enfants, pour que le début de leur vie se passe dans les meilleures conditions et cela demande beaucoup d'abnégation et de sacrifices... si la Société n'est pas capable de le reconnaitre, c'est bien regrettable...

  • Souvent je me dis que mon métier était vraiment inutile. Et lorsque je fais du free-lance, j'ai toujours du mal à trouver de l'importance au sujet maintenant que je sais qu'il y a d'autre chose tellement plus importante.
    Tellement d'accord avec toi sur le courage meme si cela n'est pas perçu comme cela.
    Peut être reprendrais je plus tard ou je ferais autre chose de plus utile pour la société.

  • Maman au foyer également par choix.
    Ou disons plutôt que cela facilite beaucoup de choses quant à la gestion de la vie de famille, mais je ne regrette en rien de ne plus "travailler" à l'extérieur.
    Je comprends tant... mais moi je suis heureuse et fière de pouvoir m'occuper de mes enfants chaque jour, de les voir grandir, de les écouter, d'être là! Même si, avouons le, ce n'est pas simple chaque jour, ni physiquement, ni moralement... mais c'est un choix !
    Oui, faire des études pour avoir le choix de sa vie plus tard, c'est essentiel!

  • Oh que c'est dur parfois ( souvent) mais tu as raison, quelle fierté! Je ne regrette rien non plus, même si parfois les voyages et d'autres choses me manquent.

  • Ta note fait écho avec ce magnifique message de départ d'une ancienne cadre dirigeante de Twitter https://medium.com/@KatieS/it-s-about-time-d1f4761225b9#.hm7gk5kxe
    C'est un choix j'imagine pas facile à faire, un vrai travail à plein temps (d'autres l'ont dit, ton entreprise c'est ta famille), parfois peu gratifiant mais épanouissant. Et qui sait un jour tu reprendras une activité (payée ou non) si tu en ressens le besoin

  • J'aurais aimé aussi pouvoir rester à la maison et m'occuper de mes enfants. Mais a ce jour si j'avais fait ce choix je n'aurais pas pu demander à mon ex de partir car je n'étais pas heureuse avec lui. Travailler c'est aussi pouvoir etre independante et libre de ses choix sans devoir rester avec quelqu'un pour l'aspect financier . C'est effectivement aussi important pour les enfants de voir leur maman s'épanouir et heureuse autre qu'avec eux. Je suis pour etre a la maison jusqu'au 3 ans de l'enfant mais je pense qu'il est agréable et très bénéfique pour le moral de travailler mais à mi temps. Après je respecte votre choix mais ma tante a aussi arrêter de travailler quand ses enfants étaient petits et à ce jour les enfants étant partis c'est difficile pour elle .

  • Attention, suite à un souci perso j'ai du mettre un code au blog. Demande uniquement par e-mail mummyactive@gmail.com

  • Pour moi il n'y a évidemment aucune honte à être femme au foyer le seul souci c'est le bloquage financier que cela induit. Si un jour tu en as assez de "prendre des coups sans broncher" tu n'auras pas l'autonomie financière pour partir. Pour moi c'est le seul souci du statut de FAF...

  • Attention, suite à un souci perso j'ai du mettre un code au blog. Demande uniquement par e-mail mummyactive@gmail.com

Les commentaires sont fermés.