Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment cela bascule en une seconde

Les déjeuners du week-end sont toujours un peu tendus. 

La semaine il ne voit pas les enfants, il n'y a que les week-end où il est à table avec eux.

C'est le moment où il choisit de montrer que c'est le papa et où il décide de les éduquer ( ton coude, ferme la bouche, finis ton assiette). Ce que je fais toute la semaine évidemment. 

Seulement quand lui le fait, cela est toujours accentué par un petit mot dénigrant ( comme le faisais son père) ( lui le vilain petit canard). Je ne dis rien et puis au bout d'un moment cela m'insupporte et je m'en mêle. C'est le signe que le déjeuner est fini, que les enguelades vont prendre le dessus.

Honnêtement j'ai beaucoup de mal à me souvenir des déjeuners qui se sont passés normalement. 

'Aujourd'hui il avait plutôt bien commencé. Les filles racontaient en rigolant leurs histoires de classe, mon dernier faisait le clown et tout le monde rigolait.

Et puis tout à coup il se met à parler à ma cadette des deux petits boutons qu'elle a sur le nez. Au bout d'un moment je lui fais remarquer que l'on ne parle pas de ses cheveux ( il commence à vraiment les perdre) et que ce n'est pas très gentil pour elle d'en parler devant tout le monde. ( ok cela ne l'était pas de ma part non plus de lui dire cela).

C'était le signal. La fin de notre déjeuner tranquille.

 

 

Commentaires

  • Il y a des parents qui adorent leurs enfants mais n'ont pas le logiciel pour les aimer "normalement". Espérons que ton mari fera une petite introspection, prendra du recul et se remettra en question. Le parent parfait n'existe pas selon moi, par contre faire des efforts ça c'est une preuve d'amour. Sinon son père devait être quelqu'un de vachement joyeux avec ses enfants...
    Un jour il comprendra...

  • Comme une impression de "déjà-vu", ces repas qui se terminent mal ...
    C'est souvent plus de la maladresse qu'autre chose, non ?
    Allez Mummy, haut les cœurs ;-)

  • ca me parle tout çà.....
    chez moi il taquine les enfants et mon fils est susceptible et çà finit tjrs en dispute.... faudrait arriver à ne pas intervenir...

  • Quand on reproduit les schémas de notre enfance... as tu essayé de discuter avec lui et de lui rappeler à quel point les réflexions de son père était douloureuse et inutile pour l'enfant qu'il était ? parfois, il suffit juste de montrer la route... parfois...

Les commentaires sont fermés.