Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoires de femmes

Mes grands parents habitent à 1h30 de chez moi et j'essaie de les voir avec les enfants à chaques vacances scolaires. 

'Ma grand mère décline de plus en plus, et je me dis à chaque fois que c'est peut être la dernière fois.

Elle perd la tête et il devient de plus en plus difficile d'avoir une conversation avec elle. Et pourtant....

Au déjeuner entre deux banalités sur les enfants, elle me dit qu'elle a eu de la chance d'avoir un garçon et une fille. Puis elle ajoute " et les autres que j'ai fait passer ". 

Chez nous on ne parle pas de ces choses là, et ma grand mère n'évoque jamais le passé. On sait à peine comment mes grands parents se sont rencontrés tellement elle est pudique. Et cette phrase de dingue. Comme si elle oubliait à qui elle parlait. Comme si elle oubliait qu'elle devait se taire.

J'ai enchaîné direct pour ne pas perdre ce moment magique. En disant que c'était une autre époque et que aujourd'hui nous avions le choix et moins de risque. Et elle qui continue à me parler en me disant que les femmes risquaient d'aller en prison. Que ma génération avait beaucoup de chance....

 

Oui c'était une autre vie que celle de ces femmes de l'epoque de ma grand mère. 

( et j'aurais tellement aimé qu'elle me raconte plus)

Commentaires

  • J'aime quand en vieillissant les gens se mettent à se livrer sur de vieux secrets de famille, qui d'autre qu'eux peuvent raconter ce qu'ils ont vécu ?
    Je regrette que ma grand mère paternelle ne soit plus la, j'aurai eu tellement de sujets à aborder avec elle

  • La mienne m'a évoqué, juste avant sa mort, la naissance d'un premier enfant mort à 14 mois , perte dont elle ne s'était jamais remise,qu'elle avait eu avec un allemand dont elle était folle amoureuse, elle a fait de la prison pour cette liaison et personne n'en a jamais rien su pendant 70 ans..!

Les commentaires sont fermés.