Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon beau-père et moi...

J'avoue que cela faisait longtemps qu'il ne m'avait pas cassée les couilles ( oui j'en ai pas) comme ça. Il faut dire aussi que nous n'avions pas passé de week-ends ensemble depuis longtemps.

Ce week-end ce fut un florilège. Monsieur "moi je" et "ce sont tous des cons" était en forme. Cela fait un moment déjà que je ne réagis plus aux propos racistes ou politiques car aucune conversation n'est possible. Je vous laisse imaginer les repas où il est en monologue ( parfois relancé par chéri à qui je lance des regards noirs quand lui aussi me saoule à faire comme son papa) et où lorsque je parle de quelquechose avec sa femme, il s'incruste dans la conversation pour y mettre son grain de sel... 

Donc les repas (où on l'écoute)il s'écouter parler, je m'y suis habituée. Par contre les réflexions sur ma façon d'élever mes enfants ça non!

Servir un énorme morceau de rillettes, reprocher aux enfants d'en prendre trop, leur resservir le lendemain alors que je lui dis non.

Me dire qu'ils mangent trop de pain.

Nous faire déjeuner en plein soleil ( alors qu'il sait que je n'aime pas ça et que je fais attention à protéger mes enfants), m'entendre leur dire qu'ils peuvent sortir de table entre les plats pour se mettre à l'ombre, et 30 secondes plus tard demander qui les a autorisés à sortir de table

 

....

( j'en passe sûrement)

....

A chaque attaque sur mes enfants, je réponds.

Lui dire qu'il ne faut pas sortir des rillettes si il ne veut pas que les enfants en mangent.

Qu'ils n'en mangent jamais sauf avec lui qui en achète.

Pareil pour le pain car mis à part le matin, il n'y a plus de pain à table chez nous.

Lui demander si il trouve que mes enfants sont trop gros (!)

Et lui dire que c'est moi leur mère qui les ai autorisés à sortir.

....

Ne rien lâcher mais avoir des envies de meurtre.

ou des rêves qu'il ne reste pas longtemps sur terre.

 

Bref mon beau père a le mérite de faire ressortir mes plus bas instincts. Celui de la mère louve et celui de la femme meurtriere.

 

Commentaires

  • On doit avoir le même beau-père !!!!!!! Courage !!! Moi je vis ça très souvent car mes beaux-parents s'occupent souvent de ma fille (j'ai parfois envie de dire stop mais je cède au confort que cela m'apporte ....). Je ne le supporte plus, et depuis quelque temps j'ai mal au ventre en sa présence à force de me retenir de le traiter de "g%+ c%µ£ù*" ....

  • Ah moi, c'est ma belle-mère qui est comme ça! Mais elle ne fait pas de remarques sur l'éducation de mes enfants, il y aurait tellement à dire sur ceux de sa fille chérie qu'elle ne peut rien dire sur les miens qui sont parfaits comparés aux autres. Par contre racisme et politique de tous extrêmes, elle cartonne! Heureusement, on la voie peu ...

  • Dieu merci je n'ai pas de problèmes de garde vu que je ne travaille plus et je n'ai pas besoin de leur confier. J'essayais de la faire le moins possible lorsque je travaillais ( il y a quelques notes à ce sujet dans les longues archives) et cela me remuait a chaque fois. Quand je vois les enfants de ma belle sœur avec lui, cela me retourne le cœur. Il passe du chaud froid avec eux, en le gâtant puis en leur reprochant d'être comme ils sont...
    Moi aussi j'ai mal au ventre, du coup je picole!!!!

  • J'espère que en vieillissant on ne deviendra aussi cons que. Parce que j'ai l,impression que vieux = haine de l autre...

  • Mon BP était un père déplorable mais un papy génial... il n'a pas eu le temps de connaître nos enfants. Par contre, fallait s'accrocher parfois niveau discussion dominicale!! Au moins, son fils (mon Chéri) fait tout pour ne surtout pas lui ressembler. En général, quand il "dérape", un simple "on dirait ton père" le calme!! :-)
    Mon beau-frère est un peu comme ton BP, capable de traiter son fils de connard et de lui quémander dans la même minute un câlin... (et ne pas comprendre pourquoi le gamin refuse).
    On ne se voit plus du tout, mon compagnon a coupé les ponts avec lui, il lui a pourri son enfance (et celle de leur soeur, il pissait sur ses poupées par exemple).

  • Comme toi, je peux me la boucler sur beaucoup de choses mais dès que ça commence à intervenir sur mes enfants, je montre les griffes ! Du coup devant nous ils débinent ma (pauvre) nièce et la soi disant piètre éducation qu'elle reçoit (ma nièce est une jeune ado tout à fait sympa, mais pour s'en rendre compte encore faudrait il qu'il s'y intéressent autrement que pour critiquer la façon de faire de sa mère), mais ils n'osent rien dire sur les notres. Je suppose que pour ça ils attendent que nous soyons partis :D
    (mon chéri supporte encore moins que moi, il a bien morflé de cette éducation psycho rigide pendant son enfance, à tel point qu'il a préféré faire son lycée en internat militaire parce que c'était plus cool qu'à la maison c'est tout dire ^^)

  • Mon BP ressemble au tien sur les monologues à table avec des remarques racistes, machistes et politiques qui m'énervent et sans possibilité d'intervention (enfin mon mec intervient, ma BM et moi on assiste au spectacle). Je ne l'excuse pas mais je pense que son manque d'ouverture d'esprit s'explique pas son origine sociale.
    Des remarques sur notre façon d'éduquer notre fille on en a (ca vient surtout de la BM), mais ils habitent suffisamment loin pour que ça m'embête pas au quotidien (par contre quand je les vois c'est sur une semaine donc c'est long ...)

Les commentaires sont fermés.