Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En fait je n'en sais rien...

    En rentrant du marché je l'ai trouvé plus tendre. Il m'avait acheté des fleurs comme tous les samedi, et m'a embrassée tendrement.

    Après le déjeuner il est venu se mettre dans mes bras sur le canapé. Je lui ai redemandé ce qui n'allait pas. Lui disant que je voyais bien que quelquechose le tracassait et que je préférais qu'il me le dise maintenant plutôt que dans 15 jours. 

    Il m'a dit qu'il n'avait rien à me dire. 

    J'ai arrêté d'insister. 

    Nous avons passé le we comme cela. Moi me demandant comment j'allais pouvoir regarder dans son téléphone pour trouver des preuves de ce que je ne voulais trouver. Lui semblant fatigué mais toujours là.

     

    Toujours là donc.... On verra bien.

     

  • Il y a un truc qui pue

    ( aucun intérêt mais je le consigne ici pour voir si finalement j'avais tort ou raison)

    Je le sens, il y a un truc qui va pas. 

    Nous allions plutôt pas mal, je crois, depuis quelques semaines. Bien sûr on ne se voit jamais mais l'ambiance était plutôt détendue à la maison. Et ce malgré deux week-end cauchemardesques à la campagne avec ses parents.

    Samedi dernier on a même dansé comme des malades aux 40 ans d'une copine.

    Je vois bien qu'il bosse comme un fou depuis des mois. Je vois bien aussi qu'il s'est remis à fumer des cigarettes et qu'il boit à mon avis beaucoup trop ( mais ça c'est un problème récurent pour moi).

    Et puis il y a eu ce dîner cette semaine avec une vague ex ( qu'il a du galocher à 16 ans) qui ne me posait pas plus de problème que cela. ( je suis pas du genre jalouse) Mais il est rentré à 2h du mat... Et ça j'aime pas.

    J'ai été cash evidemment. En lui disant que j'avais quand même de gros doute sur cette soirée et ce qu'ils avaient fait jusqu'à 2h.... Lui me dit qu'ils ont picolé des verres. Ils s'étaient pas vu depuis 25 ans. 

    Bien sûr que c'est plausible. Bien sûr que cela peut aussi ne pas l'être du tout.

    Il est devenu fuyant. Pas à l'aise avec moi.

    Aucun moyen de vérifier dans son téléphone. Il a mis un code depuis des mois pour que les enfants ne jouent plus avec, et ne me le donne pas....

    Bref ça pue.

    Et puis hier il est rentré à 16h30. Le truc qui lui arrive jamais. Du coup j'ai pensé "ouf en fait c'est juste le boulot qui ne va pas" ( enfin ce sera pas mieux non plus). Mais il ne me dit rien non plus. Qu'il fait ce qu'il veut. Que ce n'est pas un fonctionnaire.

    Alors je ne sais pas...

    Le boulot? Cette nana?

    Avant qu'il parte au marché à l'instant, je lui ai dit que je savais que quelque chose n'allait pas et qu'il allait bien falloir qu'il me le dise.... 

    Je me connais, je vais le travailler jusqu'à savoir. Même si je devrai sûrement faire l'autruche. Parce que je sens que cela va me faire mal. Très mal. Mais cette boule dans la gorge doit partir. D'une façon ou d'une autre...

  • Mon beau-père et moi...

    J'avoue que cela faisait longtemps qu'il ne m'avait pas cassée les couilles ( oui j'en ai pas) comme ça. Il faut dire aussi que nous n'avions pas passé de week-ends ensemble depuis longtemps.

    Ce week-end ce fut un florilège. Monsieur "moi je" et "ce sont tous des cons" était en forme. Cela fait un moment déjà que je ne réagis plus aux propos racistes ou politiques car aucune conversation n'est possible. Je vous laisse imaginer les repas où il est en monologue ( parfois relancé par chéri à qui je lance des regards noirs quand lui aussi me saoule à faire comme son papa) et où lorsque je parle de quelquechose avec sa femme, il s'incruste dans la conversation pour y mettre son grain de sel... 

    Donc les repas (où on l'écoute)il s'écouter parler, je m'y suis habituée. Par contre les réflexions sur ma façon d'élever mes enfants ça non!

    Servir un énorme morceau de rillettes, reprocher aux enfants d'en prendre trop, leur resservir le lendemain alors que je lui dis non.

    Me dire qu'ils mangent trop de pain.

    Nous faire déjeuner en plein soleil ( alors qu'il sait que je n'aime pas ça et que je fais attention à protéger mes enfants), m'entendre leur dire qu'ils peuvent sortir de table entre les plats pour se mettre à l'ombre, et 30 secondes plus tard demander qui les a autorisés à sortir de table

     

    ....

    ( j'en passe sûrement)

    ....

    A chaque attaque sur mes enfants, je réponds.

    Lui dire qu'il ne faut pas sortir des rillettes si il ne veut pas que les enfants en mangent.

    Qu'ils n'en mangent jamais sauf avec lui qui en achète.

    Pareil pour le pain car mis à part le matin, il n'y a plus de pain à table chez nous.

    Lui demander si il trouve que mes enfants sont trop gros (!)

    Et lui dire que c'est moi leur mère qui les ai autorisés à sortir.

    ....

    Ne rien lâcher mais avoir des envies de meurtre.

    ou des rêves qu'il ne reste pas longtemps sur terre.

     

    Bref mon beau père a le mérite de faire ressortir mes plus bas instincts. Celui de la mère louve et celui de la femme meurtriere.

     

  • Vacances j'oublie tout

    Deux semaines de vacances qui évidemment sont passées à la vitesse de l'eclair.

    10 jours à la campagne avec une amie chère qui me rejoint quelques jours avec ses garçons. Seules avec les enfants, juste à parler et profiter du soleil et de la chaleur. Certes elle a du partir et le froid est arrivée mais ces quelques jours ont été géniaux. 

    Toujours cette complicité qui revient dans la seconde même si on se voit si peu. Tellement différents l'une de l'autre mais tellement proches comme deux sœurs que nous n'avons pas eu toutes les deux.

    Des enfants un peu plus difficiles à gérer après leur départ. Beaucoup beaucoup de disputes. Je n'arrive pas à me souvenir si elles ont toujours été comme cela ou si elles deviennent de plus en en plus fréquentes et violentes.

     

    Un anniversaire de mariage fêté aussi par un mari romantique mais qui ne me baise pas pour autant.

    Avant les vacances je me suis retrouvée pour la première fois de la vie avec un champignon vaginal. Je me suis bien sûr imaginer le pire. Chéri était parti une semaine aux États Unis quelques jours avant, qui sait... 

     

    Et puis quelques jours à Londres en famille pour des jours de vacances que chéri devait prendre. Il a dû bosser 3 matinées. Je me baladais avec les enfants et lui nous rejoignait de très mauvais poil. Pas facile de faire un voyage serein... Surtout que les enfants n'ont pas été faciles non plus. Mais quand même de bons souvenirs ( et de belles photos sur IG).

     

    Voilà. Dernier trimestre. Avant les grandes vacances. Cela me déprime en fait un peu. Cette année qui est passée si vite. Qui a été bien difficile côté scolaire. J'angoisse un peu de cet été. Cette longue ligne droite à la campagne où je  suis la plupart du temps seule avec les enfants. J'ai hâte et j'appréhende aussi....

    Pardon pardon que des plaintes....