Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Ce que je sais d'elles...

    Elle me ressemble et pourtant parfois je ne la saisis pas.

    Elle ne me ressemble pas et pourtant c'est tellement moi.

     

    J'ai deux filles.

    L'une est mon portrait craché petite. L'autre est plus du coté de son papa.

    Celle qui me ressemble physiquement a le caractère de son papa.

    Celle qui ressemble à son papa a mon caractère.

     

    Je me sens proche d'elle car je comprends toutes ses réactions, ses angoisses.

    Je me sens proche d'elle parce que quand je vois des photos de moi enfant, je la vois elle.

     

    J'ai hâte et peur aussi de les connaître adultes.

    J'espère que nous continuerons à nous aimer (vraiment, pas parce qu'il le faut).

     

    Et puis il y a lui. Il est à part parce que c'est le dernier, parce que c'est le garçon. On m'avait dit que l'attachement était différent. Je confirme. Je ne l'explique pas mais c'est effectivement très différent.

    (peut être est ce aussi parce que c'est le petit dernier) (vraiment dernier) (malheureusement)

    95636081.jpg

     

     

     

     

     

    ***

    Il y a un an, nous avions de la neige à Paris (cette année nous n'en avons pas manqué non plus)

    Il y a deux ans, les animateurs TV étaient vraiment des imbéciles (toujours aujourd'hui d'ailleurs)

    Il y a trois ans, c'était la chandeleur (aujourd'hui aussi d'ailleurs!!!)

    Il y a quatre ans, enguelade et réconciliation

     

     

     

  • Le mieux et le moins bien

    Depuis quelques temps (en fait depuis que ma puce est réellement capable de le faire) nous dressons tous les soirs ensemble notre bilan de la journée.

    Je demande aux filles de me dire ce qu'elles ont préféré dans leur journée et ce qu'elles ont le moins aimé.

    J'ai le droit aux histoires de copines, de nourriture à la cantine, de travail à faire trop dur, de chaussures qui faisaient mal...

     

    Quand il vient le moment pour moi aussi de leur faire partager le bilan de ma journée, j'ai souvent beaucoup de mal à trouver le positif. Et la chose qui revient naturellement c'est le bonheur de les retrouver à la sortie de l'école.

    C'est terrible parce que je suis devenue ce que je redoutais de devenir. Une maman qui ne peut vivre sans ses enfants et qui souvent en oublie sa vie de femme.

    (moi qui m'étais jurée de ne jamais tomber dans ce cliché...)

     

    91629132.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    ****

    Il y a un an, je me posais pleins de questions

    Il y a deux ans, je changeais d'avis sur la loi anti tabac

    Il y a trois ans, je recommençais le boulot après la naissance de ma fleur

    Il y a quatre ans, le boulot...