Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BLABLAS D'UNE MUMMY ACTIVE - Page 2

  • Pourtant il l'a lu cette note là...

    Celle sur ces déjeuners cauchemardesques des week-ends. Après une semaine sans lui à la campagne puis une semaine avec lui au ski, nous avons notre déjeuner à la maison du dimanche.

    A peine installé qu il commençait. " tiens toi bien" " mange correctement" " finis ton plat".

    Je ne nie pas qu'il est nécessaire de le faire, mais je le fais plus discrètement. En leur faisant des petits signes ( ils comprennent tres bien, il savent qu'ils se tiennent mal généralement). Mais lui non....

    Du coup cela part en live. Ça gueule, c'est un déjeuner de merde...

     

    Je ne sais pas où nous en sommes. J'avais l'impression pendant les vacances que nous allions amorcer un dialogue. Mais rien en change il est comme cela, c'est plus fort que lui. Il n'arrive pas à se contrôler. Je crois que c'est juste à moi et aux enfants de s'en accommoder....

     

  • Quand tu commences à te rendre compte

    de ce que chéri a lu sur ton blog....

     

    Croiser son ex au ski ( on va dans la même station depuis des années, rien d'étonnant donc, on se croise souvent). Voir que chéri le déteste toujours autant, lui expliquer que vraiment il n'y a pas de quoi car je n'ai aucun regret et lui de conclure " même si le sexe était top avec lui" 

     

    Vous comprendrez mieux en lisant ici....

    http://blablad-unemummyactive.hautetfort.com/archive/2012/10/09/les-ex-c-est-sexy.html#article-comments

  • Attention code sur ce blog

    Je suis obligée de mettre un code sur ce blog.

    Je suis dans l'impossibilité de joindre ceux qui ne commentent jamais....

    Je le laisse ouvert une semaine et le fermerai dans 7 jours.

     

    Demande du code uniquement par mail à mummyactive@gmail.com 

     

    ( vous pouvez aussi me retrouver sur Instagram ) ( blablasdemummyactive) 

    merci!

  • Histoires de femmes

    Mes grands parents habitent à 1h30 de chez moi et j'essaie de les voir avec les enfants à chaques vacances scolaires. 

    'Ma grand mère décline de plus en plus, et je me dis à chaque fois que c'est peut être la dernière fois.

    Elle perd la tête et il devient de plus en plus difficile d'avoir une conversation avec elle. Et pourtant....

    Au déjeuner entre deux banalités sur les enfants, elle me dit qu'elle a eu de la chance d'avoir un garçon et une fille. Puis elle ajoute " et les autres que j'ai fait passer ". 

    Chez nous on ne parle pas de ces choses là, et ma grand mère n'évoque jamais le passé. On sait à peine comment mes grands parents se sont rencontrés tellement elle est pudique. Et cette phrase de dingue. Comme si elle oubliait à qui elle parlait. Comme si elle oubliait qu'elle devait se taire.

    J'ai enchaîné direct pour ne pas perdre ce moment magique. En disant que c'était une autre époque et que aujourd'hui nous avions le choix et moins de risque. Et elle qui continue à me parler en me disant que les femmes risquaient d'aller en prison. Que ma génération avait beaucoup de chance....

     

    Oui c'était une autre vie que celle de ces femmes de l'epoque de ma grand mère. 

    ( et j'aurais tellement aimé qu'elle me raconte plus)

  • Et puis tout à coup...

    La semaine dernière, la communauté Instagram était en transe! Nous allions pouvoir gérer plusieurs comptes sans avoir besoin de se déconnecter à chaque fois.

    Je suis une sacrée geek (mais pas si maligne au final) et j'ai adoré l'idée de pouvoir essayer. Alors je me suis dit "pourquoi pas ouvrir un compte mummy?"

    (Et là ma conscience aurait du me prévenir)

    Alors bêtement, j'ouvre un compte. Je préviens ici et je commence à m'amuser.

    Je fais vite, je regarde pas tous les paramètres...

     

    Lundi soir, chéri rentre du sport. Je sens que quelque-chose ne va pas. Je lui demande et je le sens nerveux... Je me dis "merde c'est le boulot, il s'est fait virer". Il est blanc, il tremble en me parlant et la première phrase qu'il me dit c'est "si tu veux divorcer, pourquoi tu ne me le dis pas et en parle à la terre entière?".

    J'ai évidemment tout de suite compris qu'il avait atterri ici. 

    Très vite il m'a expliquée comment... Instagram qui se connecte directement avec mon Facebook perso (impossible de le changer ensuite) (d'où le nouveau compte blablasdemummyactive) (ou cette fois ci j'ai fait très attention aux paramètres) et donc propose à tous mes contacts de se connecter avec moi.

    Lui qui se demande qui est cette personne qui se fait appeler mummyactive et qui est amie avec lui sur Facebook et qui va voir. 

    Lui qui comprend tout de suite que c'est moi...

     

    Difficile de vous raconter ce qu'il se passe depuis quelques jours. Nous avons fait l'amour ce matin, j'imagine que c'est parce que cela va mieux.

    Il me dit ne pas avoir tout lu. J'ai mis un code dès qu'il m'en a parlée.

    Il ne comprend pas pourquoi je raconte ma vie et trouve que je joue la victime.

    Il est déçu et peiné que je parle de lui comme cela.

    Il a peur aussi que d'autres tombent dessus. 

    Il ne comprend pas pourquoi je suis aussi secrète.

    Il veut que je ferme ce blog.

     

    Alors je lui ai expliqué. Ce besoin d'écrire, mes angoisses que je pose ici, mes colères qui ne sont pas forcément la réalité (je lui ai donné l'exemple de Bridget Jones qui écrit des horreurs sur Marc Darcy) (pas sûre qu'il est compris).

    Que c'était beaucoup de moi, des choses que je n'aurais jamais voulu qu'il lise. Que j'étais désolée de l'avoir peiné mais que je ne pouvais pas effacer 10 ans de ma vie.

    Je lui ai demandé de ne plus m'en parler. Que nous devions digérer chacun de notre coté et que ensuite nous pourrions en discuter.

    Les vacances sont là. Je serai une semaine seule à la campagne. Ensuite nous serons au ski ensemble. Cela va nous faire du bien (Hope so)

     

  • Attention code privé

    Envoi uniquement par mail à mummyactive@gmail.com

  • Comment cela bascule en une seconde

    Les déjeuners du week-end sont toujours un peu tendus. 

    La semaine il ne voit pas les enfants, il n'y a que les week-end où il est à table avec eux.

    C'est le moment où il choisit de montrer que c'est le papa et où il décide de les éduquer ( ton coude, ferme la bouche, finis ton assiette). Ce que je fais toute la semaine évidemment. 

    Seulement quand lui le fait, cela est toujours accentué par un petit mot dénigrant ( comme le faisais son père) ( lui le vilain petit canard). Je ne dis rien et puis au bout d'un moment cela m'insupporte et je m'en mêle. C'est le signe que le déjeuner est fini, que les enguelades vont prendre le dessus.

    Honnêtement j'ai beaucoup de mal à me souvenir des déjeuners qui se sont passés normalement. 

    'Aujourd'hui il avait plutôt bien commencé. Les filles racontaient en rigolant leurs histoires de classe, mon dernier faisait le clown et tout le monde rigolait.

    Et puis tout à coup il se met à parler à ma cadette des deux petits boutons qu'elle a sur le nez. Au bout d'un moment je lui fais remarquer que l'on ne parle pas de ses cheveux ( il commence à vraiment les perdre) et que ce n'est pas très gentil pour elle d'en parler devant tout le monde. ( ok cela ne l'était pas de ma part non plus de lui dire cela).

    C'était le signal. La fin de notre déjeuner tranquille.

     

     

  • Mummy ouvre son compte Instagram

    Avec la possibilité de gérer plusieurs comptes dorénavant sur Instagram, je deviens encore plus schizophrène et j'ouvre un compte pour mummy.

    On verra ce que cela donne!

    Retrouvez moi sur blablasdunemummyactive 

    image.png

  • A l'essai

    Discussion animée mardi avec deux amies sur ces hommes de 40 ans qui couchent avec des gamines de 20 ans, sur nous à 40 ans qui sommes considérées comme des vieilles et sur le pourquoi du comment.

    Et puis tout à coup comprendre:

    Ce n'est pas le sexe ou la jeunesse du corps. C'est tout simplement l'admiration. Une jeune femme de 20 ans trouve extraordinaire tout ce qu'un homme de 40 va faire. Elle va lui dire en plus.

    Nous cela fait 20 ans que l'on est avec eux. On les connaît par cœur. On ne rigole plus pareil à leur énième blague. On ne les félicite plus lorsqu'il plante un clou. On ne crie plus aussi fort lorsqu'ils nous font jouir.

    Je vois bien que chéri est à la recherche constante de mes compliments. Que moi je ne lui donne plus parce que j'ai perdu cette habitude, parce que je considère que je n'ai plus besoin de lui prouver mon attachement.

    Et bien j'ai tout faux. Il ( un homme en fait) a besoin d'entendre qu'il est extraordinaire.

    Alors depuis deux jours je tente une expérience. Je suis plus gentille, je lui montre que je suis fiere de lui. Je l'encourage.

    Pour voir....

  • Déjà pour eux

    Je vois bien dans vos rares commentaires que vous vous demandez pourquoi je reste.

    Cette question je me la pose aussi. Parce que c'est dur, parce que malgré les bons moments ( et il y en a même si je ne les raconte pas toujours ici) je me demande pourquoi continuer. 

    Parce que après tout je suis libre, et que je n'ai pas peur de devoir retravailler. Je ne suis pas une petite bourgeoise qui reste malgré les difficultés pour ne pas perdre son niveau de vie ou accuser un changement social.

    Je me bats, serre les dents pour eux tout simplement.

    Parce que quoi que l'on dise les enfants vivent très mal la séparation de parents. Et qu'ils ne me voient pas abattue tous les jours ( je cache très bien mon jeu) ( peu de mes copines s'en rendent compte aussi d'ailleurs)

    Parce que quand mon père est parti, viré par ma mère après une énième aventure ( et alors que j'étais au courant aussi de chacune d'elles), il a complétement déséquilibré ma vie. Il a fallu soutenir ma mère qui s'est effondrée, faire des boulots pendant les études Parce qu'il ne voulait pas payer en plus pour moi, et comprendre que les hommes étaient vraiment des salauds.

    Partir cela voudrait dire que je lui laisse les enfants. Que donc ils subiront son mal être comme moi j'ai subi celui de ma mère ( car croyez moi si je pars il s'effondre, je le sais). Que leur enfance s'arrêtera là d'une certaine manière.

    Et ça je ne m'y résouds pas.

    Alors je sers les dents, je profite à fond des bons moments et surtout happy face quoi qu'il arrive